dimanche 26 juillet 2015

Ulan Bator de Richard Tabbi

Année d'édition : 2015
Edition : Éditions du Riez
Nombre de pages : 330
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : « Solo Aggrigente est persuadé d’écrire des polars tout ce qu’il y a de classique, alors qu’obsédé par la tétralogie d’Alien il écrit en réalité des romans de SF. Il est marié avec Asako, artiste plasticienne de renommée internationale qui lui annonce qu’elle part en tournée mondiale à l’instar d’une rock star, lui laissant leur fils de 18 mois sur les bras. Ses ennuis commencent le jour où le chanteur des Kyoto Motel se fait décapiter, événement qu’il avait prédit dans l’un de ses romans. Peu après, deux faux flics mongols font irruption chez lui. Commence alors une course folle alcoolisée sur fond de chamanisme, de soviétisme, et d’invasion extraterrestre. La réponse à ses déboires se trouve – peut-être – à Ulan Bator. »

Mon avis :

J'ai lu ce roman offert par ma copine Walkyrie et nous avons pris plaisir à le lire ensemble. Vous trouverez sa superbe chronique ici.

Solo est un auteur qui se revendique auteur de romans noirs. Mais chacun de ses ouvrages est classé en science-fiction, de quoi bien l'agacer. Obsédé par la saga Alien et surtout par son héroïne Ripley, Solo a également une profonde addiction à l'alcool. Lorsque son épouse Asako lui laisse leur petit garçon Tom de dix-huit mois qui doit partir en tournée mondiale, Solo n'est pas vraiment enchanté. Et quand en plus le chanteur des Kyoto Motel se fait assassiner de la même façon qu'il l'avait écrit dans l'un de ses roman, Solo doit fuir puisque deux faux flics mongols le prennent en chasse. Et son aventure ne fait que débuter.

Attention, roman étrange ! Attention ovni ! Oui, oui, Ulan Bator ne ressemble à aucun roman que j'ai pu lire jusqu'ici ! C'est un voyage déstabilisant, métaphorique et troublant que nous faire Solo. Ici rien n'a de sens, tout est étrange et surnaturel. Richard Tabbi nous propose de vivre l'histoire au travers de Solo, un alcoolique qui semble voir des choses et le style percutant et vif est très addictif ! Je dois même avouer que parfois le roman m'a fait penser au génial film Las Vegas Parano avec les délires du héros qui nous fait douter de sa santé mentale, mais en même temps, on ignore si ce qu'il voit est bien réel. On ne le saura qu'aux toutes dernières pages, l'auteur nous laissant profiter du voyage et des paysages.

Solo se retrouve à apprendre à gérer son petit garçon de dix-huit mois. Dès le début, on a l'impression que c'est toujours Asako qui s'en occupait, puisque Solo ne sait même pas comment doser les biberons. Père et fils s'apprivoisent, ils apprennent à vivre ensemble et au départ le ton très léger donne lieu à de francs fous rires. Parce que oui, voir un homme lutter pour apprendre à gérer son bambin, c'était génial. Mais l'auteur ne leur laisse que quelques jours pour profiter de ces moments insouciants puisque très vite, tout dérape et Solo devient un homme traqué qui doit en plus assurer la protection et les besoins élémentaires de son jeune enfant. Le roman prend dès lors une tout autre tournure et l'aventure que je sentais détonante ne m'a pas déçue! 

Solo découvre très vite après le départ de son épouse que le chanteur d'un groupe Allemand a été assassiné dans les quasis même conditions que dans un des roman qu'il a écrit. Surgit alors deux hommes qui se font passer pour des flics, mais Solo effrayé prend la tangente avec son fils. Une course poursuite effrénée avec les deux mongols débute alors et elle n'aura de cesse de se poursuivre jusqu'au dernière ligne du roman. Solo qui tente de survivre, mais se doit aussi de protéger son fils des fous qui les poursuivent. Entre couches sales, nourriture, lieu ou dormir et porte-bébé improvisé, j'avoue avoir été totalement séduite ! 

Mais à côté de ça, l'auteur nous propose aussi un univers fouillé et troublant où on ne sait jamais s'il faut prendre au pied de la lettre les descriptions du personnage constamment sous l'effet d'alcool. Entre les flics qui se transforment en cafard géant, les moines qui se font greffer des plumes d'oiseaux ou qui changent d'apparence pour devenir à moitié humain et à moitié animal, on nage en plein délire euphorique ! Même lorsque le danger est au maximum, on sent que Solo n'est plus effrayé et son fils l'est encore moins ! Il ne s'étonne même pas de trouver des armes soviétiques et trouve normal de les utiliser ! 

Pendant ma lecture, j'étais captivée, mais aussi un peu étonnée par Asako. La jeune femme appelle régulièrement son époux pour prendre des nouvelles de son fils et lorsqu'elle apprend qu'ils sont en cavale, elle ne semble même pas plus inquiète que cela ! Est-elle si aveuglée par sa carrière qu'elle ne prend pas peur de savoir son fils embarqué à l'autre bout du monde avec son père qui affirme clairement être saoul ? Mais lorsque les pièces du puzzle s'assemble, j'ai compris et cela reste finalement très cohérent avec l'intrigue.

Et cette fin ! Succulente! Surprenante ! Tellement cohérente avec l'aventure qu'on a découverte ! Je n'aurais pu imaginer meilleur scénario possible pour ce roman et je remercie l'auteur pour ce voyage éprouvant qui me marquera longtemps !

Je ne vais pas tout vous dévoiler, sachez seulement que c'est un roman spécial, mais génial. Je suis à deux doigts du coup de coeur, tant je me suis amusée pendant ma lecture ! Etant moi-même fan d'Aliens, j'adorais les allusions à la saga de science-fiction et j'ai adoré la plume de l'auteur. Ce roman est clairement pour un public adulte et qui aime les métaphores et l'irrationnel. Ici rien n'a de sens, tout est étrange pour notre plus grand plaisir. J'espère qu'il vous plaira autant qu'il m'a plu, mais pour cela, lisez-le ! Et puis la couverture ! Impossible de ne pas la savourer ! Superbe !


Je croque pleinement dans ce livre : Très bonne lecture.

2 commentaires:

  1. C'est la comparaison avec le film Las Vegas Parano (un des préférés de mon fils je crois) qui m'a interpellé... Puis la liaison avec Alien ! Un roman qui à l'air un peu fou, mais que je note, folle que je suis !! Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  2. Il semble très original ce roman... et vos avis à Walkyrie et toi me font bien envie! Je le note et le garde en réserve ! Merci de la découverte!

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!