dimanche 27 mai 2018

Dompteur d'anges de Claire Favan

Année d'édition :  2018
Edition :  pocket
Nombre de pages :  437
Public visé : Adulte 
Quatrième de couverture : 
On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur...
Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...



Mon avis :

Dompteur d'anges sur le site de l'éditeur.

Dompteur d'anges est un roman qui aura su me surprendre du début à la fin. Son cheminement est hyper intéressant parce qu'il ne se contente pas de nous raconte l'histoire d'enfants arrachés à leurs parents, mais de les voir réellement grandir sous nos yeux et devenir de véritables armes. Du coup, forcément, j'ai trouvé que parfois tout allait bien trop vite parce qu'on passe de gosses de moins de dix ans à des adultes. Sur quatre cent pages ça fait beaucoup d'événements à raconter, beaucoup de scènes à dévoiler et l'impression de rapidité n'en est que davantage renforcé.

Ceci dit, cela ne m'a pas empêché d'être embarquée du début à la fin et de savourer l'histoire de nos anges qui deviennent des tueurs aguerris, capables de réussir les missions les plus dangereuses. Dompteur d'anges est avant tout une histoire de vengeance. Max a été condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Accusé du viol et du meurtre d'un jeune garçon, la prison devient pour lui un calvaire. Là, il y subira les pires tortures, celles qui vous brisent un homme de la pire des façons. Mais Max n'oublie rien et jure de se venger de ceux qui l'ont injustement envoyé là bas. Et lorsqu'enfin la vérité éclate et qu'on le libère, Max n'est plus le même homme. Il a changé. Il est devenu dangereux, il est en colère et va vite le faire savoir. 

Après s'être longuement préparé, Max va se mettre en quête de ses futurs soldats qui l'aideront à terminer sa vengeance. Une vengeance lente, qui prend son temps pour frapper fort. Et c'est là toute la puissance du roman, c'est l'horreur des actes commises sur Max et par Max. De victime, il devient bourreau et n'hésite pas à faire souffrir trois jeunes garçons innocents pour mener à bien sa quête. Il les lobotomise, les transforme et les entraîne à devenir violents pour qu'enfin il se sente libre et apaisé. Une première partie du roman va donc nous emmener dans cette formation violente et des plus difficiles pour trois gamins qui deviennent à leur tour victime et bourreau. Le contraste est saisissant entre ses enfants qu'on enlève et les monstres qu'ils finissent par devenir. 

Cette première partie est fascinante même si très sombre et violente. Les âmes sensibles vont très vite être submergé par des émotions négatives devant ce qu'endurent nos jeunes recrues. Et soudain, on change de registre lorsque l'un des enfants, devenu adolescent, comprend que cette guerre n'est pas la sienne et tente de se libérer des chaines invisibles de Max. On va donc découvrir un autre personnage devenu adulte et qui tente de se défaire de ses souvenirs et de cet entraînement qui l'a changé à jamais.

Cette seconde partie est un peu moins violente dans le sens où il est question de reprendre goût à la vie et même si notre nouveau "héros" semble s'en sortir, certaines habitudes ont la vie dure. C'est un véritable roman initiatique où il est question de rédemption et de jusqu'où on serait prêt à aller pour se venger de sévices qu'on a enduré pendant des années pour un acte qu'on n'a jamais commis.

Dompteur d'anges est un roman puissant et fort qui marque pendant longtemps.

2 commentaires:

  1. Une excellente lecture, très marquante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ce fut une lecture marquante et qui m'a donné envie de relire cet auteur !

      Supprimer

Laisser une trace!