jeudi 4 février 2016

Dernier meurtre avant la fin du monde tome 2 : J-77 de Ben H. Winters



Année d'édition : 2016
Edition Super 8
Nombre de pages : 326
Public visé : Adulte
Illustration de Jeanne Mutrel
Quatrième de couverture :
Le compte à rebours est enclenché. La fin du monde ? Elle arrive. Dans 77 jours maintenant, l’astéroïde 2011GV1 va s’écraser sur Terre, quelque part en Indonésie, et c’en sera fini de l’humanité. Plutôt que de se lever le matin pour aller travailler, les Américains – et on les comprend – préfèrent concrétiser d’urgence la liste des cent choses qu’ils ont envie de faire avant de mourir avec, évidemment, tous les excès que cela implique. Pourtant, il reste un homme, un seul, bien décidé à faire son job jusqu’au bout : Hank Palace, ancien flic de la police de Concord. Déterminé à retrouver Brett Cavatone, le mari de sa nounou qui a mystérieusement disparu, Hank se lance dans une quête désespérée, et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Mais son courage et sa droiture suffiront-ils ? Car rien n’est simple dans un pays livré à une anarchie sans nom, où l’électricité et les télécommunications ont rendu l’âme et où les pillages sont quotidiens.

Mon avis : 

Il reste 77 jours à l'humanité pour profiter de ses derniers instants. 77 jours avant que les Hommes ne disparaissent face à cet astéroïde qui va finir sa course droit sur la Terre. Pour certains, il est temps d'accomplir un rêve, de profiter de ses derniers moments de liberté et de vie. Pour d'autres, la vie continue et elle ne doit surtout pas changer, parce que ça les effraye. Hank Palace, ancien flic ne cherche pas à fuir. Il essaye tant bien que mal de vivre une vie des plus banales, mais lorsqu'une fois encore on le sollicite pour une disparition, il ne parvient pas à refuser, cherchant un moyen de se rendre utile. Lorsque son ancienne nourrice le supplie de l'aider à retrouver son mari qui a disparu, Hank se lance dans cette quête qui sera peut-être la dernière, qui sait...

Le premier tome m'avait plu, énormément même ! Et ce second volet est encore meilleur à mon sens ! L'auteur parvient à faire naître une tension palpable au fur et à mesure que le roman avance. C'était presque étouffant de vivre cette aventure de Hank parce qu'on sait que l'astéroïde approche, les jours défilent et on reste dans l'attente de voir comment l'humanité va vivre ses derniers instants. L'enquête reste dans un premier temps mis en avant, c'est le thème principal, mais peu à peu on commence à se rendre compte que non, c'est juste un leurre pour notre personnage afin de ne pas voir la réalité en face : dans 77 jours tout le monde va mourir.

J'ai adoré me retrouver à nouveau dans la peau de Hank et de vivre cette enquête à 100 à l'heure, comme si notre vie en dépendant, sans qu'il n'espère recevoir quoi que ce soit en retour. Il le fait par amitié, par principe et même aussi par ennui. On sent qu'il ne sait plus quoi faire de son temps libre et du coup il tente de combler ce vide par des actes altruistes et important pour d'autres. Ainsi, il va devoir trouver le mari de son ancienne nourrice, Brett un ancien Trooper qui a disparu du jour au lendemain veillant malgré tout à la sécurité de son épouse. D'emblée, on se demande comment il espère retrouver l'homme sans aucun outil avec lui. Plus d'ordinateur, plus de téléphone, plus de voitures (ou presque plus). L'enquête piétinera pour ensuite rebondir et j'ai été complètement séduite par les tenants et aboutissements de cette enquête qui est loin d'être ce qu'on s'imagine. Il y a encore des héros en temps apocalyptique ! 

Ce second opus met davantage l'accent sur les enjeux de l'astéroïde et ce qu'il risque d'arriver. On comprend que pour beaucoup, il n'y a plus d'espoir et qu'il ne sert à rien de lutter. Certains voudront mourir tout de suite, d'autres deviendront des survivalistes, prêt à tout pour avoir de quoi tenir le coup jusqu'à la dernière minute. L'auteur insiste aussi sur un autre groupe de personnes, de ceux qui croient aux complots et qui estiment qu'il existe une solution pour empêcher la collision. La soeur de Hank, Nico, fait partie de ces gens-là. Depuis le premier tome, la soeur d'Hank a des idées bien arrêtées sur cette fin du monde. Elle croit qu'il est possible de faire quelque chose et du coup, elle va côtoyer des gens qui partagent ses idées. Si au départ Hank fait la sourde oreille, même s'il adore sa soeur et veut la protéger, peu à peu il comprend qu'elle n'a peut-être pas tort et que rien ne peut l'empêcher d'espérer une fin meilleure. 

Comme toujours, Hank se met en danger, mais cette fois-ci j'ai eu la sensation qu'il cherchait un peu les ennuis comme s'il ne voulait pas vivre la fin du monde parce qu'il a peur. Malheureusement pour lui, des alliés surprenants vont le secourir et lui sauver la vie à de nombreuses occasions. Même son chien Houdini reste un animal fidèle du début à la fin, devenant là son plus fidèle complice. La fin est surprenante et bouleversante. Elle laisse entrevoir une infime lueur d'espoir pour Hank qui prend une fois encore une décision pour tenir une très vieille promesse faite lorsqu'il était enfant. 

J'ai donc terriblement hâte de lire le dernier opus, espérant malgré moi que Hank va en réchapper, que la fin du monde n'est finalement qu'un mauvais rêve... si seulement ! Ce second tome est intelligent, bien écrit et cohérent. Alors ne vous privez pas et suivez Hank dans cette fin du monde connu de tous !  Finement mené, culotté et addictif, j'en redemande !




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!