samedi 23 juillet 2016

Gangster Land de Tod Goldberg

Année d'édition : 2016
Edition : Super 8
Nombre de pages : 464
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Un rabbin à Las Vegas : ça va saigner !
Tueur à la solde de la mafia de Chicago, Sal Cupertine est ce qui se fait de mieux dans le genre : discret, redoutablement efficace et doté d’une mémoire hors norme, il ne laisse jamais la moindre trace derrière lui. Jusqu’au jour où une opération tourne mal – très mal. Après avoir été contraint d’éliminer trois agents du FBI, Sal quitte la ville, caché dans un camion réfrigéré. Sa carrière est terminée. À moins que…
Une opération chirurgicale plus tard, Sal Cupertine n’est plus : il a laissé la place au rabbin David Cohen, officiant à Las Vegas au sein d’un temple réformé. À sa propre surprise, notre homme, désormais capable de citer des passages entiers de la Torah, se prend au jeu. Mais ses employeurs n’en ont pas terminé avec lui. Le cimetière dont Cohen a la responsabilité est utilisé par la mafia comme plaque tournante de trafics en tout genre et, pour ne rien arranger, le FBI est toujours à ses trousses : arrivé en ville, l’agent spécial Jeff Hopper a juré de venger la mort de ses trois collègues. Bandit d’un côté, homme de Dieu de l’autre, Sal ne va pas s’en tirer si aisément !

Mon avis :

Sal Cupertine a toujours accomplie ses missions avec brio. Tuer des gens est devenu une seconde nature pour cette homme à la solde de la mafia. Mais le voilà qui échoue lamentablement pendant une mission de couverture et qui abat quatre agents du FBI. Le voilà contraint de fuir et de changer d'identité laissant femme et enfant entre les mains de la mafia. Si seulement l'une de ses victimes n'avaient pas survécu et décidé de le retrouver alors que tout porte à croire que Sal a été assassiné à son tour par la mafia...

Les éditions super 8 ont quelque chose d'atypique et d'à part. Un peu comme Sonatine ou Actu SF. Ils publient peu par mois, mais chaque fois ce sont de véritables ovnis ! Une fois encore je suis séduite par un de leur roman, même si je ne l'ai pas trouvé aussi bon que d'autres. C'est un bon roman, avec une chouette intrigue et des personnages charismatiques, mais je ne sais pas, j'attendais un peu plus de morts, plus d'action aussi. 

Gangster Land c'est l'histoire de deux personnages. Sal d'un côté, tueur à gage pour la mafia de Chicago et Jeff Hopper, un agent du FBI qui a échappé de peu à Sal, laissant trois collègues morts dans son sillage. On va donc suivre la quête de l'agent du FBI qui cherche la vérité (qui est comme toujours, ailleurs) et la nouvelle vie de Sal qui est devenu le rabbin David Cohen à Las Vegas. Ils n'ont rien en commun et pourtant leurs chemins vont se croiser, se suivre et se recroiser. 

On débute le roman en Avril 1998 et on le termine en Mars 1999 soit moins d'un an qui s'écoule tout au long des pages. On ressent bien les jours et semaines qui défilent, l'auteur ayant pris soin d'apporter des moments de calme avant la tempête finale. Le départ est assez explosif, l'auteur nous met en condition et nous propose de faire connaissance avec Sal. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'on finit par s'attacher à cet homme malgré son rôle de tueur sans pitié. Parce que Sal est aussi un époux et un père de famille qui aime ses proches. Il sait faire la distinction entre vie privée et son boulot de tueur. A aucun moment il ne mélange les deux et lorsqu'il se glisse dans la peau du rabbin, on finit même par croire qu'il a trouvé sa vocation tant il prend son rôle à coeur ! Il faut dire que Rain Man possède un talent qui lui permet de toujours tout garder en mémoire. Il peut ainsi mémoriser des livres entiers, la vie de quelqu'un et même d'autres langues à une vitesse record. Il prouvera donc à tous qu'il est l'homme de toutes les situations. Mais Sal, enfin David, n'aspire qu'à une chose : se faire oublier afin de pouvoir retrouver sa femme et son fils rapidement avec assez d'argents de côté pour vivre heureux. Mais Sal ne ressemble plus à la personne qui a quitté Chicago. La mafia lui a modifié le visage à l'aide de la chirurgie esthétique pour s'assurer que personne ne puisse le reconnaître. J'ai adoré le personnage et les passages qui le mettent en avant, même si on a peu d'action, on est captivé par la nouvelle vie du tueur.

Jeff est aussi un personnage intéressant. Lui que le FBI rejette depuis une erreur qui a causé la mort de trois de ses collègues, assassinés par Sal, Jeff est devenu la bête noire, le vilain petit canard. Pourtant, il est l'un des seuls à sentir que Sal n'est pas mort comme veut le faire croire la mafia. Il va donc fouiner, illégalement, se rapprocher de gros bras de la mafia et exploiter un jeune élève du FBI pour trouver Sal et prouver que finalement le FBI a caché d'importants éléments. Les passages avec Jeff sont intéressés, mais ne sont pas aussi passionnant que la reconversion de Sal. J'aurais aimé vivre la traque plus intensément, mais Jeff lui-même reconnait qu'il n'en veut pas à Sal qui n'est qu'un homme finalement. 

Les personnages qui gravitent autour de nos deux ennemis m'ont bien plu et apporte une dose soit de réalisme à l'histoire soit de douceur (beaucoup d'enfants sont présents dans l'histoire et apporte une touche d'innocence bienvenue dans ce monde corrompu et violent de la mafia.)On découvre aussi beaucoup la vie à l'intérieur de la mafia et sa loi du plus fort. Il faut être fiable et discret pour s'assurer de vivre longtemps. A l'inverse de la nouvelle vie de David où on en découvre beaucoup sur la religion juive, autre chose qui m'aura bien plu !

En bref, ce roman propose le destin de deux personnages que tout opposent, mais qui ne trouveront la paix que lorsqu'ils auront terminés ce qu'ils ont commencé. Un thriller efficace où on s'attache énormément aux personnages qui sont profonds et sympathique. Une très chouette lecture !

A lire pour :
- les deux héros principaux, complètement différents.
- L'univers dépeint de la mafia et de la religion juive
- La traque du FBI plutôt bien mené (avec intelligence!)

A éviter pour :
- le fait que l'un des héros soit un tueur sans pitié.
- la nouvelle vie du tueur, bien calme par rapport à son ancienne!


1 commentaire:

  1. J,aime bien les personnages qui sont décalés les uns des autres. Il devrait me plaire ce roman. Je le note ma belle et merci pour cette découverte!

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!