jeudi 20 décembre 2012

Chroniques des enchanteurs, tome 1 : 16 lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl

Année d'édition: 2011
Editions : Le livre de poche jeunesse
Nombre de pages : 640
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture:
J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?




Ethan est un adolescent plus ou moins comme tout le monde. La seule différence, c'est qu'il fait d'étranges rêves avec une jeune fille dont il est amoureux, mais qu'il ne connait pas. Et à qui en parlerait-il ? Sa mère est décédée l'année d'avant et depuis, son père s'est enfermé dans son bureau n'en ressortant plus que pour dormir ou prendre une douche. Bien sûr, il pourrait en parler à Amma, la femme qui l'élève depuis qu'il est tout petit, en quelque sorte une gouvernante croyante et qui de temps à autre utilise de la magie. Le jeune homme découvre alors que ses rêves font se réaliser lorsque Lena, une jeune fille nouvelle en ville va se révéler être la jeune fille de ses rêves. Mais celle-ci cache un lourd secret et même s'ils sont irrésistiblement attirés l'un par l'autre, quelque chose les empêche de vivre leur amour au grand jour.

16 Lunes est un roman qui a réussi à m'intriguer. Le premier bon point c'est qu'on vit le roman à travers l'un des personnages principaux, Ethan et pour une fois on ne se retrouve pas dans la tête d'une héroïne, mais d'un héros et ça change beaucoup de choses puisque du coup le roman n'est pas versé dans le côté trop sentimental, même si l'amour est un point important de la saga. J'ai trouvé également que les pages défilaient très vite et on ne voit pas le temps passer avec les 640 pages du roman. Deuxième bon point donc, on ne trouve pas le temps long avec cette lecture, même si pourtant quelques passages sont sans action et assez banals, ils ne m'ont pas dérangée. 

De l'histoire, je suis ravie de découvrir qu'on se focalise ici sur la magie et les enchanteurs. Cela met certes du temps à arriver, mais cela n'en rend que plus attrayante l'histoire. J'ai aimé la part de mystère que garde Lena et qui plane sur le manoir où elle vit avec son oncle Macon, ce dernier ayant des caractéristiques dignes des vampires, même si la surprise est au rendez-vous quant à sa véritable nature. En fait, le mystère plane dans ce premier tome, et ce, jusqu'à la fin qui est assez étonnante et ne suit pas son fil directeur, à savoir que nos héros vont déjouer quelque chose qui les dépasse. Certes le roman commence comme beaucoup d'autres du genre, avec l'arrivée d'une nouvelle dans une petite ville et qui va tout chambouler sur son passage, sans le vouloir et ce côté-ci n'apporte aucune nouveauté. C'est davantage dans l'utilisation de ce procédé que le roman dépasse certains autres et force est de constater que j'ai davantage apprécié 16 Lunes à twilight ou autre roman YA. J'ai aimé que chaque personnage ou presque cache quelque chose ou et au courant de la nature de Lena et de ce qu'il peut lui arriver lorsqu'elle aura ses 16 ans. 

J'ai trouvé sympa le fait que chaque personnage ou presque ait un rival : Ethan et Link vers la fin, Macon et Amma, Lena et Ridley. Ça ajoute une touche de piment, même si je suis déçue de Ridley que j'ai trouvé assez fade et effacée et dont le rôle n'est pas aussi cruel que ce que nous laissent présager les auteurs. Le happy end m'a moyennement plu, même s'il est vrai que certains personnages perdent la vie, alors qu'ils avaient tant à donner à la saga. 

Dans l'ensemble donc, ce fut une lecture très sympathique, mais certains dénouements m'ont semblé trop faciles, voire trop prévisibles, et donc cela a enlevé une touche de mystère à la saga. Je pense toutefois lire la suite si j'en trouve l'occasion, mais cela ne sera pas dans mes priorités. Je suis assez difficile en YA, hélas et peu de sagas sont des coups de coeur. 

Je reste pourtant sur une note positive parce que la relation Ethan/Lena est très bien rendue et surtout elle ne paraît pas mièvre puisque leur relation est extrêmement complexe et difficile. Une saga qui plaira sans hésiter aux amateurs de romans jeunesse où amour et magie se côtoient.

Ma note :




10 commentaires:

  1. Contente que tu ais apprécié cette lecture:) C'est sur que ça reste quand même du roman jeunesse... mais j'aime assez^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui dans l'ensemble j'ai aimé ^^ J'ai d'ailleurs pris plus de plaisir à ce roman qu'à twilight ou Hex hall ^^ ( en roman YA)

      Supprimer
  2. Comme toi j'ai apprécié le 1, malgré quelques points négatifs.
    Par contre, le 2 m'a beaucoup déçue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arf ! je verrais bien ça, mais pour le moment j'ai une PAL trop grande pour avancer dans des sagas qui ne m'ont pas convaincue à 100 % ^^

      Supprimer
  3. Ce roman dort tranquillement dans ma pal depuis quelques mois... Mais j'ai bien hâte de découvrir l'univers. D'autant plus que le film sort bientôt !!! Et j'avoue que le fait que chaque personnage a un rival donne une vision différente ! Merci pour ce bel avis xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien froggy !
      bonne future lecture ! bisous

      Supprimer
  4. Moi non plus ce premier tome ne m'avait pas convaincu ;) Je ne lirais pas la suite.
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour la suite, je ne sais pas encore, pour le moment ce n'est pas dans mes projets en tout cas ^^
      bisous !

      Supprimer
  5. Ahhh les mêmes ressentis que moi sur beaucoup de points notamment le narrateur masculin :p

    Bisous

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!