vendredi 22 février 2013

The Earl and the Fairy tome 3 de Ayuko

Année d'édition : 2013
Edition : Glénat (Shôjo)
Nombre de pages : 192
Public visé : tout public
Quatrième de couverture :
Désormais officiellement recrutée comme docteur en féerie au service de la famille du comte Ashenbert, Lydia enquête sur la disparition d’une jeune baronne. Derrière cette affaire, se cache une agate appelée “l’œuf féerique” ainsi que l’ombre d’un mauvais esprit : “l’homme de brume”. Le passé obscur d’Edgar ne semble pas étranger à cette affaire. Dans le même temps, Rosalie, une jeune fille aussi coquette que fière d’elle, prend Lydia pour sa rivale afin de conquérir le cœur d’Edgar. Ainsi commence la vie londonienne de Lydia, plus que jamais riche en péripéties !







Lydia est désormais officiellement docteur en féérie pour le comte Ashenbert, depuis qu'il a pu retrouver l'épée, grâce à elle. Cependant, aucun client ne semble se précipiter pour demander ses services. Lydia désespère d'être prise au sérieux et lorsqu'elle se fait agresser par un homme sorti de nulle part et accompagné de chiens, elle est secourue par Raven. La chance semble enfin lui sourire lorsque Mme Marl fait appel à elle pour retrouver Doris, une jeune fille de seize ans qui a disparu et semblait terrorisée par l'homme de brume. Très vite, Lydia accepte de mener son enquête et découvre que le comte Ashenbert en sait plus qu'il ne l'affirme sur cette étrange disparition.

Une fois de plus je suis littéralement conquise par cette série. Ce troisième opus est toujours aussi agréable à lire avec une réelle fluidité de ses plans et c'est avec délice qu'on plonge dans la suite des aventures de Lydia. On la retrouve aussi pétillante que dans les tomes précédents et on ressent une petite évolution entre le comte et elle, même si rien de vraiment concret à l'horizon. Le dessin est très doux, soigné et correspond à merveille avec l'histoire féérique que nous conte Ayuko.

Ici nous sommes face à une disparition qui ne doit rien au hasard et Lydia, grande naïve qu'elle est va vite découvrir qui en est à l'origine sans pour autant se protéger de cette créature magique qui semble vouloir se jouer des Humains pour satisfaire son maître, personnage encore inconnu, et qui je pense, nous sera dévoilé dans la suite de cette saga. Si cette saga me plaît autant, c'est qu'elle est légère et chaque fois nous étonne un peu plus. Ici par exemple j'ai été étonnée par la tournure des événements. Lydia devient une proie pour une fée et même si elle connait l'identité du coupable, elle pense pouvoir calmer les choses avec son naturel et sa douceur, à des dépens.

Je risque de me répéter, mais je suis fan des expressions de visages des personnages de ce manga. Ce n'est pas trop déformé et pourtant ça peut faire sourire le lecteur. Les fées sont d'ailleurs très amusantes aussi et souvent très laides excepté le compagnon de Lydia, toujours sous sa forme de chat.

Je me demande vraiment ce que nous réserve le quatrième et dernier tome de cette série enchanteresse puisqu'on sent la fin proche ! Hélas!



2 commentaires:

  1. j'aime beaucoup la couv et ton avis est très tentant!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ^^ c'est une saga en 4 tomes seulement, et franchement elle est superbe! je la recommande pour ceux qui aiment la féérie sans problème!

      Supprimer

Laisser une trace!