mardi 15 novembre 2011

Dracula l'immortel de Dacre Stoker

Année d'édition:2010
Editions : le livre de poche
Nombre de pages : 533
Quatrième de couverture :
En 1888, un groupe de six intrépides a réussi à détruire Dracula aux portes de son château de Transylvanie. Vingt-cinq ans plus tard, ils se sont dispersés mais le souvenir de cette périlleuse aventure où l'un d'eux a laissé sa vie les poursuit. Combat quasi mystique contre les forces du mal, vengeance d'amoureux endeuillés ou inextinguible jalousie : les raisons mêlées de leur acte continuent de perturber leur existence et la disparition du prince des ténèbres n'a pas apaisé leurs tourments.

Une mort inexpliquée devant un théâtre parisien et un deuxième assassinat d'une effroyable cruauté au cœur de Londres vont réveiller la peur. Du Quartier latin à Piccadilly Circus, l'ombre de Dracula semble à nouveau planer... Les héros d'autrefois devront faire face à un ennemi insaisissable aux attaques sournoises ou d'une violence inouïe, mais aussi à leurs propres démons. De quoi brouiller les pistes et troubler les esprits, dans une intrigue menée avec maestria qui ressuscite le fantasme et la malédiction de l'immortalité.

Mon avis :

Franchement, je ne vois pas quoi dire sur ce roman, mon avis étant extrêmement mitigé. D'une part en le lisant indépendamment de Dracula de Bram Stoker, le roman est sympa. Maintenant si on se fixe sur le fait que ce soit la suite officielle de dracula, là je m'insurge et je trouve cette idée ridicule.
Je m'explique.

Le style de l'auteur est agréable et le tout se lit très facilement là où d'autres auraient pu être gêné par le style de Bram Stoker, on sent bien qu'ici le roman est moderne. Par contre pour une suite officielle je regrette réellement l'oubli de la forme épistolaire. Cela me permettait tellement de me prendre au jeu de la traque contre Dracula et de ne plus voir cette forme utilisée, et bien ça m'a refroidie! Heureusement que l'auteur parvient tout de même à nous captiver avec son style et l'enchaînements de l'action à la fin puisque le début est un peu long à démarrer.

Concernant l'histoire, je suis toujours mitigée. 
Attention risque de spoiler!
Ayant eu l'occasion de lire le retour de Dracula, j'ai trouvé que Dracula l'immortel manquait de saveur quand à la première suite directe que j'ai pu lire du chef d'oeuvre de Bram Stoker. L'histoire avance si lentement que ce fut par moment bien difficile de comprendre quoi que ce soit. L'auteur cherche à embrouiller le lecteur quant à savoir qui est le véritable ennemi de l'histoire et à un moment j'ai failli abandonner ma lecture. Mais j'y suis revenue pour terminer le roman en une soirée.

Premièrement j'ai cru ne jamais voir Dracula de tout le roman! Il met trop de temps à apparaître réellement même si le fait de le camoufler sous un autre personnage est ingénieux, j'ai trouvé ça trop gros pour ma part. L'autre chose qui m'a bien gêné c'est ce souci des auteurs de mélanger de nombreux monstres de l'histoire à Dracula comme Jack l'éventreur et la comtesse Bathory. Parce qu'au final c'est elle le personnage central du roman et ça, cela ne m'a pas plu en grande fan de Dracula que je suis.
Maintenant je ne vais pas nier qu'ils ont réussi à rendre le tout légèrement crédible puisque connaissant la comtesse, on la comparait souvent à un vampire et l'attacher de la sorte à Dracula c'est intéressant certes mais mal exploité.
J'aurais tellement aimé revoir la lutte des protagonistes contre Dracula et à l'inverse je n'ai rien eu de tout ça, ainsi à la fin de ma lecture je me suis demandée :  " quel intérêt dans ce cas de vouloir donner une suite si au final Dracula n'a qu'un rôle minime et qu'en plus sa relation avec ses bourreaux a à ce point changé?"

Des personnages, j'ai apprécié d'en retrouver certains mais je fus déçue de leur sort. Ainsi Jonathan que j'appréciais énormément est devenu alcoolique et volage. C'est un personnage que j'ai réellement détesté dans cette suite même si on utilise son mal être par rapport à la relation passée Mina/Dracula.
D'ailleurs où est passée la Mina qui ne voyait que par son Jonathan? Est-ce la crise du 21ème siècle qui a à ce point modifié mes héros? Van helsing est tout aussi étrange et ne ressemble plus qu'un un vieil homme malheureux et aigri.
Et Dracula?? Où est passé le beau et ténébreux vampire qui n'avait aucun mal à faire souffrir ses ennemis? Pourquoi est-il devenu si humain si bisounours? Là j'avoue être perdu.
Heureusement Quincey parvient à redresser la barre ainsi que la comtesse, les deux personnages qui sont réellement fidèles à eux même et qui m'ont permis de savourer ce roman, leur lutte étant attrayante et surtout pleine de suspense.

Au final je met la note de 6/10. Les personnages ont trop changé à mes yeux et l'histoire ne peut se dire être la digne suite de Dracula puisque tout a été trop remanié au bon vouloir des deux auteurs. Déçue donc de cette suite à laquelle j'ai largement préfére le retour de Dracula de Freda Warrington! Certes on passe un bon moment et la lecture est agréable mais pour un véritable fan de Dracula, la magie n'est plus au rendez-vous.

4 commentaires:

  1. Ah zut, j'ai ce livre dans ma PAL et ton avis ne le donne pas l'envie de le mettre en haut de liste ! Tant pis =D

    RépondreSupprimer
  2. bah après les avis divergent énormément! Mais j'irais voir quand tu le lis! j'aimerais lire ton avis :p

    RépondreSupprimer
  3. Je ne lirai pas ce livre ! Il ne doit pas exister une suite à Dracula !

    RépondreSupprimer
  4. lol Péléane ^^ Ca dépend de la suite en question. Par exemple le retour de dracula que j'ai chroniqué sur le blog m'a plu car il était cohérent et les personnages sont aussi fidèles à ceux de Dracula!

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!