mardi 20 septembre 2016

Kisasi de Aurore Perrault

Année d'édition : 2015
Edition : Griffe d'Encre éditions
Nombre de pages : 116 pages
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
De nos jours, à l’est de la République Démocratique du Congo.
Les groupes armés qui occupent le pays depuis la fin du génocide au Rwanda utilisent toujours une terrible arme de guerre : les violences sexuelles sur les femmes et les filles.
Aïssata fait partie de ces victimes. La rage qui la porte a fait d’elle un bourreau pour ses anciens tortionnaires et son seul moteur est désormais la vengeance.
Charles, médecin français, dirige un dispensaire en pleine brousse et tente d’aider au mieux les victimes.
Entre magie et convictions morales, un équilibre est-il possible entre celle qui détruit et celui qui répare ?

Mon avis :


Charles est médecin. Mais pas n'importe où. Au Congo dans un dispensaire en pleine brousse où il tente de soigner les femmes et enfants blessés par les soldats du coin qui n'hésitent pas à leur faire les pires atrocités. Charles risque sa vie, comme ses collègues, mais il n'en a que faire tant cela lui semble primordiale d'aider les victimes. Lorsqu'Aïssata lui demande de l'aider, Charles accepte se rendant compte des risques énormes qu'il prend pour aider une femme que tous craignent. 

Ya des livres qui comme ça sortent un peu de nul part et vous attrapent à la gorge direct. Des bouquins que vous lisez d'une traite, peu importe le nombre de pages parce que jusqu'au bout vous n'êtes plus chez vous, mais dans le monde qu'on vous fait découvrir. Pendant une heure, j'étais au congo, en compagnie de Charles et Aïssata à tenter d'affronter des soldats violents et agressifs tout en protégeant les victimes collatérales de ce genre de guerre civile. 

Kisasi c'est une novella avec un thème fort. Il nous parle de ces femmes qui se font violer, torturer et tabasser par des soldats qui se pensent tout puissant. Inutile de se leurrer, on sait tous qu'il se passe énormément d'atrocités dans certains pays en guerre et l'auteur a voulu utiliser cette thématique très forte en y ajoutant un soupçon de fantastique qui sert à merveille l'histoire. 

Déjà la plume de l'auteur, je la valide à 100% ! On va droit à l'essentiel, les descriptions nous emmènent littéralement au congo et dans la misère de ces dispensaires qui sont là pour apporter un soutien non négligeable même si cela semble infime. Aurore Perrault possède une belle plume qui parvient à nous décrire des scènes horribles sans choquer et avec une certaine finesse. Ses personnages sont intenses et attachants et honnêtement j'ai autant apprécié Charles que Aïssata. J'ai aimé chacun de leur combat personnel et la magie qu'ils détiennent. 

Parce que oui, nous avons d'un côté le magicien des soins avec Charles qui tentent de guérir physiquement et psychologiquement ses patients. Charles souhaite les apaiser avant tout. Il sait qu'il est impuissant à réellement les protéger mais leur apporter un soin et un minimum de confort pour quelques heures c'est énormes pour lui. (il leur apporte aussi l'apaisement de l'esprit d'une manière étrange, que je vous invite à découvrir !). Aïssata c'est la guerrière, celle qui se venge et n'hésite pas à laisser des cadavres dans son sillage. Elle n'a aucune pitié pour les soldats qui lui ont tant pris plus tôt. C'est une véritable guerrière qui utilise un pouvoir dangereux pour arriver à ses fins. Leur alliance était improbable et pourtant, Charles et Aïssata forment un duo hors norme. 

Le plus gros reproche c'est que l'histoire est trop courte. J'aurais pu passer encore beaucoup de temps avec eux parce que j'étais captivée par cette histoire de sorcellerie et de guerre. C'est un gros coup de coeur, une claque incroyable que je me suis prise avec Kisasi. Nul doute que j'espère relire l'auteur un jour !

Les plus :
- l'univers qui nous semble hélas si familier
- les personnages très attachants et crédibles
- la plume de l'auteur qui captive !

Les moins : 
- C'est trop court !      

  

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais tu me donnes envie de le découvrir :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré tout comme toi... Poignant, effrayant, mais oh! combien réaliste!!! Malheureusement, c'est une réalité encore d'actualité :(

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!