mercredi 19 janvier 2022

Histoire officielle de l'émergence des vampires de Raymond A. Villareal

 
Sorti en 2021 aux éditions Pygmalion. 510 pages.

À la frontière entre l'Arizona et le Mexique, le corps sans vie d'une jeune femme est découvert. Emmené à la morgue la plus proche, il disparaît rapidement dans des circonstances mystérieuses. Pour Lauren Scott, jeune enquêtrice envoyée par le gouvernement afin d'aider la police locale, ce cas n'a rien d'une affaire de routine : elle remet en question sa vision de la médecine.Car bientôt, d'autres corps s'alignent sur les tables de la morgue de Nogales avant de s'évanouir dans la nature. Tous semblent avoir été vidés de leur sang et portent une marque de morsure dans le cou. Et si cette maladie apparaît d'abord aux États-Unis, c'est bientôt le monde entier qui se trouve submergé par une pandémie.Les gouvernements, les chercheurs, les législateurs, les religieux, tous tentent de faire face. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?



                                                                Mon avis :

En grande fan de vampires (excepté Twilight, je tiens à le souligner) j'ai plongé dans ce livre qui avait l'air innovant. Grande déception cependant. Alors oui, l'auteur apporte de la nouveauté faisant de la transformation en vampire un virus agressif et dangereux. Mais le format du roman et tout le déroulé de la contamination n'auront pas su me convaincre.

L'histoire officielle de l'émergence des vampires est présenté sous un format plutôt classique. L'auteur prend le parti de proposer des interviews, des articles de presses et le point de vue de plusieurs personnages qui font la découverte du Nobi-Virus et des crépusculaires. Et là où l'auteur se voulait innovant c'est en nous permettant de suivre la découverte du Nobi Virus par l'un des personnages principaux et de suivre l'évolution de la maladie. C'est Lauren Scott, une chercheuse en médecine qui en fait la découverte malgré elle.

Très vite, elle devient le centre d'intérêt de beaucoup d'enquêteurs puisqu'elle maîtrise le sujet comme personne. Grande fan de Dracula et d'Anne Rice, j'ai lu énormément de roman sur les vampires ( Chasseuse de la nuit, la confrérie de la dague noire, la lignée, le livre perdu des sortilèges, Dans les veines, Alexia Tarabotti, laisse-moi entrer, Helene Von Nachtheim, Kitty norville, Jane Yellowrock, Les chroniques des vampires, Dracula, la communauté du Sud, Salem etc....) et comme partout, il y a du bon et du moins bon. Le roman de Raymon A.Villareal se range dans les moins bons. A vouloir à tout prix transformer le vampirisme en un virus contre lequel il est possible de lutter ne m'a pas convaincu. 

Ce besoin de tout rendre scientifique et d'enlever le fantastique et le surnaturel me déplaît fortement. Pourquoi toujours ce besoin de rendre des choses étranges naturelles? Pourquoi enlever la capacité des gens de rêver et de pouvoir imaginer tout ce qui leur passe par la tête ? Nous sommes dans une période où l'imaginaire a un pouvoir encore plus grand, surtout en temps de covid, et je trouve dommage de toujours tout ramener à un virus. De vouloir toujours expliquer l'inexplicable par la science et la médecine. Laissez-nous un peu de rêve !

Ce roman donc commence avec la découverte d'un corps à la frontière Mexicaine. Corps qui disparaît de la morgue et dont la traque ne fait que commencer. Liza Sole devient ainsi la première contaminé du Nobi-Virus, laissant des corps sans vie partout où elle passe et vidé de leur sang. 

Et puis soudain, alors que je me passionnais pour cette traque, le roman prend une toute autre tournure. On avance dans le temps et on découvre que les "vampires" sont aussi au pouvoir, qu'ils sont partout et qu'un groupe de fanatique n'attend qu'une chose : devenir à leur tout des crépusculaires. Le tout à coup d'articles, de lois, de comptes-rendus et d'interrogatoires sur les personnages clefs de cette histoire.

Dommage, car le roman avait du potentiel, mais à trop vouloir crédibiliser le surnaturel et le rendre "expliquable" ça m'a perdu. Ajoutons à cela la série Chapelwaite que j'ai regardé quelques jours plus tôt, (et qui m'a passionné avec l'excellent Adrien Brody) on est loin du mythe sur les vampires avec L'histoire officielle de l'émergence des vampires !


1 commentaire:

Laisser une trace!