mardi 15 janvier 2013

Les enfants du rasoir Joe R. Lansdale

Année d'édition: 1992
Editions : j'ai lu
Nombre de pages : 317
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Un coin sympa. Oui, ce lac bordé de pins aurait pu être un coin sympa pour des vacances. Idyllique, même. Becky et Monty sont venus s’y réfugier pour tenter de rebâtir leur couple et d’oublier l’horreur de ce viol dont Becky a été victime sous les yeux de son mari. Un mari qui n’a pas eu le courage de s’interposer…
Mais comment chasser pareil souvenir ? Becky fait d’horribles cauchemars, des visions qui lui semblent prémonitoires. Rien n’est fini, ça ne fait que commencer. Car même si l’auteur du viol s’est pendu en prison, il a laissé derrière lui un terrifiant héritage. Le démon qui le possédait va hanter ses acolytes. Ces derniers, des adolescents désaxés, croyant venger leur complice en poursuivant Becky, vont en fait devenir les instruments démoniaques de cette monstrueuse entité. Ils vont devenir les Enfants du rasoir.




Becky et Monty avaient tout pour être heureux dans leur couple. Jusqu'à ce jour où Clyde, un gamin de dix-sept ans et fou à lier, décida de violer Becky comme il avait violé et égorgé d'autres femmes avant elle. Par un grand hasard, la jeune femme a survécu et son agresseur a fini en prison, là où il s'est pendu. Mais ses trois acolytes se sont échappés et la police les recherche toujours, même s'ils n'ont aucune piste. Monty s'apercevant que sa femme ne va pas bien et fait de nombreux cauchemars qu'elle pense être des visions, va l'emmener dans la cabane d'un couple d'amis, dans un petit coin tranquille. Ce qu'ils ignoraient, c'est que les amis de Clyde veulent le venger et ont décidé de terminer le travail en cherchant Becky pour lui faire payer le suicide de leur meneur.

Rectifions de suite certaines choses ! Monty n'a pas assisté au viol de son épouse, puisqu'il n'était pas présent à ce moment-là, il était à une conférence tout un week-end. D'ailleurs, je pense que Monty aurait eu le courage d'intervenir même s'il est très lâche ^^.

Le style de l'auteur n'est pas très fin puisqu'il est volontairement vulgaire et brutal. C'est un roman d'épouvante pur et dur que nous offre Joe R.Lansdale et c'est tout ce que je cherchais. Les descriptions de scènes gores et barbares sont bien décrites et ça ferait un excellent film interdit au moins de 18 ans vu certaines scènes.

J'ai trouvé l'intrigue très sympa et même si elle est prévisible, cela ne m'a pas gênée. Je voulais un roman d'horreur par un roman avec une intrigue très évoluée, auquel cas, je n'aurais pas choisi ce roman. Alors certes, peu de lecteurs ont eu l'air de l'apprécier pour sa brutalité, son manque de profondeur, mais moi je me suis éclatée pendant la lecture ne pouvant m'empêcher de visualiser les scènes gores ! Beaucoup de choses sont prévisibles surtout le final, mais cela ne m'a pas empêché de prendre du plaisir à le lire ! C'est tellement agréable de lire un roman et de se laisser emporter, sans poser de questions !

Roman qui m'a d'ailleurs fait penser à l'excellent film Eden Lake où une jeune professeure et son époux se rendent aussi dans un coin isolé pour faire du camping et vont se retrouver traqués et violentés par un groupe de jeunes du coin. Même si Eden Lake est plus soft, la ressemblance est présente dans ma tête ^^ .

Alors, l'histoire des enfants du rasoir avance vite et sans prendre de long chemin, du coup le roman se lit en une soirée si on est plongé dedans ! Viol, torture, meurtres, tout y est, même un passage qui m'a fait mal au coeur : celui du meurtre d'un petit chaton avec une tondeuse à gazon... je vous laisse imaginer la suite, mais ce passage m'a fait froid dans le dos !

Ajoutons à cela plusieurs personnages dont une femme violée et meurtrie qui refuse qu'on l'approche et qui se met à avoir des visions du futur, son époux, un homme qui a toujours souffert de sa lâcheté et qui se sent impuissant face à la détresse de sa femme, mais qui au fond cache un warrior, des flics pas très utiles et des ados fous, dangereux et vraiment psychopathes et on a un roman à ne pas mettre entre toutes les mains.

Moi j'ai adoré et j'en redemande ! 

D'autres avis pour cette lecture commune : Cesnat ,





 

8 commentaires:

  1. je vois que l'on est d'accord sur cette lecture
    ton avis est super
    je suis d'accord avec toi quand tu dis que c'est un roman d'horreur, il faut donc le prendre en tant que tel
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui pour moi un roman d'épouvante et d'horreur ne cherche pas forcément midi à quatorze heures ^^
      contente de cette LC avec toi en espérant que d'autres nous ont suivi ^^
      bisous !

      Supprimer
  2. Le contraire de ta précédente lecture!! Une couverture pas très attirante, une présentation qui ne me tente pas vraiment, mais un avis très tentateur!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ! la couverture chez milady est tout de même plus sympa, mais j'aime les romans de ce genre, de temps à autres, ça fait du bien !

      Supprimer
  3. Hmm pas pour moi alors. J'aime avoir peur, frissonner de terreur, mais je déteste la vulgarité et la surrenchère dans le gore. Je suis contente qu'il t'ait plu néanmoins. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime aussi frissonner, seulement je ne trouve jamais aucun roman pour me donner cette sensation de peur :( Du coup de temps à autre, je me jette sur un roman bien violent pour me détendre entre deux lectures plus difficiles ^^

      Supprimer
  4. Ehhh ben dégoûtée d'avoir raté cette lecture car le côté gore et moi hein...donc je le garde au chaud !

    merci Louvette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien ma belle ! ce fut une super lecture bien gore comme je voulais! avis aux amateurs !

      Supprimer

Laisser une trace!