lundi 22 avril 2013

Traqué, tome 1 de Andrew Fukuda

Année d'édition : 2013
Edition : michel lafon
Nombre de pages : 345
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Gene est l'un des derniers humains sur Terre. Son seul moyen de survie : se faire passer pour l'un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu'il est un « homiféré ». Cela fait dix-sept ans qu'il se fond parmi ceux qui n'hésiteraient pas à le tuer s'ils découvraient sa véritable nature.

Chaque décennie, le gouvernement organise un immense jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité pour l'évènement. Sélectionné pour traquer les siens, Gene ne peut commettre le moindre faux pas. D'autant qu'une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qu'il n'a pas le droit d'avoir. Des sentiments qui pourraient le trahir.

Gene a la rage de vivre... mais vaut-elle le prix de son humanité ?


Gene est seul. La vie insouciante qu'il a connue tout petit n'existe plus. Aujourd'hui, il feint être ce qu'il n'est pas. Il lui faut à tout prix être comme les autres. Vivre la nuit, se cacher du soleil, ne plus montrer ses émotions. Seul, sans personne à qui se confier, il a appris à devenir individualiste et jusqu'à présent cela lui a plutôt bien réussi. Soudain, il apprend qu'une chasse va avoir lieu et comble du malheur, il est sélectionné pour traquer ceux qui sont comme lui, mais ne se cachent pas. Comment parviendra-t-il à masquer sa différence alors que les chasseurs seront constamment autour de lui, sentant son odeur, sa transpiration ?

Traqué est un roman qui surprend et qui intrigue. Le tout est volontairement vague pour laisser aux lecteurs tout le loisir de se poser bon nombre de questions. J'ai déjà apprécié qu'on se retrouve avec un narrateur masculin, ça change énormément de la littérature YA, qui en général, favorise les héroïnes (pour donner plus de romantisme aux histoires d'amour). La traduction est très bonne et donne le ton du roman : vif et plutôt sombre. Certes, pour les lecteurs qui comme moi adorent les grands noms de l'horreur (Clive Barker, Masterton, King, Koontz, Rice...) ce roman ne vous fera pas frémir et angoisser. Cependant, il vous rendra addict et ça, j'en suis persuadée.

Le roman démarre avec beaucoup de mystères et de suspens et c'est à nous de découvrir la nature de ces nouveaux habitants de la terre. Des pistes sont données, mais jamais le mot n'est dit. A mes yeux, les créatures ont tout de vampires. Ils ne survivent pas à la lumière du soleil, ils ont des crocs, ils ont besoin de se nourrir de chair fraiche (on évoque davantage le sang et les canines) et ça les rend incontrôlables. Mais on peut tout de même se poser la question puisque ces vampires sont étranges et n'ont pas du tout la même façon de se comporter que ceux que l'on rencontre au cinéma ou dans la littérature vampirique. Déjà, ils n'ont pas d'émotions : interdit le fait de rire, c'est réservé aux humains, eux préférant se gratter le poignet pour montrer qu'ils sont amusés. Autre point intéressant : ils peuvent survivre sans boire de sang et ne semblent pas pouvoir voler ou nager. Bref, on assiste là à une totale transformation des vampires en gardant néanmoins leur caractère de base. (Adieu l'absence de reflet dans le miroir, ou l'allergie à l'ail.). C'est donc à mes yeux un plus non négligeable puisque du coup, le lecteur n'est pas en terrain connu.

Autre point intéressant et qui m'a plu, c'est l'absence totale d'émotion du héros. Comme il cache sa véritable nature, il se refuse à agir en tant qu'être humain. Il ne pleure pas, ne rit pas, ne s'y croit pas et ne brille pas. Il se défend de tomber amoureux et préfère passer pour un ado impassible face aux filles qui apparemment l'apprécie plutôt que de dévoiler qui il est vraiment. Il est donc souvent seul et la solitude ne semble plus le peser depuis qu'il a perdu son père, des années auparavant. (Il avait déjà perdu sa mère et sa soeur). Ce héros est donc loin des héros romantiques qui se pâment d'amour pour la jolie fille du bahut et la romance ne prend du coup pas de place très importante, même si  romance il y a tout de même vers la fin du roman. Une romance qui évite les clichés et qui sert véritablement l'intrigue.

Autre point plutôt sympathique, mais qui rappelle un peu les dystopies (battle royal, hunger games) c'est la chasse en elle-même. Le principe est assez original, mais peu exploité puisqu'au final la chasse n'est pas telle qu'on l'attend et la préparation à celle-ci est davantage axée sur les « Homiféré » (les êtres humains) que sur la manière dont elle va se dérouler. Cela aurait mérité d'être creusé davantage même si on sait que ce n'est qu'un prétexte pour le bon déroulement de l'histoire.

Concernant les choses qui m'ont un peu gênée, le roman commence et on ne sait quasiment rien. Pourquoi les humains ont-ils disparu ? Comment les « vampires » ont-ils pu prendre le pouvoir et tous les anéantir ? À quelle époque sommes-nous ? Sur Terre ou ailleurs ? J'espère que mes réponses se trouveront dans la suite de cette saga et qu'elles sauront me satisfaire. Il a manqué pour moi d'explications sur le pourquoi du comment et cela risque fortement de frustrer nos lecteurs. Le second point noir c'est le déclenchement de ce dénouement. Gene qui pendant presque dix-sept ans a su cacher son côté « homiféré » se retrouve vite sous les projecteurs et en toute franchise, je me suis demandé pourquoi il n'a pas simplement fait autant attention que jusqu'à présent. Serait-ce dû à son amourette qui l'aurait perturbé ? Ou à l'idée que bientôt il aura du sang d'innocent sur les mains ? Toujours est-il qu'il a manqué de réflexion sur la fin et n'a pas été aussi malin qu'il se dépeint depuis le début.

Au final, Andrew Fukuda nous propose un roman original qui change de la littérature YA (et surtout des héroïnes folles amoureuses du beau gosse de leur bahut). Ici les sentiments n'existent pas, ils sont interdits, car cataloguent de suite les personnages comme « nourriture ». Les humains sont devenus des animaux de laboratoire ou même des animaux d'élevage qu'on bichonne pour mieux les manger ensuite. Un roman qui trouvera ses lecteurs sans problèmes pour son originalité, mais qui risque de décevoir un peu pour le manque d'information donnée sur les raisons de cette situation. Explications qui, je pense, nous seront données plus tard, puisque forcément Géné ne peut avoir les réponses à toutes les questions alors qu'il n'était qu'un enfant (ou alors même pas encore né) lorsque tout a commencé.

Un roman différent, mais cruellement addictif !  

Ma note :



Lecture commune avec Gr3nouille dont vous trouverez l'avis !


10 commentaires:

  1. J'avais vraiment aimé ce premier tome ! Je suis contente de voir que toi aussi ;)
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ça change un peu des autres romans qui débutent toujours pareil !

      Supprimer
  2. ce roman a de bons avis! A découvrir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui surement parce qu'il change de la littérature YA habituelle ^^ (ici c'est un héros, pas de véritable histoire d'amour ou de triangle amoureux...) c'est très appréciable =)

      Supprimer
  3. C'est vrai que les "entrainements" sont bien plus développés que la chasse en elle-même (ça m'a surprise !) et du coup, la chasse est peu exploitée mais il se passe quand même pas mal de choses ! :D
    Et je pense que c'est pour la raison que tu as cité qu'il fait moins attention ;) je te dirai pourquoi dans un mp (ou autre) si tu veux savoir mon point de vue, pour pas spoiler ici ^^
    Avec le recule, je pense aussi qu'on trouvera nos réponses dans la suite, vu la dernière révélation :D

    Contente que tu aies autant aimé ! On pourra peut-être lire la suite ensemble aussi :D

    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense que c'est pour cette raison. En tout cas la découverte m'a vraiment plu ^^
      bisous ma chère gr3nouille ! =)

      Supprimer
  4. Réponses
    1. je l'ai trouvé vraiment bien, du coup je le recommande ^^

      Supprimer
  5. Pour moi ce fut un coup de coeur ! Parce que j'y ai vu des choses beaucoup plus profondes que prévu. Qui expliquent justement le manque d'informations et le comportement du héros. Il est super ce bouquin, je m'attendais pas à ça ni à avoir un coup de coeur ><

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ai beaucoup apprécié aussi ^^ Et ça m'a aussi étonné ^^
      bisous !

      Supprimer

Laisser une trace!