mercredi 15 mars 2017

Cet été-là de Lee Martin

Année d'édition : 2017
Edition : Sonatine
Nombre de pages : 320
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Tout ce qu'on a su de cette soirée-là, c'est que Katie Mackey, 9 ans, était partie à la bibliothèque pour rendre des livres et qu'elle n'était pas rentrée chez elle. Puis peu à peu cette disparition a bouleversé la vie bien tranquille de cette petite ville de l'Indiana, elle a fait la une des journaux nationaux, la police a mené l'enquête, recueilli des dizaines de témoignages, mais personne n'a jamais su ce qui était arrivé à Kathy. Que s'est-il réellement passé cet été là ? Trente ans après, quelques-uns des protagonistes se souviennent. Le frère de Katie, son professeur, la veuve d'un homme soupçonné du kidnapping, quelques voisins, tous prennent la parole, évoquent leurs souvenirs. Des secrets émergent, les langues se délient. Qui a dit la vérité, qui a menti, et aujourd'hui encore, qui manipule qui ? Avec ce magnifique roman polyphonique, littéralement habité par le désir et la perte, Lee Martin nous entraîne dans la résolution d'un crime à travers une exploration profonde et déchirante de la nature humaine.

Mon avis :

Cet été-là me faisait très envie de par son résumé. Faut dire aussi que la couverture est très sobre et c'est une chose que j'apprécie grandement. Pis dès qu'il s'agit d'un thriller, je suis forcément partante. Concernant le roman de Lee Martin, c'est un avis en demi-teinte. J'ai aimé la manière dont l'auteur tourne son enquête et son histoire via le portrait réaliste et intimiste de plusieurs protagonistes, mais du coup, j'ai regretté l'absence de tension liée à l'enquête pour retrouver la petite fille et savoir qui était le coupable.

Très vite donc, on alterne les points de vue de différents personnages liés de près ou de loin à la disparition de Katie, une fillette de neuf ans. Chaque habitant possède une étincelle d'indice pour nous éclairer sur les événements. Mais c'est le personnage principal M.Dees qui raconte le plus l'histoire de Katie. Il faut dire que ce personnage était très attaché à la jeune fillette à qui il donnait aussi des cours de soutien. M.Dees est un personnage sombre, dérangeant dans sa façon de décrire l'amour qu'il porte à cette petite fille. Il ne s'en cache presque pas et ce solitaire, sans famille ni ami a de quoi nous donner des frissons dans sa façon sournoise d'agir, tout le temps.

Il est donc question d'une enfant qui disparait et où forcément tout le monde ou presque devient suspect. Mais voilà, le traitement de l'intrigue est étrange. C'est une sorte de thriller intimiste avec peu de personnages et où on raconte essentiellement le passé pour mieux comprendre le présent. Aucun des protagonistes n'a trouvé grâce à mes yeux, je les ai trouvé tous sur le même fil et manquant cruellement de charisme. Alors non seulement les personnages ne sont pas passionnants, mais je dois bien avoué qu'au bout de cent pages, je trouvais que le rythme s'était essoufflé. Et une fois que je m'ennuie où que l'intérêt n'est plus au rendez-vous, alors oui le roman devient lassant et l'avis final n'est pas très positif.

Le roman est bourré de secrets, de non dits, de possibilités sur l'identité du tueur, mais en même temps, je dois bien avouer que malgré le côté très froid et quasi malsain de l'histoire, le bouquin est assez plat. Me concernant je n'ai pas eu cette étincelle qui fait qu'on avance avec grand plaisir dans la lecture pour enfin parvenir au dénouement. J'ai avancé avec peine, avec plusieurs fois cette envie de reposer le livre pour passer à autre chose. Voire même de ne pas le finir du tout. Mais voilà, je suis comme ça, j'aime à penser que les dénouements peuvent souvent nous surprendre dans le bon sens malgré un traitement peu cohérent et assez brouillon. Ce ne fut pas le cas, j'avais donc bien cerné la fin.

Je sais que beaucoup de lecteurs ont justement apprécié cette dynamique là, mais ce ne fut pas le cas me concernant. Alors oui la plume de l'auteur est belle, la tension est palpable et tous peuvent être le coupable idéal, mais dans le fond, j'ai trouvé cette histoire plate et ennuyeuse. Je suis sûre qu'il existe bien mieux sur la thématique des enfants disparus.

Ici ce sont les personnages qui permettent de faire vivre l'histoire et leur manque de charisme et de sensibilité ne m'aura pas aidé à vouloir découvrir plus que ça ce qu'il était arrivé à Katie. C'est un roman noir, assez malsain et qui laisse un drôle de goût en bouche. Les héros sont sombres, que ce soit la famille de Katie, ses voisins, son professeur, où d'autres habitants, tous cachent quelque chose et certains nous laisse un goût de vomi en bouche lorsqu'on découvre certains de leurs pires secrets.

Mais malgré toute la bonne volonté, je n'ai pas accroché. J'ai eu la sensation d'être une simple caméra spectatrice d'un film mal joué par ses acteurs ne parvenant pas à me transmettre leurs émotions. Dommage.

Vous y trouverez :
- de la noirceur
- un traitement de l'enquête original 

Vous n'y trouverez pas :
- d'enquête au sens premier du terme
- d'action.


2 commentaires:

  1. Après lecture de ton avis, je pense passer mon tour avec ce bouquin :/

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue que j'aime bien ressentir de la tension et du suspense lorsque je lis un thriller. Du coup, s'il est plus plat à ce niveau, je risque de passer mon tour !!! Dommage...

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!