vendredi 20 janvier 2017

La confrérie des chats de gouttière, tome 1 : L'orgueil de Jay d'Adeline Dias

Année d'édition : 2016
Edition : Rebelle
Nombre de pages : 188
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
La Confrérie des Chats de Gouttière est un groupe de cinq amis d’enfance dont les destins se croisent et se séparent pour mieux se retrouver. Lorsque Jeremy revient à Lille, dix après son départ pour les États-Unis, il n’est plus le chat errant qui a presque fui la France pour une vie meilleure. Homme d’affaires qui a réussi outre-Atlantique, il compte bien prouver au reste de la Confrérie qu’il a changé... et surtout à Charlotte, son ancienne petite amie.

La première page :


Mon avis :

Ya encore quelques années, je ne me serais jamais penchée sur une romance contemporaine. Et puis certains auteurs m'ont prouvé que j'avais tort de ne pas laisser une chance à ce genre. Kristan Higgins, Georgia Caldera, deux auteurs dont je raffole de leur romance. Pourquoi ? Parce que les personnages sont crédibles et semblent réellement exister. De plus, ces deux auteurs ne misent absolument pas tout sur des scènes de cul à gogo. Et ça, j'aime. Adeline Dias me conforte dans l'idée que les bons auteurs de romances contemporaines sont bien plus nombreuses que je ne le pensais. Moi qui me voyais déjà hurler au scandale et au trop plein de scènes hyper sexuelles, voilà un autre roman, qui même s'il comporte une ou deux scènes érotiques ne misent pas tout là-dessus. Quand je lis une romance contemporaine, je veux de la romance. Si je veux de l'érotisme, je me penche sur ce genre-là. Elémentaire...

Concernant ce premier roman qui me permet de découvrir la plume d'Adeline, la rencontre a été fort sympathique. L'auteur avec qui je blablate depuis les Halliénnales m'a offert un moment de lecture agréable. Une lecture doudou en quelque sorte, pleine de bons sentiments, de bons personnages et où on tente de ne garder que le positif que ce soit des situations ou des personnages. Pas de coup de coeur à l'horizon, la faute à une base de romance qui m'aura laissée quelque peu dubitative. J'explique le topo : Charlotte et Jérémy, Jay pour les intimes, étaient d'excellents amis. Leur amitié a laissé place à une belle histoire qui s'est finie au bout de six mois après que le jeune homme eu décidé de fuir aux Etats-Unis, laissant une jeune femme malheureuse. Dix ans ont passé, et voilà que Jérémy est de retour et que la femme ne lui a toujours pas pardonné leur séparation et sa fuite à l'autre bout du monde. Concrètement, je trouve qu'une relation de six mois aussi passionnelle fut-elle et surtout quand on est adolescent s'oublie vite. Dix ans plus tard, on a mûri et nos attentes et sentiments changement forcément, aussi j'ai eu du mal à comprendre pourquoi Charlotte soit encore complètement raide dingue de Jérémy. Surtout qu'on ignore si elle a eu des relations amoureuses entre temps. Mystère, mystère.

Malgré ce début où je me suis posée beaucoup de questions, j'ai trouvé que la plume de l'auteur était fluide et honnête. Adeline ne cherche pas à en faire des caisses pour qu'on s'intéresse vraiment à nos héros. Aucun d'entre eux n'est parfait et ils ont tous quelque chose qui fait qu'on peut très facilement s'identifier à eux. Certains se démarquent tout de même bien vite comme Benoit. Ah Benoit. L'éternel meilleur ami, celui qui depuis des années lorgne sur sa copine, espérant secrètement qu'elle lui tombe enfin dans les bras, mais sans jamais osé faire le premier pas. Lâcheté ou timidité ? Barrez la mention inutile. Benoit est énigmatique. On sent très vite qu'il est carrément accro à Charlotte, mais on sent aussi qu'il n'ose rien faire de concret. Il se contente des miettes qu'elle veut bien lui laisser, préférant rester son plus fidèle ami et souffrir en silence de voir la femme qu'il aime depuis tant d'années lui échapper pour les bras d'un revenant. J'aurais voulu le voir plus dominant et ne pas devenir spectateur de sa propre désillusion. Mais voilà, Benoit est un gars bien, un vrai gentil. Quelqu'un qui est prêt à tout pour que ses proches soient heureux, même s'il devient le laisser pour compte du roman.

A plusieurs reprises ce roman m'a amusé parce que je n'ai pu m'empêcher de le comparer avec des films et séries. L'annonce du retour de Jérémy m'a fait le même effet que dans "Ca" quand ils découvrent que Grippe-sous est de retour... le choc total ! Benoit m'aura énormément fait penser à Léonard dans The Big Bang Theory pour son côté ultra gentil et prêt à tout pour faire plaisir à l'élu de son coeur, quitte à ressembler à un froussard. Pourtant, quand Benoit le veut, Benoit le peut ! Si seulement il ne s'effaçait pas autant ! Vient ensuite Charlotte. Jeune femme plutôt jolie qui semble avoir bien changé depuis son adolescence. Ses sentiments pour Jérémy n'ont jamais totalement disparu et la jeune femme va au départ laisser place à toute sa colère et sa rancoeur pour ensuite se rendre compte que certaines choses ne peuvent être effacées. J'ai plutôt bien aimé cette héroïne qui assume ce qu'elle dit et ce qu'elle fait. Jérémy m'aura plu également. Ce mec parti de rien et qui est parvenu à devenir quelqu'un, malgré de lourdes casseroles derrière lui. Notre triangle amoureux ne serait cependant rien sans les personnages qui leur gravitent autour. J'ai d'ailleurs eu un gros coup de coeur pour Baptiste, cet ado qui rentre tout juste dans l'âge adulte et qui semble souffrir de quelque chose qui le bouffe de l'intérieur. Le voilà qui tente de se faire une place et d'assumer ce qu'il est depuis toujours. Son personnage est celui qui, je pense, va le plus évoluer au fil des opus de la saga.

Et on en vient à Rodrigue. Le quasi paternel de ce groupe d'amis. Le mec qui met toute sa vie entre parenthèse, laissant sans regret une belle plante l'attendre toute une nuit dans un magnifique lit simplement pour régler des problèmes ou réconforter ses amis d'enfance. Rodrigue qui dès le début est un véritable pilier pour le groupe. J'ai trouvé son personnage très vrai et crédible. Parce que finalement, on connaît tous un Rodrigue.

Mon avis est long, je m'en excuse, mais c'est ça lorsque chacun des personnages apportent vraiment quelque chose. Adeline ne se sert pas d'eux, elle les fait réellement vivre leur donnant un rôle abouti et percutant pour la suite des événements. La romance se veut sobre, quelques scènes coquines venant satisfaire les lectrices qui apprécient lorsque la température grimpe à toute allure. Les émotions sont bien dosées, justement, sans tomber dans le mélodramatique. L'histoire se veut cohérente et crédible même si le topo de départ me laissait un goût de "mitigé". Finalement, j'aurais passé là un chouette moment et je me rend compte que non les romances contemporaines ne se bornent pas à une nana soumise qui à toujours les jambes en l'air.

Vous trouverez :
- un chouette groupe d'amis
- une romance crédible et tout à fait possible. 
- Des personnages attachants et dont on se sent proche

Vous ne trouverez pas :
- Des scènes de cul toutes les 10 pages.
- Des pimbêches.
- Des personnages inutiles qui ne servent qu'à mettre en avant un couple improbable qu'on ne voit de toute façon que dans la fiction.     



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!