samedi 25 août 2012

La promesse éternelle, tome 1 : Nina de Lisséha Luneblanche

Année d'édition : 2012
Edition: persée
Nombre de pages : 144
Quatrième de couverture :
Nina, jeune héritière de la famille Heart, découvre le jour de son mariage que tout ce en quoi elle croyait jusqu’alors est faussé. Son grand-père qui l’a élevée lui a caché ses origines. Décidée à aller à l’encontre de la prophétie qui depuis toujours régit sa vie, elle se laisse guidée jusqu’au mystérieux château de Sunmoon où un univers magique l’attend. Entourée de bien des dangers et des nombreux secrets que recèle l’édifice, Nina découvrira les mystères de sa naissance. Intégrée aux Loups noirs, la jeune femme prendra toute la mesure de l’amour et de l’amitié mais également du pouvoir de la magie: quand cette dernière fait partie de votre vie, tout n’est qu’illusion.


Ce livre m'intriguait devant les avis qu'il a reçus. Je remercie les éditions Persée et le forum un monde imaginaire de m'avoir permis de me faire ma propre opinion à son sujet, même si après lecture je n'ai su être charmée par l'histoire

Nina Hearts est une enfant particulière. Le jour où elle comprend que ses parents sont morts, elle accepte de suivre un homme qui se dit son oncle dans le manoir de sa famille. Mais très vite, elle se rendra compte que tous autour d'elle lui cachent beaucoup trop de choses. Lorsqu'on la forcera à épouser son cousin, Nina fuira et ira trouver refuge au château de Sunmoon, un endroit féérique où enfin elle prendra conscience du monde magique qui l'entoure. Dès lors, elle ne cherchera plus qu'une chose, savoir qui elle est et pourquoi une prophétie évoque le fait qu'elle sera dangereuse dès qu'elle aura atteint sa majorité.

La plume de l'auteur ne m'a pas réellement posée de problème particulier si ce n'est ces changements agaçants de temps en plein paragraphe sans aucune raison. Je pense qu'il faut, pendant l'écriture d'un roman, savoir le temps que l'on souhaite utiliser dès le départ. Soit un récit au présent soit un récit en utilisant les temps du passé. Les changements continus ont beaucoup gêné ma lecture. Cela dit, le style de l'auteur est assez simpliste ce qui apporte une énorme touche jeunesse au roman, puisque j'ai trouvé parfois le vocabulaire très limité et enfantin. 

L'histoire m'a plu dans son ensemble, c'est mignon, même si là aussi j'ai pu détecter bon nombre de défauts ! Le fil de l'intrigue avance bien trop vite. On passe de Nina à 5 ans, puis à huit ans, pour revenir lorsqu'elle a dix-sept ans, sans que le lecteur ne puisse bien saisir les choses importantes et qui lui permettront d'avoir toutes les clefs en main. Une fois le roman refermé, une chose m'a bien frappée. La ressemblance entre ce roman et un manga dont je suis très fan : Ayashi No ceres. Je n'ai pas pu m'empêcher de comparer sans cesse les deux.
Attention la suite contient des spoilers étant donné que je vais parler de l'intrigue du roman.
Dans la promesse éternelle, Nina a un étrange protecteur dont elle tombe amoureuse, Matthieu. Dans Ayashi No ceres, Aya est suivi et protégé par Toya, un homme étrange, dont elle tombera amoureuse, mais qui tout comme Matthieu luttera contre ses sentiments naissants . 

Dans les deux on retrouve le grand-père de l'héroïne qui a conscience du pouvoir que dégage celle-ci et tente donc de le canalyser, quitte à faire du mal à sa petite fille.
Les ressemblances auraient pu s'arrêter là. Mais non. On se rend compte que Nina et son frère ont plus que de l'amour fraternel puisqu'ils ne peuvent pas se toucher sans se sentir étranges. On se souvient que dans Ayashi No Ceres, Aya et son jumeau Aki deviennent ennemis puisque ce dernier ne souhaite plus qu'une chose, épouser sa propre soeur et avoir des rapports charnels avec elle. Dernier point, apparemment Nina et son frère son des réincarnations puisque sans cesse elle se sent devenir une autre personne (ses cheveux changeant de couleur, etc. tout comme Aya qui est la réincarnation de Ceres, une nymphe et son frère de l'homme qui lui vola sa robe de plume.

Bon pour ma part ça fait beaucoup de similitudes pour n'être qu'une coïncidence. Je ne le reproche pas à l'auteur, mais du coup ça m'a semblé assez fade, et trop souvent « facile » dans le déroulement des événements. On cache tout à l'héroïne, mais il ne faut pas être bête pour savoir de quoi il retourne vraiment, les personnages étant tous un peu benêts puisqu'ils lâchent tous des infos plus ou moins pertinentes en tâchant pourtant de les dissimuler à Nina.
Ya un énorme potentiel dans l'intrigue, mais l'auteur a privilégié le côté jeunesse et donc forcément, ça m'a dérangée (je pense stopper les romans jeunesses, car chaque fois, je suis déçue et je m'ennuie !). Pourquoi faire que Nina n'est qu'un ours en peluche en tant que gardien ? Le passage où elle se rend compte qu'il parle m'a paru trop enfantin et du coup le tout a perdu en crédibilité. C'est l'un des plus gros reproches que j'aurais à faire au roman, le côté enfantin trop prononcé qui ne plaira pas à tous.

La manière dont se termine ce premier opus est d'ailleurs assez prévisible.
L'un des bons points du roman c'est l'imagination de l'auteur et la création d'une multitude de gardiens, qui ça, m'a plu. 

Maintenant, une question se pose : pourquoi considérer ce roman comme de la science-fiction ? En aucun cas, cela n'en est, mais davantage du fantastique! Je tenterais de percer ce mystère ^^

Des personnages, Nina qui est censée avoir dix-huit ans, est immature, enfantine, têtue et parfois énervante. Elle n'est pas très futée et tombe vite dans les pièges qu'on lui tend. Sa relation avec Matthieu n'avance pas, rien ne se passe et c'est dommage ça enlève de l'intérêt à l'ouvrage. Des autres personnages, je les ai trouvé très effacés, trop au profit de Nina et de son ours en peluche qui par la suite prend une toute autre apparence. 

En bref, je sais que je suis dure, mais la rencontre ne s'est pas faite avec ce roman. J'espère avoir suffisamment argumenté ou donné envie aux autres lecteurs de se faire leur propre opinion sur cet ouvrage qui j'en suis sure plaira au 10-15 ans sans souci. Ya de la magie, de l'amour, des créatures fantastiques, mais mon âme d'enfant a disparu et je n'ai hélas pas su apprécier ce roman.

Ma note :  


10 commentaires:

  1. Le temps m'a aussi dérangé, j'ai dû relire plusieurs fois les mêmes passages pour vraiment situer l'histoire.. Je suis d'accord avec toi aussi pour Nina.. Elle ne parait pas du tout avoir 18 ans :/ & en ce qui concerne la magie, elle est peu présente finalement, enfin je sais pas trop quoi dire, on sait qu'il y en a beaucoup mais on ne la ressent que très brièvement..

    A côté de ça, j'ai bien aimé l'histoire, mais elle aurait été beaucoup mieux si elle était approfondie, c'est dommage :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et puis le tout est trop jeunesse et aurait mérité d'être rendu peut-être plus adulte ^^'

      Supprimer
  2. Bon je savais que tu avais pas aimé donc je ne suis pas surprise :/ dommage ^^

    Bizoo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui dommage parce que la couv me plait et le spitch aussi! Je deviens vraiment difficile!

      Supprimer
  3. je me retrouve dans une partie de ton avis,sauf que je ne connais pas le manga dont tu parles donc forcément je n'ai pas senti le déjà vu à ce niveau là! biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est ça qui me gêne c'est de sans cesse comparer le roman au manga qui ont quelques similitudes et pas tant que ça, mais ça m'a gênée. Biz lilu!

      Supprimer
  4. ravie de voir qu'on en a pensé la même chose!

    RépondreSupprimer
  5. Bon eh bien, on m'a propose ce partenariat mais vue les notes, je crois que non en faite ^^ Dommage, j'adorais la couverture et le résumé semblait sympa. Mais avec moins de 10 sur LA, je crois que je vais pas trop me risquer ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une question de goût, je pense, mais pour moi la sauce n'a pas pris ^^

      Supprimer

Laisser une trace!