mercredi 12 août 2015

Petit arrangement privé de Jennifer Probst

Année d'édition : 2015
Edition : J'ai lu
Nombre de pages : 287 pages
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Afin de satisfaire le dernier vœu de son père, le millionnaire italien Michael Conti se met en quête d’une fiancée capable de supporter sa famille, de l’intégrer et d’en adopter les traditions. Mais comment trouver LA femme idéale le plus rapidement possible??

Michael doit se marier au plus vite, il l’a promis à sa petite sœur?! En effet, Mama Conti refuse que sa fille convole avant son fils, aussi, les fiançailles de Michael permettront celles de Venezia, qui a déjà trouvé l’amour… C’est alors que Michael a une idée de génie?: proposer à la ravissante et forte tête Maggie Ryan, une photographe qui compte parmi son entourage, de se faire passer pour sa fiancée durant un séjour à Milan…

Mon avis :

Michael est le seul garçon de sa famille. Millionnaire et rencontrant du succès auprès des femmes, il ne parvient pourtant pas à trouver celle qui deviendra son épouse. Tandis qu'il profite de la vie et de l'argent qu'il gagne, il se voit contraint de venir au secour de l'une de ses sœurs en Italie. En effet, la jeune femme aimerait épouser celui avec qui elle vit depuis autant d'années, mais pour que la famille accepte le mariage, il faut d'abord que Michael se marie ! Les traditions que Michael trouve désuets n'en finissent pas de semer la zizanie pour ses sœurs et c'est sans conviction qu'il demande à la meilleure amie d'une amie, Maggie, de se faire passer pour sa fiancée pendant une semaine afin de permettre à sa sœur de se marier. Maggie refuse, elle est rancunière face au bel Italien qui l'a repoussé un an auparavant, mais finalement, elle trouve un bon compromis : elle accepte si Michael ne s'approche plus d'Alexa, la belle sœur de Maggie qui pense que ce dernier est amoureux d'elle et tente de briser le couple de son frère. Mais en une semaine beaucoup de choses peuvent changer !

Petit arrangement privé est une romance honnête mais qui ne m'aura pas autant transporté que souhaité. J'ai passé un bon moment, mais j'ai trouvé que le tout était finalement rapide et prévisible. La plume de l'auteur m'a plu et permet de passer un chouette moment en compagnie de Maggie et de Michael. Même si nos deux héros ont un fort caractère, il m'aurait fallu beaucoup plus pour me sentir à 100% dans l'histoire. Maggie est une femme indépendante et qui refuse de se soumettre à un homme. Elle a tout ce dont elle a besoin, mais pas d'homme dans sa vie qui puisse lui apporter de l'amour et du réconfort. On remarquera très vite qu'elle s'empêche elle-même de trouver le véritable amour et sa rancoeur contre Michael n'a pas vraiment lieu d'être à mon sens. Il n'a pas souhaité donner suite à leur rendez-vous d'il y a un an et elle n'a jamais pu le lui pardonner. Pour une femme qui se décrit comme forte et audacieuse, je trouve qu'elle fait beaucoup de foin pour pas grand chose. C'est un peu comme sa psychose sur le fait que Michael serait fou amoureux de sa belle sœur Alexa. 

Michael est un peu comme Maggie. Il joue l'homme fier, le bel italien, et pourtant il n'ose pas avouer à Maggie pourquoi il a repoussé ses avances un an plus tôt laissant la jeune femme penser que ses sentiments pour Alexa en sont l'origine. Ce gros quiproquo va rester en place longtemps dans le roman et au bout d'un moment, cela en devient très agaçant. On a donc hâte que Michael lui avoue tout pour que leur relation aboutisse enfin à quelque chose. Si l'on met de côté les points négatifs du roman (le quiproquo et le premier diner catastrophique de nos héros), on trouvera la lecture agréable et sympa. Malgré un côté un peu déjà-vu dans le milieu de la romance et une idée de départ qui n'a rien de très original (me souviens d'un film presque similaire où une femme jouée par Sandra Bullock demandait à l'un de ses employés de jouer le rôle de son fiancé), j'ai lu ce roman d'une traite parce qu'en fin de compte il est à classer du côté de ceux qui font du bien au moral et qui ne demandent qu'à être lu sans se prendre la tête.

Les événements s'enchaînent rapidement, on ne voit pas les pages défiler et on attend plus qu'une chose : les voir enfin ensemble. De toute façon tout est mis en place pour que seul ce dénouement soit possible pour nos héros, et c'est tant mieux d'un côté puisqu'on lit de la romance justement dans l'optique de voir un couple se former sous nos yeux. L'inverse n'aurait donc eu aucun intérêt pour nous. 

Concernant les autres personnages, j'ai beaucoup aimé la famille de Michael, mais j'avoue que les mots en Italien ont fini par un peu m'agacer, même si on les comprend sans parler la langue. La mère de Michael est une vrai "mama" comme souvent décrit dans ce pays. Bonne cuisinière, véritable femme au foyer, elle ne  veut que poursuivre des traditions ancestrales et veiller au bien-être de ses enfants. Les trois petites soeurs m'ont beaucoup plu, même si une seule est mise en avant puisqu'elle va vraiment évoluer et grandir grâce à Maggie.

En bref, voilà une romance sympathique, mais trop courte et pas suffisamment développer pour qu'on s'attache vraiment aux personnages. La relation est plaisante entre Maggie et Michael même si on finit par se laisser de les voir se tourner autour et fuir le bonheur par lâcheté. A conseiller uniquement si vous voulez une lecture légère et sans prise de tête.

Je croque lègérement dans ce livre : De bonnes idées, certes, mais pas toujours suffisamment exploitées.




2 commentaires:

  1. Je trouve que c'est l'une des plus belles couvertures de cet auteure pour cette saga... Elle fait moins érotique et elle dégage plus de romantisme je trouve! C'est moche quand les romans ne sont pas bien exploités, ça laisse un arrière goût ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est l'une des raisons qui m'ont fait pencher pour découvrir ce roman ^^

      Supprimer

Laisser une trace!