mercredi 12 octobre 2011

Les Loups de Mercy Falls, tome 1 : Frisson de Stephen King

Quatrième de couverture :
 
Frisson est une histoire d’amour où le fantastique vient bouleverser la vie ordinaire de Grace. Celle-ci a été attaquée par une bande de loups dans son enfance, et n’a survécu que grâce à l’intervention de l’un d’entre eux. Depuis, un étrange lien lie la jeune fille à "son"loup. Des années plus tard, des attaques de loups effraient les habitants de sa ville et des battues sont organisées. Tous les loups n’échappent pas aux balles des chasseurs... et le loup de Grace est touché. C’est alors que la jeune fille trouve devant sa porte un jeune homme blessé au regard mystérieusement familier..
 








 
Frisson est l’un des premier roman de Bit-lit pur que je lis. Je ne considère pas vraiment les bannis et les proscrits comme de la bit-lit mais davantage comme du fantastique. Maintenant je ne vais pas chipoter sur la classification des ouvrages.
Je fais partie de ces rares lecteurs qui n’ont ni lu la communauté du Sud ni Twilight, ainsi je pars en territoire totalement inconnu pour découvrir ce genre que tout le monde s’arrache ( ou presque). L’auteur Maggie est née en Amérique en 1981 et elle vit actuellement en Virginie. Je ne connaissais pas le style de l’auteur et j’ai pu découvrir que Frisson fait partie d’une trilogie nommé les loups de Mercy Falls dont le dernier sortira courant 2011 en Amérique, donc pas demain chez nous.
Concernant ce roman, j’ai d’une part trouvé l’édition de Black Moon très agréable. Une couverture toute simple mais très belle, très sombre. Je me suis donc lancée dans ce roman et j’y ai découvert deux personnages principaux. Grace et Sam. Elle est humaine, il est un loup-garou. De changer de narrateur cela ne m’a pas déplu du tout. Au contraire j’ai trouvé que cela donné de l’intérêt au roman, cela lui donne de la vie. Concernant le style de l’auteur je l’ai trouvé très simple. Ce n’est pas du grand art mais cela se lit sans problème et il est souvent préférable un style simple qu’un style qui se veut poétique et unique et donc indigeste.
L’histoire m’a semblé assez simple au premier abord. Une histoire d’amour impossible entre deux personnes qu’un monde oppose. Du twilight en somme. Pourtant j’y ai trouvé quelque chose de plus intéressant. C’est l’entourage de Grace. Elle n’est pas seule. Elle est entourée de Rachel la folle hystérique et d’Olivia une jeune fille timide aussi qui est passionnée par les loups. Car Grace est ici obsédée par les loups et par un en particulier, un loup qui lui a sauvé la vie face à sa propre meute. De là l’histoire devient très jolie mais parfois un peu mièvre avec ce débordement de sentiments et de baisers chastes.
L’auteur a en tout cas dressé de magnifiques portraits de loups tout au long du roman et c’est agréable de lire une histoire de loup-garous qui apportent une dose de légèreté et de nouveauté. Car les lycans ne se transforment pas les nuits de pleine lune mais lorsque la température baisse et on apprend également que tôt ou tard, ils restent loups pour toujours. C’est ce dilemme que vont affronter Grace et Sam qui malgré leur amour savent que tôt ou tard ils seront séparés pour toujours. Et ça j’ai adoré. Certes ils s’aiment mais ils acceptent leur sort et on évite de tomber dans le mélodrame, dans le pathétique.
 
Alors j’ai été très étonnée par ce roman. Il est plutôt mature, l’histoire possède quelques facettes qui apportent de la nouveauté et ça nous fait énormément de bien. Je ne dirais pas que c’est un chef d’œuvre du genre, ma connaissance est trop limitée en Bit-lit, mais c’est certes, un très bon roman.

2 commentaires:

Laisser une trace!