mercredi 9 décembre 2015

Funèbres tome 3 : fin de contrat de Rachel Caine



Année d'édition : 2015
Edition : J'ai lu
Nombre de pages : 381
Public visé : Adulte
Illustration de Viona Lelegems
Quatrième de couverture :
Dernier tome de la série !

«Désormais, je n'ai plus besoin de mon injection quotidienne visant à assurer mes fonctions vitales. Cela pourrait être positif, or, cette condition est également accompagnée d'une «faim» nouvelle que je ne peux me permettre d'ignorer, auquel cas... Mieux vaut ne pas y penser. Quoi qu'il en soit, il semble que certains aient décidé d'en finir avec les gens comme moi. Le dernier chapitre de Pharmadene doit être écrit, reste à savoir si je vivrai jusqu'à l'épilogue...
Mon avis : 

Bryn n'est plus la même. Depuis qu'on lui a inoculer de nouvelles nanites qui la rendent plus performante et ne nécessitent plus une injection quotidienne, Bryn se sent changer. Pire, elle ne supporte plus ce qu'elle devient, surtout lorsque l'appel de la chair devient trop violente. Pire encore, elle a découvert que Jane, son bourreau, est en fait l'ex femme de Patrick, l'homme dont elle est amoureuse.  Désormais, Bryn ne doit plus seulement affronter son nouvel état, mais anéantir Jane et son équipe une bonne fois pour toute afin de stopper Pharmadene.

J'attendais impatiemment ce dernier opus parce que Funèbres reste une bonne saga à mon sens. La romance n'y est pas mise en avant, mais l'action et la nature de Bryn, si. Et c'est  exactement le genre qu'il me fallait à ce moment précis. Quelque chose de bourré d'action et addictif. Funèbres tome 3 se termine comme je m'y attendais un peu, mais avec des pertes difficiles et qu'on ne s'explique pas. L'auteur ne fait pas dans la dentelle et ne nous épargne pas, pour notre plus grand plaisir.

Le style de l'auteur nous permet de voir un véritable feu d'artifice sous les yeux. Du début de la lecture à la fin, on n'a que très peu de répit parce que le dénouement approche et que l'auteur sait exactement où nous mener. Et on voyage avec Bryn jusqu'en Alaska. Bryn qui commence peu à peu à perdre son humanité, qui doute de Patrick et de leur relation, surtout depuis qu'elle est devenue une régénérée 2.0. Et des héroïnes comme ça, cash, qui n'ont pas leur langue dans leur poche, mais qui ne laisse pas forcément leur coeur parler et qui réfléchissent avant d'agir, moi j'apprécie. Parce que Bryn n'a rien de niaise. Elle est forte et courageuse et surtout, elle réfléchit et analyse beaucoup de chose. 

On a forcément un petit passage qui se focalise sur Patrick et Bryn lorsqu'ils se retrouvent et qu'elle lui avoue que Jane est toujours vivante et plus sadique que jamais. Bryn qui a du mal à accepter que l'ex de son amant soit une psychopathe qui en plus l'a torturé pendant des jours par pur plaisir. Mais comme toujours, la romance reste vraiment au second plan et l'auteur préfère se focaliser sur l'anéantissement du projet de Pharmadene. 

Explosions, échange de tirs, fuite et survie voilà les mots clefs de ce dernier opus qui m'aura captivé. Il échappe de peu au coup de coeur parce que j'ai trouvé la fin brutale et pas assez développé à mon goût après ce voyage de trois opus en compagnie de Bryn. En fait, ce qui m'a aussi pas mal refroidi c'est la révélation d'Annie sur la fin dont je ne vois absolument pas l'intérêt. Certes, elle semble vouloir expier ses démons avant qu'il ne soit trop tard, mais cela arrive comme un cheveux sur la soupe et donc ça surprend dans le mauvais sens. 

Je n'en dévoilerais pas davantage, mais sincèrement, Funèbres est une série à lire, une trilogie originale et qui se dévore rapidement nous proposant d'excellents personnages et une intrigue sur le thème des zombies plutôt innovantes et bien approfondie. En plus, je dois bien avouer que plus on avance dans la série plus on est surpris de son potentiel avec en prime de superbes couvertures. Voilà une série que je recommande volontiers. 

http://www.jailu.com/albums_detail.cfm?id=48151

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!