samedi 25 mai 2013

Antimagia tome 1 de Kyu AIYA

Année d'édition : 2013
Edition : doki -doki
Nombre de pages : 184
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :

À la reconquête de son trône grâce à la magie noire...

Déchu de son trône par un tyran cruel, le prince Lucas est de retour au pays après une longue absence inexpliquée. Il utilise désormais "l’Antimagia", une magie capable de transformer les êtres vivants en monstres préhistoriques… Si le prince retrouve son trône, rien n’est plus comme avant : l’Antimagia fait disparaître peu à peu ses souvenirs, au désespoir de sa sœur bien aimée, et le royaume de Latvania est toujours plus convoité !




La princesse Laetitia va épouser le cruel duc Démonas, un homme qui se plait à tuer tous ceux qui ne lui plaisent pas, sans motif apparent. Cet homme cruel souhaite que le sang coule pour en maculer la future robe de mariée de la princesse. Lorsque les prisonniers sont amenés devant le Duc pour être châtiés, ce dernier leur propose un jeu : le divertir ou mourir. Mais l'un des prisonniers, caché sous une longue cape propose un tour de magie au duc. Il va faire apparaitre un oiseau ancestral. Devant ce tour de magie plus que réussi, le duc décide d'épargner la vie du magicien qui a réussi à invoquer un oiseau plus grand qu'un homme. Mais le magicien annonce de but en blanc que la vie du duc Démonas, elle, ne sera pas épargnée et de ce fait, envoie son oiseau décapiter le duc. Alors que les gardes s'apprêtent à le tuer pour trahison, le magicien se dévoile : il est en fait le prince Lucas, frère de la princesse Laetitia et souverain légitime de Latvania. Revenu alors que tous le pensaient mort, le prince n'est plus guère le jeune garçon gentil et insouciant qu'il était autrefois.

Antimagia tome 1 est une excellente ouverture dans ce nouvel univers. Fort de dessin vraiment très beau et d'un certain dynamisme dans les scènes d'action, ce shonen n'en finira pas d'étonner pour sa profondeur et la possibilité de ce qu'on peut en faire. Dès le début on est envoyé dans un royaume où le nouveau Duc est un homme cruel, sanglant et qui n'hésite pas à tuer selon son bon plaisir, tout en terrorisant la princesse qu'il souhaite épouser. Les scènes d'ouvertures sont très sanglantes, la cruauté n'ayant aucune limite pour certains personnages. Peu à peu, on découvre qu'une personne va rayer le duc du royaume et c'est le prince héritier qui revient d'on ne sait où alors qu'on le pensait mort. Le mystère qui tourne autour de ce personnage est entier même si peu à peu l'on découvre pourquoi il possède cette magie et ce qu'il lui est arrivé autrefois. Lucas m'a beaucoup plu même si j'ai trouvé très drôle que personne ne soit plus étonné que ça de le voir désormais avec des cornes, comme si c'était naturel, alors qu'il ne les avait pas plus petit. Lucas entretient une certaine affection avec les animaux, surtout avec son petit chat noir qu'il adore et qui se transforme en créature effroyable à la demande de Lucas, même si le coût de cette magie est tout de même bien difficile à accepter.

L'on pourrait penser que ce shonen n'est que gore et sombre, mais l'auteur y a ajouté un personnage qui donne un aspect vraiment comique avec Alois Bachelet ce fana de magie qui va rester auprès du prince pour tenter d'apprendre sa magie, pour le grand désespoir du prince. Alois est fou, toujours excité et ne fait que hurler à tout bout de champ d'admiration pour le prince lorsque celui-ci fait une invocation et j'ai trouvé qu'il avait tout d'une groupie. Concernant Laetitia je l'ai trouvé très douce, complètement différente de ce que son frère est devenu et pourtant elle ne manque absolument pas de courage et va tenter de comprendre pourquoi son frère a tant changé. Quant à L'ange de la mort, Lionel Pheles, il apporte un côté plus bourrin au manga, parce que non seulement il est trop fort et courageux, mais pour ne rien gâcher il est aussi un personnage au design très soigné et très beau.

Les invocations des créatures préhistoriques sont agréables et vraiment travaillées. Je les ai trouvé très belles et pourtant très dangereuses puisqu'elles n'apparaissent que pour signer la mort d'autrui.

La fin de ce premier tome est étonnante et laisse présager une suite tout aussi mouvementée ! J'ai bien hâte de me plonger dedans pour découvrir le sort réservé à nos héros ! 






2 commentaires:

  1. Septième battle pour toi :) !!! Bonne chance :) !!!

    http://21-au-rendez-vous-litteraire-17.over-blog.com/article-la-battles-des-blogs-round-7-118021128.html

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour =)
    J'ai découvert ton blog aujourd'hui par la Battle des Blogs, et du coup j'ai lu le premier volume d'Antimgia puisque tu en parlais si bien... Moi je lui reprocherais quand même son début, les premiers chapitres n'ayant pas de lien apparent entre eux, on dirait qu'ils sont là juste pour meubler. Ça devient plus intéressant par la suite, heureusement ^^ Et de mon côté j'ai trouvé le personnage d'Alois assez cliché, par contre les réactions de Lucas face à Alois me font souvent bien marrer, pareil avec Lionel. Je pense que ça vaut le coup de s'intéresser à la suite =) Bref, merci de la découverte (dommage que ton blog ne dispose pas d'un fil RSS, je me serais abonnée de suite).

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!