jeudi 19 mai 2016

La traque de Roderick Thorp

Année d'édition : 2016
Edition : Pocket
Nombre de pages : 720
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Août 1982. Phil Boudreau, détective de la brigade des mœurs de Seattle, est appelé en urgence dans une des banlieues de la ville. On vient de retrouver le corps d’une jeune femme dans la Green River. Les services de police présents sur les lieux ne lui demandent qu’une chose : identifier la victime, qui semble être une de ces jeunes prostituées que son travail l’amène à fréquenter. Boudreau la reconnaît et pense immédiatement à un suspect possible, Garrett Richard Lockman. Mais le rapport qu’il envoie à sa hiérarchie, dans lequel il fait état de ses soupçons, est enterré sans qu’il en connaisse la raison. Bientôt, les victimes se multiplient dans la Green River, presque toutes de jeunes prostituées de la ville. Mis à l’écart des investigations, Boudreau décide de mener seul une enquête clandestine qui va durer près de dix ans, au rythme de surprises et de rebondissements spectaculaires, jusqu’à une conclusion totalement inattendue. Face à lui, un tueur aussi manipulateur qu’insaisissable, le pire cauchemar d’une ville aux abois.

Mon avis :

Phil Boudreau est détective aux moeurs. Lorsqu'une prostituée est retrouvée assassinée dans la Green River, il est le premier à pouvoir identifier la victime. Très vite, Phil comprend qui est le coupable, mais lorsqu'il envoie un rapport complet sur l'identité du coupable, il n'est pas écouté. Quand les cadavres ne cessent de s'accumuler, Phil est le seul à savoir qui est le coupable et très vite, il décide d'enquêter pour arrêter le tueur et prouver à tous qu'il avait raison dès le début et que le carnage aurait pu être évité !

La traque est un roman que j'avais très envie de lire parce qu'il reprend l'histoire de Gary Ridway, le tueur de la Green River qui a fait plus de 90 victimes. Je voulais donc voir comment l'auteur allait utiliser l'histoire de ce tueur en série pour offrir un thriller palpitant où dès le début on connait l'identité du tueur, où dès le début un flic le sait et le dit partout, mais où personne ne le croit. Hélas, je n'ai pas été séduite malgré l'attrait de l'histoire.

Mon principal souci pendant cette lecture, c'est la plume et le style de l'auteur. C'est très froid, très en retrait comme si on énonçait simplement des faits, sans vouloir réellement donner vie aux personnages. Du coup, même les dialogues m'ont semblé complètement décousu et j'ai eu parfois du mal à les trouver cohérent. Les dialogues qui parfois n'ont ni queue ni tête, qu'on relit à plusieurs reprises pour être certain de savoir qui parle et surtout de quoi ils parlent !

Le roman est divisé en deux parties qui s'alternent tout au long de l'histoire. On suit donc d'un côté Phil et son enquête et d'un autre côté on suit Lockman, le tueur qui sévit pendant dix longues années. L'enquête est donc longue, très longue (comme elle l'a été pour Gary Ridgway) et comme dès le départ on connait l'identité du tueur via les passages qui le mettent en scène,on est impatient tout de même de savoir comment l'auteur va permettre à Phil de le conduire sous les barreaux. 

Malgré l'enquête plus ou moins palpitante et les détails sordides que proposent l'auteur, je n'ai pas été complètement scotchée par l'histoire et j'ai davantage eu la sensation de lire un documentaire où tout est froid, sans émotion qu'un roman qui donne vie à des personnages pour qu'on apprenne à les haïr ou à les apprécier. Le roman est lent et long et comme on ne parvient pas à apprécier nos deux personnages principaux, très vite, on commence à s'ennuyer et ce n'est jamais une bonne chose.

L'enquête en elle-même est étrange aussi parce que dès le début, le flic, Phil, connait l'identité du tueur, un trouillard manipulateur et menteur qui ne passe son temps qu'à séduire des prostituées pour les assassiner ensuite. Le seul limite qui tire son épingle du jeu c'est son binôme.

J'avoue avoir très peu de choses à dire de ce livre parce que je suis restée très en retrait de l'histoire et des événements et pourtant, je suis persuadée qu'il peut plaire, mais pour ma part ce ne fut pas le cas.

En bref, un thriller long, trop long, qui reste toujours en retrait des personnages ne nous permettant pas de les apprécier comme il se doit (encore faut-il avoir envie d'apprécier Lockman !). Il n'y a pas véritablement de suspense puisqu'on connaît l'identité du tueur. Dommage, cela aurait pu vraiment me plaire !

A lire si :
- vous aimez les longs thriller inspiré de réels tueurs en série. (Gary Ridway)
- Les documentaires ne vous effraient pas non plus.


A éviter si :
- Un tueur en série qui pleurniche ça vous agace, surtout qu'il ne pense vraiment qu'avec son pénis !(le sexe est omniprésent dans ce roman, c'est une obsession pour le tueur)
- vous aimez le suspense, ici il n'y en a pas !


 

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. je vais aller lire ton avis du coup ^^ j'aime bien lire des chroniques qui n'ont pas le même avis que moi pour tâcher de comprendre ce qui a plu ou déplu chez les autres ^^

      Supprimer

Laisser une trace!