vendredi 24 avril 2020

Alice au pays des morts-vivants, tome 3 : Qu'on leur coupe la tête de Mainak Dhar

Paru en 2017 aux éditions fleuve éditions
Paru en 2018 aux éditions pocket
156 pages, science-fiction, zombie, revisite de conte.


Pour le Dr Protima, l'échantillon Z devait être une panacée, un remède miracle pour les soldats au système nerveux endommagé par de graves blessures de guerre. L'armée, elle, y a vu u tout autre potentiel : une arme bactériologique décisive. Alors Protima a quitté le projet et est rentrée en Inde. Mais on ne peut pas échapper à l'apocalypse. Le virus est lâché, et il est dévastateur. Le monde court à sa perte et sombre dans la guerre totale. Bientôt viendra le règne de la post-humanité, des zombies, et Protima sera leur Reine, la porteuse de leur livre sacré, Alice au pays des Merveilles, régnant sur le Pays des Morts. Mais certains s'y étaient préparés et sauront encore tirer profit de la fin du monde...




Mon avis :

Lien d'Alice aux pays des morts-vivants tome 3 sur le site de l'éditeur.

Alice aux pays des morts vivants est une revisite de conte très sympa. Bourré d'actions, de zombies bien moches et avec une utilisation des personnages du célèbre conte qui fonctionnent, j'ai passé une fois encore un excellent moment de lecture.

Dans ce troisième tome qui est en fait le préquel, on revient sur les origines du virus et la rencontre de nos personnages clefs. Bien avant la naissance de notre héroïne Alice, on fait la rencontre de la reine, du lapin et de bien d'autres personnages, expliquant comment ils sont devenus ce qu'ils sont. Et c'est ça que j'ai adoré. On revient aux sources, on découvre le passé des personnages les plus énigmatiques sur fond de virus qui détruit tout.

C'est court, rapide à lire et pourtant intense. Entre les courses poursuites, l'affrontement avec les mordeurs et la fuite du père d'Alice, personnage emblématique, on en ressort les cheveux défaits ! Mainak parvient à nous faire culpabiliser d'avoir haï certains personnages dans les tomes précédents comme la reine des mordeurs, cette femme au caractère bien trempé qui finalement n'est qu'une victime de plus du virus incontrôlable lâché par la chine semble-t-il. 

Le parallèle avec ce que l'on vit en ce moment est forcé. Et même si aucun zombie à l'horizon nous concernant, l'auteur évoque le coronavirus et ses conséquences sur le monde, création chinoise qui a tué des dizaines de milliers de personnes. Arrivé à ce stade du roman et faisant le parallèle avec notre actualité j'en ai eu des suées. J'ai même été voir à la fenêtre si les zombies n'arrivaient pas. Et la déception fut grande quand je vis que non.

Alice aux pays des morts vivants est une trilogie vraiment sympa et innovante. C'est obscur et drôle, c'est rempli de références et on y passe un excellent moment. Je recommande vivement !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laisser une trace!