vendredi 14 octobre 2011

La vampire de Paul Féval

Nombre de pages : 327 pages
éditions : Mille Saisons
 
Quatrième de couverture :
 
Dans les rues de Paris, la rumeur grandit. Une vampire aurait pris ses quartiers en bord de Seine et serait déjà responsable de la disparition d’une centaine de jeunes gens fortunés.

C’est que cette vampire-là semble autant intéressée par l’or que par le sang.

Et Paris s’interroge : est-ce là le fait d’une organisation secrète ou d’une véritable goule?

Loin de toute cette agitation, René et Angèle s’aiment et s’apprêtent à se marier. Mais la jeune fille se sent de jour en jour plus délaissée. Son amant en préférerait-il une autre?

Sans doute pas. Pourtant quand on est le neveu du plus redoutable opposant de Napoléon, il faut se méfier des belles dames aux cheveux de jais…
 
Mon avis :
 
Lorsque j'ai découvert la couverture de ce roman, je n'ai pu résisté à l'envie de me le procurer. Cela faity déjà un an qu'il traine dans ma PAL et que je n'osais pas l'ouvrir de peur de l'abîmer. La quatrième de couverture me faisait elle aussi de l'oeil et j'en profite de le lire pour une lecture commune.
Seulement mon avis n'est hélas pas aussi positif que je l'aurais voulu.
La réédition de Mille Saison est absolument sublime. La couverture nous donne envie de l'admirer pendant des heures et l'intérieur du roman est plus que sublime. Vraiment la maison d'édition nous offre plus qu'un simple roman, c'est un vrai diamant!
Concernant l'histoire en elle-même donc je connaissais vaguement l'auteur pour son roman le bossu lu quand j'étais bien plus jeune. Cette fois-ci hélas, la magie n'a pas opéré entre l'auteur et moi.
J'ai trouvé son style un peu confus, lourd et parfois complexe à déchiffrer. Certes c'est un auteur du XIXème siècle et non un auteur moderne, mais j'ai eu beaucoup de mal à me lancer réellement dans l'histoire à cause du style de l'auteur en particulier. Et quand la magie n'opère pas, il est dur de poursuivre. 
De l'histoire, je l'ai trouvé un peu complexe à suivre dans le sens où on a en fait un récit dans le récit et si on ne se plonge pas complètement dedans, c'est impossible de comprendre. Alors le début est lent à démarrer, mais petit à petit on commence à saisir. 
L'ambiance de ce roman est franchement superbe, je n'ai rien à lui reprocher! On baigne dans le romantisme et le gothique, le tout servi par des personnages plutôt attachants. Seulement, je n'ai pas réussi à être passionnée par ce roman et par l'histoire de René et Angèle.  
Le plus gros défaut de ce roman ce n'est que le style de l'auteur qui ne m'a pas du tout inspiré et motivé dans la lecture de ce roman et c'est bien dommage car au delà de ça, l'histoire est intriguante et différente des vampires que l'on cotoie aujourd'hui dans les livres. 
Alors j'ai aimé mais sans plus. Je ne me suis pas sentie concernée par les personnages ni par leur histoire. 
Je pense que c'est surement parce que ce n'était pas le bon moment pour lire ce roman et je compte bien le reprendre plus tard à tête reposé pour le relire et m'assurer que je ne passe pas à côté d'un bijoux!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!