mercredi 12 octobre 2011

les annales du disque monde 8 : Au Guet! de Terry Pratchett

Quatrième de couverture :
 
Une société secrète d'encagoulés complote pour renverser le seigneur Vétérini, Patricien d'Ankh-Morpok, et lui substituer un roi. C'est sans compter avec le guet municipal et son équipe de fins limiers. Enfin une affaire à la mesure du capitaine Vimaire, alcoolique frénétique et de ses non moins brillants adjoints. Et lorsque l'on retrouve au petit jour dans les rues les corps de citoyens transformés en biscuits calcinés, l'enquête s'oriente résolument vers un dragon de vingt-cinq mètres qui crache le feu; on aurait quelques questions à lui poser.
Peut-être la collaboration du bibliothécaire de l'Université ne serait-elle pas inutile. Certes, à force de manipuler les grimoires de la plus vaste collection de livres magiques du Disque-Monde, il a depuis quelque temps été métamorphosé en singe, mais qui a vraiment remarqué la différence?
 
 
Mon avis :
 
Ce huitième tome nous réserve encore bien des surprises! On y retrouve certains personnages habituels comme le patricien, le bibliothécaire, La Gorge, le vendeur de camelot et quelques autres encore. Mais la petite nouveauté ce sont tous ces personnages qui font leur apparition : Carotte, Dame Sybil Ramkin, le capitaine Vimaire qu'il ne me semble pas avoir déjà aperçu dans les tomes précédents...
Cet épisode-ci est à mes yeux un cran au dessus des autres. Les dialogues sont beaucoup plus loufoques et drôles et l'histoire est bourrée d'actions. De plus certains passages m'ont bien souvent amener un gros sourire. C'est le cas par exemple de celui où les agents du guet offre des jouets à Errol leur petit dragon des marais. On y découvre davantage le train train quotidien du Guet qui ne semble pas réellement apprécié par les habitants de la ville. Il y a juste un point qui m'a déçu : le jeune Carotte. Je trouve qu'on ne le voit pas assez. Il apparaît dès le début mais au final il n'a qu'un rôle minime par rapport aux autres protagonistes et c'est ce qui est bien dommage parce qu'il y avait matière à en faire un personnage vraiment très important.
Il ne nous reste de lui au final que le sous-entendu de son sang royal ( avec l'épée qui brille, héritage de sa véritable famille et sa tache de naissance, que tout bon roi qui se respecte possède.) J'espère vraiment le revoir dans les épisodes suivants! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!