jeudi 13 octobre 2011

Ne le dis à personne de Harlan Coben

Nombre de page : 354
Editions : aux éditions belfond 
Quatrième de couverture :
 
Pédiatre, David Beck exerce dans une clinique pour le compte de Medicaid, structure sociale qui prend en charge les pauvres sans couverture sociale. Il aime son métier et l'exerce avec passion. Mais sa vie a été brisée lorsque son épouse, Elizabeth, qu'il connaissait depuis l'enfance, fut assassinée par un tueur sadique qui marquait ses victimes au fer rouge.
Huit ans après ce drame, il reçoit un étrange e-mail codé dont la clé n'était connue que de lui-même et d'Elizabeth. Abasourdi, David essaie de se souvenir des détails qui entourèrent l'assassinat de sa femme, dont le propre père, officier de police, identifia formellement le corps. Impatient, il guette le prochain message qui lui donne rendez-vous le lendemain.
En cliquant sur un lien hypertexte, il découvre alors le site d'une caméra de surveillance de rue et dans la foule, il voit, stupéfait, passer Elizabeth qui le regarde en articulant "Pardon, je t'aime"…
 

 
Wahou! Si j'avais su à quel point je me serais sentie aspirée dans l'histoire et à quel point celle-ci était géniale, il y a longtemps que j'aurais cherché à lire ce roman! 
Je connaissais Ne le dis à personne de nom et par rapport au film qui en est sorti mais que j'ai préféré ne pas voir. Et enfin je me suis décidée! 
Le docteur Beck a perdu sa femme il y a huit ans, victime d'un serial killer. Lui même en a réchappé après avoir pris un violent coup de batte de baseball et s'être réveillé à l'hôpital.Mais Beck était loin de se douter de ce qui allait lui arriver.
Huit ans plus tard et par un grand hasard, deux corps d'hommes sont retrouvés près du lac où la Elizabeth, la femme de Beck a sauvagement été assassiné. Tout aurait pû être sans conséquence, si les hommes n'avaient pas été retrouvés enterrés avec une batte de baseball contenant des restes du sang du docteur Beck. Un autre objet retrouvé sur ces mêmes corps va faire réouvrir une enquête que Beck aurait préféré ignorer. 
Une clef au nom de Sarah Goodhart, l'identité que prenait celle-ci lorsqu'ils étaient enfants. Cette clef permettra de faire ressurgir un passé troublant et plein de questions.
Concernant l'histoire j'ai adoré la manière dont le tout se déroule. Une chasse à l'homme, une chasse au fantôme, aux indices et aux réponses qui permettra de nous faire prendre conscience que le but de tout ça est bien plus profond qu'il en a l'air. Des tas de cadavres vont surgir du passé au plus grand damne de notre héros.
L'histoire donc, m'a vraiment plu. Je ne lui ai trouvé aucun défaut, aucun essoufflement tout au long de ma lecture. Premier point positif donc.
Ensuite, les personnages sont franchement incroyables surtout le docteur Beck qui est à la base un homme doux et gentil et qui se voir pourchassé par la police pour un crime dont on l'accuse et qu'il n'a pas commis.  J'ai également beaucoup apprécie Tyrese. Sous ses airs de gros durs, il restera un allié fidèle et sur pour Beck et il lui permettra d'échapper de justesse à ses poursuivants à deux reprises que ce soit des policiers ou des malfaiteurs.
Le dénouement m'a complètement subjugué! J'ai trouvé ça tellement intelligent, tellement creusé que ça m'a semblé très cohérent.
Bref un très grand roman et je comprend mieux les avis que j'ai pu lire sur le net à son sujet!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!