mercredi 25 janvier 2012

Le miroir aux vampires de Fabien Clavel

Année d'édition: 2011
Editions : Baam
Nombre de pages : 447
Quatrième de couverture :
"Bérénice,
Ca y est, j'ai fait ma dernière rentrée à Augustin-Thierry, en internat cette fois. Rien de changé dans ce lycée : Cerise la peste et ses sous-fifres qui font baver les garçons, un beau gosse qui se prend pour Brad Pitt et quelques nouveaux. Parmi eux, il y a Nora, avec qui je partage ma chambre. Il y a aussi Léo. Je ne l'avais pas remarqué au début mais je crois qu'en fait il me plaît bien. Mais ce n'est pas pour ça que je t'écris... Écoute, Béré, il se passe des choses étranges dans ce bahut...On a incendié le foyer, je crois avoir une idée du responsable, mais je ne peux rien dire. Depuis, la sécurité a été renforcée et le lycée est en train de devenir une prison. Et moi, j'ai comme des apparitions, des sensations bizarres. Je t'ai parlé de Nora. Et bien, je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose m'attire chez elle. Je me sens vraiment bien que lorsqu'elle est près de moi. Et ce n'est pas tout : il y a ce miroir dans notre chambre d'internat. Parfois, j'ai l'impression qu'il y a une connexion entre lui et moi. Tu crois que je suis vraiment dingue?"



Je tiens tout d'abord à remercier Karine du club de lecture pour ce livre voyageur. Ce roman m'intriguait énormément et je souhaitais le lire pour m'en faire un avis. Je connaissais l'auteur pour un autre roman, chroniqué ici également : l'antilégende. Autant dire que j'étais déjà habituée au style de ce dernier. Du moins c'est ce que je pensais.

J'avoue être déçue par cette lecture. Le style de l'auteur m'a semblé ici, très différent de ce que j'avais pu lire. En même temps on se retrouve ici dans un livre jeunesse, donc forcément le ton sera moins adulte que celui employé dans ses autres romans. Cela m'a donné envie de lire d'autres romans de ma PAL de cet auteur. Dans l'ensemble les scènes d'actions sont bien écrites et plutôt cohérentes même si j'ai parfois eu un peu de mal avec les histoires de vol et de saut en hauteur ^^

De l'histoire c'est là que je suis plutôt déçue. Je m'attendais à vraiment autre chose. Plus de la moitié du roman ne fait qu'évoquer la vie de notre héroïne Léa dans un nouveau lycée où elle ne se fera pas que des amis. L'ambiance est très "lycée américain" avec les peste, le beau gosse, les timides et tout ce qui s'ensuit. Je n'avais qu'une hâte c'était de voir les vampires! Et j'avoue qu'ils se sont bien fait attendre. L'auteur utilise tellement de termes différents pour les décrire et parler d'eux, qu'à un moment j'ai eu du mal à m'accrocher. Trop d'informations, tue l'information. Entre les vampires, les miroirs, les stryges, L'Ellenseg et les sanguisugae... j'ai parfois eu du mal à m'accrocher et j'avoue que la révélation de la nature de certains personnages ne m'a vraiment étonné, c'était trop prévisible. J'ai eu beaucoup de mal à m'intégrer dans cet univers plutôt étrange et parfois à la limite de la parodie américaine avec le changement du lycée qui se voit doté de caméra, de micro, de reconnaissance digitale... une véritable prison dont en fin de compte on en voit pas la finalité. Parce que tout ça c'est bien beau mais au fond cela ne sert pas vraiment le but de l'histoire et des personnages.

Des personnages j'ai été bien déçue. Aucun n'a su réellement me donner de coup de coeur. Ils sont tous plus ou moins caricaturaux, que ce soit Cerise, la plus jolie fille du lycée, la peste number one et surtout la fille riche à ses parents. Elle était pitoyable. Léa m'a aussi beaucoup agacé par sa manière de courir partout, de chercher la petite bête et qu'on on lui explique les choses, elle fuit.
Norà ne m'a pas non plus réellement marquée, je l'ai trouvé trop effacé et son rôle est peu convaincant. Au niveau des garçons ce fut franchement pire. Il y en a peu et ils sont détestables. Et la pseudo histoire d'amour entre Léa et Léo ou celle plus complexe entre Léa et Norà, puisqu'à mes yeux on peut parler d'amour tant leur relation est ambiguë. 

En bref, je pense que cet auteur n'est pas fait pour moi dans le domaine de la jeunesse, mais je me plongerais sans problèmes dans ses romans de fantasy qui sont davantage à mon goût!
Il n'empêche que je remercie sincèrement Karine, et je suis sincèrement désolée de n'avoir pu adhérer à ce roman!
Une note de 4/10

2 commentaires:

  1. oui j'ai vu! cela m'a bien rassurée!
    A chaque fois je vois des gens super emballés, et moi je suis très très mitigée ^^"

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!