jeudi 28 mars 2013

Sans limites de Tiffany Reisz

Année d'édition : 1 mars 2013
Edition : Harlequin
Nombre de pages : 400
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Le jour, Nora Sutherlin écrit des romans érotiques.
La nuit, elle trouve au Huitième Cercle, le club le plus privé et le plus secret de tout New York, l’inspiration pour les écrire.
Le jour, Nora se plie aux ordres de son nouvel éditeur, Zachary Easton, un homme extrêmement dur et exigeant, qui a été très clair avec elle : pour qu’il publie son prochain roman, elle devra le réécrire entièrement, sous son contrôle. Le tout en un temps record : 6 semaines.
La nuit, c’est elle qui donne les ordres, et qui fixe les règles, dans un monde où douleur et plaisir sont intimement liés.
Mais, de jour comme de nuit, avec Zach comme avec ces hommes qui se soumettent à ses désirs, elle n’a jamais qu’un but : repousser les limites…


Zachary Easton est un éditeur exigent et considéré comme l'un des meilleurs. Ce dernier va avoir la lourde tâche de travailler sur un roman érotique dont l'auteur Nora Sutherlin est une jeune femme excentrique et très connue pour ces ébats. Entre eux, le courant aura beaucoup de mal à passer parce que Zachary ne croit pas en Nora et en son talent. Pourtant lorsqu'il va apprendre à connaître la jeune femme et le milieu SM dans lequel celle-ci vit, il va se rendre compte qu'elle a réellement du talent. Il fera alors en sorte de l'aider à réécrire son roman et à éviter de tomber dans ses griffes.

Sans limites est une étrange, mais agréable surprise. Je m'attendais à une profusion de scènes crues et sexuelles, mais je me suis trompée. Déjà j'ai trouvé le style travaillé et très bon. Tiffany Reisz nous raconte une histoire avec tact et sans aucune vulgarité. J'ai d'ailleurs bien plus apprécié ce roman à dévoile moi le tome 1 de Crossfire. Parce qu'ici le sexe n'est pas le centre du roman, il y a une véritable histoire autour et le sexe et le sadomasochisme ne sont que de petits supports pour le rendre unique.

C'est donc mon second roman érotique et cette fois encore, j'ai été séduite parce que les personnages sont ambigus, mais en même temps ils agissent comme bon leur semble et ne se laissent pas toujours manipuler ou forcer la main. (Excepté dans certains cas lorsqu'il s'agit de soumission voulue pour plusieurs personnages.

Le premier gros atout de ce roman c'est l'histoire dans l'histoire. Comprenez que vous allez suivre l'aventure de Nora, mais également le suivi de son roman dont elle nous offre bon nombre de passages et oui, là c'est assez sexy, mais tout en restant soft et sensuel. Pour Nora, le sadomasochisme est quelque chose de normal et qui ne lui déplait pas, loin de là. Pourtant, la jeune femme ne couche pas à droite et à gauche puisque parfois elle offre des surprises aux autres, mais ne demande rien puisqu'elle est aussi une dominante dans un club très privé. Du coup, ça donne une autre réalité à ce roman et nous empêche de tomber dans l'ennui avec toujours les mêmes scènes torrides.

Voir l'évolution de ses pensées et de son roman m'a beaucoup plu. Elle se fait passer pour une femme plutôt froide et sans émotion mis à part l'envie toujours d'avoir des moments intimes avec ceux qui l'entourent, mais peu à peu j'ai découvert une femme blessée par une relation étrange qu'elle entretient avec plusieurs personnages.

Il y a Soren tout d'abord, son dominant qu'elle aime, mais dont elle ne parvient pas à se détacher alors qu'il n'est pas pour elle. Nous avons aussi Wes ce jeune garçon amoureux de Nora, mais qui refuse de se donner à elle, tandis qu'ils vivent sous le même toit. Leur relation est d'ailleurs magnifique, très douce, très maternelle, mais aussi parfois sexy et on se demande jusqu'où leur relation évoluera. Enfin, il y a Zachary, l'éditeur et héros de ce roman qui semble effrayé par elle et qui est toujours dans l'attente d'une réconciliation avec sa femme dont il n'a plus beaucoup de nouvelles.

Au final sans limites se dévore et nous offre un regard un peu nouveau sur le monde du sadomasochisme tout en restant très soft. Une qualité que je tiens à souligner ! À lire si on veut s'essayer à la littérature érotique sans tomber dans l'excès !

Ma note : 






2 commentaires:

  1. ton avis donne envie, mais j'en ai tellement marre de ne voir que des parutions avec du SM... biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça dépend de ce qu'on cherche ^^ ici c'est assez soft puisqu'on a une réelle histoire ^^

      Supprimer

Laisser une trace!