mercredi 27 avril 2016

Le Vide de Patrick Senécal

Année d'édition : 2015
Edition : Fleuve noir
Nombre de pages: 736
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture:
Pierre Sauvé
À l'orée de la quarantaine, veuf, père d'une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui a toutes les apparences d'un crime passionnel.

Frédéric Ferland
Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu'il ne voit guère, il cherche depuis des années l'excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu'il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno.

Maxime Lavoie
Trente-sept ans, célibataire, idéaliste et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l'animateur de Vivre au Max, l'émission de téléréalité la plus controversée de l'heure... mais aussi la plus populaire.

Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens... tout comme la vôtre !

Mon avis :


Pierre Sauvé est inspecteur. Lorsqu'une femme, apparemment sans histoire, assassine son ex, la nouvelle femme de ce dernier et leurs jumeaux de six mois, Pierre est chargé de l'enquête même si la jeune femme avoue tout rapidement et tente même de se suicider parce qu'elle a accomplie son devoir. Au même instant une série de télé-réalité qui avait fait sensation l'année passée revient sur les chaînes : vivre au Max. Présentée par Maxime Lavoie, vedette de l'émission, elle permet à des anonymes de réaliser l'un de leurs rêves sans aucune poursuite judiciaire. Mais Maxime ne gagne rien à ainsi utiliser l'argent de l'entreprise de son père pour donner une chance à des inconnus de réaliser quelque chose qui leur est cher. Bonne ou mauvaise action , tout ou presque est permis.
Mais très vite, Pierre est témoin d'un véritable carnage lorsqu'un commando kamikaze prend pour cible Nadine Nadeau l'auteur du quadruple meurtre sur lequel il enquête...

Patrick Sénécal est un auteur que j'ai toujours voulu découvrir de par les nombreux avis positifs sur ses romans. Alors d'avoir enfin sauté le pas en découvrant le Vide est une bonne chose parce que j'ai passé un moment fantastique malgré un roman sombre et parfois très violent. Le style de l'auteur est vraiment atypique puisqu'il ne nous fait pas vivre l'histoire dans un ordre chronologique, mais comme il en a décidé. Relire le roman directement via les numéros de chapitres pourrait apporter une nouvelle vision du roman et c'est ce que je ferais la prochaine fois que je le relirais, parce qu'il fera partie de ma liste de roman à relire, c'est certain.

Le Vide c'est un thriller efficace et haletant. Si vous pensez avoir tout lu dans ce registre, je suis sure que vous faites erreur parce que Le Vide ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent, si ce n'est peut-être Ticket pour l'enfer qui utilise aussi une maladie pour se servir d'anonyme et en faire ce qu'on veut. Dans le Vide, la dépression, sujet que je connais bien pour le cotoyer depuis des années avec un proche, la dépression donc, est utilisée comme un atout par Maxime Lavoie. Il s'en sert avec habileté pour faire de ces gens malades de véritables pantins qui de toute façon n'ont plus rien à perdre.

Les suicides et les meurtres s'enchaînent sans qu'on ne comprenne tout au début. Qui ? Pourquoi ? Quel est l'intérêt de voir autant de gens mourir ? Et puis l'auteur construit son roman de telle manière qu'on revient régulièrement dans le passé pour mieux saisir comment tout est imbriqué. C'est intelligent et bien pensé et surtout ça rend le roman addictif, malgré les nombreuses pages que fait le pavé, on ne voit plus le temps passer une fois qu'on est plongé dans sa lecture.

On suit réellement trois personnages dans ce roman. Celui qui enquête, celui qui est à l'origine de l'enquête et qui plonge la ville dans l'horreur et enfin celui qui nage entre deux eaux qui aide l'enquête, mais en même temps aide l'ennemi de l'inspecteur. C'est donc complexe et sordide à la fois, même si à aucun moment je ne me suis sentie perdue tant tout coule de source et est limpide.

Pierre Sauvé est donc l'inspecteur. L'homme fan de Vivre au Max et de Maxime Lavoie enquête sur un meurtre horrible et qui semble sortie de nul part. Témoin d'un carnage et surtout cible potentielle lorsque Nadine a été assassiné en pleine rue, Pierre voit désormais un psychologue pour l'aider à affronter l'avenir. Traumatisé par la fusillade où il a abattu un homme, Pierre ne cesse de faire des cauchemars et sa vie privée ne l'aide pas à aller de l'avant puisque son ex femme est morte lors qu'un accident marin avec pour seul témoin, leur fille qui avait à l'époque dix ans. Pierre est un personnage sombre, souvent malheureux et aveugle aux avances d'une collègue du boulot. J'ai adoré ce flic qui suit son instinct et qui même si au début peut sembler être un pantin comme les autres, il ira jusqu'au bout comprenant très vite ce qu'il va se passer.

Maxime Lavoie et Gabriel sont l'opposé. On a beaucoup de mal à cerner ce milliardaire qui crée une émission de télé aussi controversé. On ignore son but, même si peu à peu tout se dessine rapidement et que finalement on a du mal à lui en vouloir. Sa cause est tout de même chevaleresque, il veut ouvrir les yeux des gens et de leur condition où le bonheur est à notre époque illusoire et dur à trouver, l'argent ne faisant pas tout. J'avais hâte de connaître l'histoire de Gabriel et lorsqu'enfin on découvre ce lien qui les unit... wahou la claque magistrale qu'on se prend ! Quel gamin malheureux ! Quelle souffrance en lui ! Et quel passé ! Ignoble et franchement bien crade !

Frédéric Ferland est le dernier héros de ce trio atypique. Psychologue et suicidaire il cherche une raison qui le pousserait à reculer l'heure où enfin il tirerait sa révérence. Passant par un tas d'expériences inédites et malsaines pour trouver sa voie, elle vient tout naturellement à lui via Pierre qu'il va tenter d'aider malgré le lien qui l'unie à Maxime.

Un tas d'autres personnages offrent une dimension unique au roman et je ne veux pas vous gâcher la surprise, mais sincèrement ce thriller est énorme et j'ai adoré du début à la fin ! C'était exactement le genre de roman que je recherchais et il me tarde de découvrir un autre roman de l'auteur ! Un bijoux qui critique sans concession notre époque qui tombe de plus en plus dans le spectaculaire, l'argent et le pouvoir.

En bref, j'ai été littéralement scotchée par cette lecture qui se lit avec gourmandise tant on a envie d'en voir la fin se doutant qu'elle sera explosive ! Un vrai coup de cœur pour ce roman que je recommande vivement !

A lire : 
  • vous aimez les personnages torturés qui n'ont pas froid aux yeux
  • Vous cherchez à travers un thriller une critique assassine de notre société de consommation.
  • Vous voulez un thriller efficace et surprenant construit de manière intelligente.

A évitez si : 
  • vous êtes sensible. De nombreuses scènes sont gores et très axées sur une sexualité complètement débridée.
  • Vous n'aimez pas un roman qui ne suit pas un ordre chronologique.

 

2 commentaires:

  1. J'ai jamais lu de roman de Patrick Senecal, mais j'ai vu 2 de ses films qui sont vraiment troublant... Si tu as eu un coup de coeur, tu devrais aimer la série littétaire québécoise COBAYES dont les derniers tomes sont dans la même lignée que ceux de Patrick Senecal. D'ailleurs, mon conjoint n'a toujours pas été capable de lire le tome 6 et 7 tellement ils sont gores...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui cobayes j'en ai entendu beaucoup parler ^^ faudra que je découvre, j'aime ce qui est gore :p

      Supprimer

Laisser une trace!