dimanche 22 avril 2012

Inside out, tome 1 : Enfermée de Maria V. Snyder

Année d'édition : 2011
Edition : Darkiss
Nombre de pages : 470
Quatrième de couverture :
Dans le monde entièrement clos où vit Trella, ce monde qu'on appelle le Cube, il n'y a ni avenir ni issue. Pas de rébellion possible, sauf à finir dans la Broyeuse. Et ceux qui voudraient lui faire croire le contraire en murmurant qu'il existe une Porte, cachée quelque part, dans les entrailles du Cube, sont juste d'immondes trafiquants d'espoir. D'ailleurs, elle veut le prouver. Voyageuse clandestine prête à affronter l'interdit, elle se lance alors dans la quête impossible : trouver la Porte...






Je suis tombée par hasard sur ce roman et la couverture m'avait beaucoup plu. En lisant la quatrième de couverture, je me suis dit que je ne pouvais passer à côté. Et j'ai bien fait de ne pas me fier à l'édition Darkiss, une collection des éditions Harlequin. Parce que ce roman est incroyablement abouti et ne laisse que peu de place à la romance, même si elle est toutefois un peu présente vers la fin. 

Déjà le style de l'auteur est fluide. Même s'il est assez simpliste, on dévore le roman et à aucun moment on ne butera sur un passage mal écrit. A savoir que c'est de la science fiction donc forcément certains termes sont un peu troublants tout comme les descriptions des objets et du mode de vie de cet univers pourtant très riche. L'auteur nous a ici crée un vaste univers très différent du notre où chaque personne a une place bien définie et c'est avec un style fluide et sans fioriture qu'elle nous le décrit. Je suis cependant un peu sceptique face à certains dialogues qui sont un peu nunuche à mes yeux, mais rien de bien insurmontable.


De l'histoire c'est là que j'ai compris que nous n'avions pas un simple roman harlequin c'est à dire mettant en vedette une romance. Ici l'univers est fade, triste, sans saveur, les habitants de ce roman sont malheureux, sans âme. Ils ressemblent à des machines accomplissant leur tâche sans sourciller. Cet univers ressemble à un grand cube pour moi où tout le monde est enfermé mais où aucun individu n'a les mêmes droits. Ainsi on trouve au niveau inférieur les Gratteurs qui sont assignés au basse besogne et qui doivent travailler encore et encore et en même temps avoir de nombreux enfants, sans restriction puisque aucune femme n'élève ses enfants, ils sont confiés à une mère souricière jusqu'à ce qu'il soit en âge de travailler. C'est un univers sans chaleur humaine que nous offre l'auteur et l'histoire est une lueur d'espoir. Le fait de savoir qu'il y a une porte quelque part qui leur permet de rejoindre l'extérieur donnera du courage et de la force à toute une panoplie de personnages. C'est d'ailleurs la recherche de cette porte qui nous captive pendant toute l'histoire ainsi que la vie quotidienne de nos Gratteurs et des habitants du niveau supérieur qui n'ont, on le verra, pas la vie plus agréable, au contraire. J'ai aimé la toute petite romance du roman qui ne verse pas dans le gnan gnan et qui préfère donner la vedette à la survie de tout un peuple plutôt qu'à un couple.


Des personnages je n'ai pas eu de coup de coeur. Je les ai apprécié mais pas au point de me dire : wahou. En même temps certains semblent aigri par la vie qu'ils mènent dans cet endroit clos. Je n'aurais aimé me retrouver à la place d'aucun eux, pour tout un tas de raison notamment leur vie malheureuse et vide de passion.
En bref, ce fut un très agréable surprise qui m'a fait passer un très bon moment. Un petit mélange de dystopie et de science fiction original. Je ne peux que le recommander ^^


Ma note :

4 commentaires:

  1. Je l'ai repéré depuis longtemps celui là...
    Et c'est vrai que les livres Darkiss ont vraiment l'air bien (c'est loin des Harlequins de l'époque !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en tout cas celui-ci a su m'étonner et me plaire ^^
      bon Dimanche à toi Karine =)

      Supprimer
  2. Je trouvais la couverture plutôt bizarre et je n'avait pas osé le mettre dans ma LAL... Maintenant, c'est chose faite ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah tu verras le roman est vraiment bon ^^

      Supprimer

Laisser une trace!