samedi 19 janvier 2013

Le preneur d'âmes de Frank Herbert

Année d'édition : 2009
Edition : Pocket
Nombre de pages : 288
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Charles Hobuhet est un Américain moyen, d'origine indienne. Lorsque sa soeur est violée et tuée par des délinquants, il devient soudain un autre homme : il est Katsuk, le justicier, qui rétablit l'ordre du monde en réclamant le prix du sang. Il enlève un adolescent pour le sacrifier au Preneur d'Âmes. Mais il ne s'agit pas seulement de le tuer ; encore faut-il que la victime comprenne le sens de la mort et accepte d'être immolée...
Toute la machine policière se met en branle pour retrouver les fugitifs. À la frontière canadienne, au coeur d'une forêt inextricable, la course-poursuite peut commencer. 



Charles Hobuhet est d'origine indienne. Tout se déroulait bien pour lui, il était à l'université et apprenait à devenir un bon citoyen américain. Mais lorsque sa soeur est violée puis tuée par des soulards, Charles ne rêve plus que de vengeance. Il va donc décider d'enlever un innocent blanc et le sacrifier selon un rituel indien pour venger les siens. Mais lors de son périple, il va permettre à sa victime de comprendre la vie indienne et de découvrir la magie ancienne.

Le preneur d'âmes est un roman assez particulier. Il est assez lent et ne vous fiez pas à ses 288 pages, il met du temps à lire du fait de l'absence d'action et du peu de dialogues.
Je n'avais encore jamais lu Frank Herbert et j'espère sincèrement que le style dans Dune est tout autre sinon, je pense que je vais avoir du mal à apprécier le roman.

Je vais avoir beaucoup de difficulté à vous donner mon avis sur ce roman puisque j'ai lu ce roman en étant ailleurs. C'est assez lent à démarrer et tout au long de la fuite de Katsuk et de David le garçon qu'il a pris pour cible, il ne se passe que très peu de choses. C'est davantage un voyage onirique que nous offre l'auteur où les deux personnages vont en apprendre peu à peu sur chacun d'eux et tenter de changer l'autre pour lui faire comprendre son point de vue.

Pendant le voyage, j'ai pourtant apprécié les descriptions des environs, ce qui donne l'impression que la forêt s'apprête à engloutir nos deux héros, mais sinon, je n'ai pas été plus séduite que ça. La mollesse de l'ouvrage fait que le lecteur a envie de refermer le roman et non de le finir. C'est un voyage initiatique pour un Indien qui pense avoir le droit de vie ou de mort sur un innocent, suite à la demande de son Dieu Abeille.

En toute sincérité, je pense que l'histoire est trop abracadabrante et trop lourde pour être vraiment appréciée. En tout cas, je n'ai pas réussi à accrocher à l'intrigue et à vraiment m'intéresser au sort des personnages qui sont enfermés dans une bulle d'illusion et qui vont jusqu'à refuser l'aide extérieure, sachant que le final sera dramatique pour tous les deux.

J'ai regretté qu'on ne suive pas également l'histoire via les parents du garçon kidnappé, cela aurait renforcé le côté dramatique du roman, puisque là le gamin accepte presque son sort et en vient à apprécier l'Indien et à même le sauver vers la fin.

J'ai pourtant apprécié la relation étrange qui se noue entre Charles et David. Ils vont malgré tout s'apprécier et se respecter, chose étonnante dans un kidnapping. Le final est d'ailleurs troublant, on ne s'attend pas à une telle fin.

Alors, je ne sais pas pourquoi, mais cela n'a pas pris avec moi. La lecture a été laborieuse et longue et j'attendais tellement plus que je suis restée vraiment sur ma faim. A moi de vite découvrir Dune pour voir si le style est aussi lent et long .

Ma note :


 

6 commentaires:

  1. je pense pas lire ce titre, me tente pas des masses...

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ton blog! Il est plutôt varié et très jolie! ^^

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu Les saboteurs (Tome 1) L'étoile et le fouet de cet auteur : un cauchemar! Pas envie de retenter vu ton avis^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi j'ai hâte de découvrir Dune par contre ^^

      Supprimer

Laisser une trace!