lundi 20 août 2012

Midnighters, tome 1 : L'heure secrète de Scott Westerfeld

Année d'édition : 2009
Edition: Pocket (Jeunesse)
Nombre de pages : 335
Public visé : Jeunesse
Quatrième de couverture :
Il existe une ville, aux Etats-Unis, où le temps s'arrête à minuit. Plus un être ne bouge, tout semble figé... S'ouvre alors l'heure secrète. Le monde appartient aux darklings, des créatures maléfiques qui rodent dans les ténèbres. Seuls quelques ados, nés à minuit pile, sont capables d'évoluer dans cet espace-temps. Ils se surnomment entre eux les midnighters. Tous ont des pouvoirs spéciaux. Tous, sauf Jessica Day. Pourtant, les créatures de l'ombre sentent en elle un danger redoutable et sont prêtes à l'éliminer...


J'ai lu ce roman dans le cadre d'une lecture commune avec le club de lecture. La lecture fut sympathique mais pas extraordinaire.

Jessica est nouvelle dans son lycée et dans la ville de Bixby. L'eau y est infecte et petit à petit elle commence à faire de drôles de rêves qui lui semblent plus que réalistes. Lorsqu'elle découvre ses vêtements mouillés le lendemain, la peur commence à la saisir. Est-elle somnambule? Son rêve n'en était-il pas un? Qui sont ces élèves atypiques qui lui lancent des regards soupçonneux? Lorsqu'elle les rencontre pendant l'un de ses rêves, tout s'éclaire : elle n'est ni somnambule ni en plein songe. Elle fait partie des midnighters, ces humains qui peuvent se promener pendant l'heure bleue. La 25 ème heure qui vient après minuit et fige le monde autour d'eux. Pourtant tout n'est pas aussi génial que le pensera Jessica lorsque serpents, panthères et créatures cauchemardesques vont tenter de la tuer. Pourquoi est-elle si importante?

Dans l'ensemble c'est un roman sympathique à lire. Le style de l'auteur n'est pas désagréable, il est fluide et permet de très vite se sentir intrigué par l'histoire. J'ai cependant trouvé que le roman manquait de descriptions sur le physique des personnages. L'ambiance est assez sombre et c'est tant mieux puisque la plupart des scènes se déroulent en pleine nuit.

Concernant l'histoire en elle même je peux déjà dire qu'elle est assez originale. L'auteur mélange fantastique et science-fiction, et ça marche. Seulement même si l'innovation est plutôt là on ressent fortement le côté jeunesse de l'ouvrage. Les réactions des personnages, l'histoire d'amour et la manière dont ceux-ci profite de l'heure 25 et affrontent les créatures dans ce monde calme et obscur m'ont semblé trop simples. Jonathan est un personnage que l'héroïne ne va rencontrer que deux fois et hop elle est amoureuse, c'est l'homme de sa vie et en plus il est comme elle. Trop facile à mes yeux et manquant de profondeur. Ceci dit, c'est le reproche que je fais à bon nombre de romans jeunesse. La facilité que choisissent les auteurs me gêne et ne me font pas apprécier l'ouvrage comme il se doit. Ou bien ai-je perdu mon âme d'adolescente? 
Pourtant j'avoue que je partais d'un bon sentiment puisque l'histoire est intéressante. Que feriez-vous si vous vous découvriez un pouvoir troublant et la capacité de vivre une heure de plus que le monde? C'est un peu la question que l'on se pose avec Midnighters mais les pouvoirs en questions m'ont semblé ennuyeux et sans réel intérêt. De plus j'ai trouvé le roman assez plat et long par moment, il se passe beaucoup de choses inintéressantes comme les aventures de Jessica en cours ou avec ses amis. Rien qui ne servent vraiment pour mener à terme le roman.

Certes, c'est un premier tome qui est assez mouvementé et nous apporte beaucoup de réponses, peut-être même trop puisque du coup j'ai la majorité des informations en main, aussi j'ignore de quoi traitera la suite et je ne pense pas la lire de suite.

Les personnages sont dans l'ensemble sympa mais tous trop déjà vu du côté de leurs personnalité. C'est quoi ce besoin de faire une héroïne jolie mais qui ne s'en rend pas compte, un petit ami sexy et qui voit de suite son potentiel, des amis atypiques et exclus par les autres élèves? Bref toujours les même ingrédients.

En bref, c'est un roman sympa et qui sort un peu des sentiers battus, mais je reste sur ma réserve parce que la simplicité des événements m'a déçue. 

Ma note :  
Couvertures étrangères
 

12 commentaires:

  1. Réponses
    1. un roman sympa mais je n'ai pas été réceptive! dommage ^^

      Supprimer
  2. Oh ben mince alors...
    Du coup j'ai plus trop envie de lire ce titre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah c'est surtout que niveau littérature jeunesse je suis très difficile ^^'

      Supprimer
  3. Je viens de l'acheter d'occaz xDDD mais je sais que moi jeunesse ne me gêne absolument pas, mon âme d'éternelle ado xD

    Moi l'heure en plus = lecture xD

    Bizoo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon âme d'ado apparemment s'est sauvé ! Dommage que je parvienne pas à apprécier les romans jeunesses plus que ça! A part des exceptions ( vampire academy, hunger games...)
      bisoux!

      Supprimer
  4. Ha ben j'ai bien fait de pas acheter le tome 2 et 3 d'occaz!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. après ça dépend des goûts je pense ^^

      peut-être vas-tu aimer! ^^

      Supprimer
  5. J'avais beaucoup aimé ce tome 1, même si en comparant aux autres livres de Scott Westerfeld j'm'attendais à mieux.
    Je suis assez d'accord avec ce que tu dis =) (mais en fait j'ai aimé quand même ahaha :'D) et j'ai carrément envie de lire le deuxième par contre, il va falloir que je l'achète =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente que ce roman ai trouvé ses lecteurs ^^
      C'est tellement sympa de voir les différents avis =)

      Supprimer
  6. C'est aussi cette simplicité et ce manque de profondeur qui font que je n'ai pas vraiment apprécié ma lecture mais comme toi j'ai aimé l'originalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah je ne suis pas la seule ça me rassure ^^
      ça aurait mérité davantage de profondeur et de complexité au niveau des personnages ^^

      Supprimer

Laisser une trace!