jeudi 6 décembre 2018

Techno Freaks de Morgane Caussarieu

Paru en 2018 aux éditions Le serpent à plume.

192 pages, roman contemporain pour adulte. 



Pour Goldie et sa petite bande – une poignée de narcissiques défoncés à un invraisemblable cocktail de drogues – chaque week-end est un défi. Ce sont chaque fois trois nuits folles à gravir sous l'emprise de l'érotisme et de la GBL, et à dévaler sous l'emprise de l'égotisme et de la kétamine. Au final, au dernier petit matin, certains reprendront la route de leur call-center – le seul job dont ils soient encore capable – , d'autres se diront qu'il est encore temps de tout reprendre à zéro ; et Dorian approchera la perceuse de son front, à la recherche de son Troisième Œil.





Lien de Techno Freaks sur le site des éditions le serpent à plume.

Ce n'est un secret pour personne, je dévore toutes les publications de Morgane. C'est une auteur qui a un style bien à elle, inimitable. Elle sait dresser le portraits de personnages attirant et énigmatiques. Des gueules cassés, de la drogue, de la musique, un désir de vouloir se démarquer par son apparence et son caractère... Techno Freaks est un ovni. Dans la lignée de Chéloïdes même si plus court et dressant plus de portraits on découvre une Allemagne nouvelle, différente et excitante.

Je ne lis jamais de contemporain, enfin, presque jamais, et avec Morgane, je ne me suis même pas posée la question de savoir si j'allais apprécier ce nouveau monde et cet univers proche du notre. Point de fantastique, point de vampire, quoique là aussi on peut se demander si finalement la drogue et l'évolution, que dis-je, le désir de s'élever socialement ne vampirise pas nos héros. Chacun à sa manière veut se démarquer, percer dans un domaine et devenir la référence pour les autres. Les héros sont des gens tout ce qu'il y a de plus normaux. Ils pourraient être votre voisin, votre collègue, votre frère ou soeur, comprenez que Morgane en a fait des êtres vivants et non pas de simple personnage papier. On vit avec eux leurs histoires à tous. On découvre l'addiction à la drogue, à la musique, au paraître. 

Une troupe de personnages haut en couleur avec son lot de tatouages, de tenues provocantes et déstructurées, de coiffures improbables et voilà qui va nous emmener au travers d'une Allemagne fêtarde où on vit la vie à 2000%. J'ai vécu avec eux une histoire incroyable en si peu de pages et c'est ça le talent ! Peu importe le nombre de pages, la grosseur du bouquin, si l'auteur parvient à très vite vous embarquer avec lui c'est gagné. Et ce fut le cas avec Techno Freaks. L'histoire de jeunes qui passent leur temps entre boulot et boîte de nuit où la drogue n'est pas tabou et où chacun peu laisser libre court à sa liberté d'être qui il veut. Pas de préjugés, pas de clichés, juste eux et leur personnalité atypique.

Je me croyais à Berlin, défoncée à la K, me mouvant sur la piste de danse comme si j'étais seule au monde, ne remarquant pas cette masse de population, les yeux rivés sur moi. J'ai eu l'impression d'être eux, dans leur tête, dans leur parole, dans le façon de réagir et d'être aussi exceptionnel. Qu'est-ce que ça fait du bien de découvrir des gens que l'on pourrait croiser dans la rue, des gens qu'on ne pourrait s'empêcher de juger sans rien connaître de leur vie, de ce qui les a amener ici et là. 

Leur histoire vous prend aux tripes, il est question d'amour passionnel et fulgurant qui s'estompe bien trop rapidement, un peu comme les effets de certaines drogues. Techno Freaks ne se raconte pas, il se vit et se découvre. 


1 commentaire:

  1. Coucou,
    J'avais beaucoup aimé Dans les veines, pour l'instant je n'ai lu que celui-là mais j'ai en attente Rouge Toxic et son autre livre sur des vampires mais son titre m'échappe ^^

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!