lundi 18 février 2013

Petits Goûters entre amies de Louise Millar

Année d'édition : 2013
Edition : presse de la cité
Nombre de pages : 404
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Vous confiez toujours vos enfants à vos amies, vos voisines, tout le monde le fait. Jusqu'au jour où ...

Callie et Suzy sont voisines et, malgré leurs différences, inséparables. La première, divorcée, élève seule sa petite fille. La seconde, mère épanouie de trois enfants, est mariée à un homme riche et séduisant : en apparence, une famille heureuse, parfaite ... En apparence ... C'est alors qu'une nouvelle voisine emménage. Fragile, bizarre, elle cache un lourd passé. D'ailleurs, elle vient juste de commencer un nouveau travail. A la garderie de l'école des petits voisins ...

Un suspense psychologique chez les Desperate Housewives de Londres !


Callie est une jeune mère célibataire qui élève seule sa fille de cinq ans atteinte d'une maladie depuis sa naissance. Le père de la fillette qui travaille très loin n'est guère présent. Très rapidement, Callie se lie d'amitié avec Suzy, sa voisine américaine et elles font tout ensemble. Suzy qui est elle aussi mère de trois jeunes garçons et dont l'époux est très absent de sa vie, car toujours prit par le travail. Lorsque Déborah et son époux arrivent et emménagent à côté de chez Callie, les ennuis commencent. Entre mensonge, trahison, faux-semblant, passé douteux, les nerfs de nos héros seront mis à rude épreuve. Comment Callie va-t-elle parvenir à démêler le faux du vrai ?

Petits goûters entre amies est un roman qui très vite m'a attirée. J'avais envie d'une lecture divertissante et rafraichissante, aussi ce fut pile la lecture qu'il me fallait.

La particularité de ce thriller c'est qu'il nous est raconté via trois visions différentes, ce qui augmente le suspense. On suit l'histoire via Callie et on est dans sa peau avec une utilisation judicieuse de la première personne et au travers de Debs (Déborah) et Suzy à la troisième personne puisque ce sont ces deux femmes qui dirigent l'intrigue et les rebondissements. Je m'attendais à un meurtre durant ma lecture, mais je me suis trompée puisque c'est davantage le côté psychologique mis en avant et le fait de vraiment connaître les gens qui nous entourent. Aussi le roman met un peu de temps à se lancer, le temps de préparer le terrain et de nous familiariser avec la vie de nos héroïnes et leur caractère qui ressemble fortement aux si connus desperate housewives.

Le seul défaut que je reprocherais à l'intrigue, c'est qu'elle est assez lente et donc on va davantage suivre le quotidien de ces mères qui élèvent leurs enfants ou femmes qui tentent de cacher un lourd secret. Par exemple Suzy qui peu à peu nous révèle une personnalité ambiguë et dérangeante, très possessive avec ses proches et très malheureuse dans sa vie de couple. On va suivre sa descente dans la folie très lentement ce qui va d'une certaine manière renforcer l'incrédulité des lecteurs, qui ne s'attendent pas du tout à ça de sa part. Callie aussi va connaitre une descente aux enfers avec sa petite fille, qui est malade et qu'elle protège peut-être trop, au point de l'empêcher de vivre sa vie d'enfant.

C'est donc davantage un roman féminin que nous offre l'auteur puisqu'ici le portrait des hommes n'est pas très positif. Ils sont dépeints comme des lâches, des infidèles qui n'assument que rarement leurs erreurs pour le plus grand malheur de leurs épouses.

Petits goûters entre amies est donc un bon roman qui possède un tas d'ingrédients qui lui fera très vite trouver ses lecteurs. À réserver cependant aux lectrices qui se retrouveront davantage en chacune de ses femmes, plutôt qu'aux hommes qui risquent de s'ennuyer ferme.

Ma note :




 

2 commentaires:

  1. Il est dans ma pal celui la
    Du coup ton avis me rend perplexe
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah c'est davantage psychologique qu'un vrai thriller ^^

      Supprimer

Laisser une trace!