vendredi 31 juillet 2015

Le manuscrit proscrit de Nur Jahan de Cécilia Correia

Année d'édition : 2015
Edition : j'ai lu
Nombre de pages : 471
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Dorsetshire, 25 octobre 1836,
Les mots me manquent pour exprimer mon ressenti en reprenant, moins d'un an après mon retour en Angleterre, les annotations diverses effectuées au cours de mon expédition en Inde. Quiconque viendrait à les lire pourrait penser à tort que la raison m'a abandonnée. Que le Ciel m'en soit témoin, ce n'est point le cas.
C'est avec une appréhension certaine que je me replonge dans cette aventure, là où tout a commencé, non loin du Cap des Aiguilles, alors que la fureur d'une terrible tempête était sur le point de s'abattre sur notre vaisseau...

Mon avis :

 
Judith est une jeune femme Anglaise passionnée de science et de nature. Sous la tutelle de son oncle depuis que sa mère s'est suicidée, elle se prépare à un long voyage vers l'Inde pour en apprendre davantage sur les tigres. Après un voyage en mer agréable pour elle et son oncle, mais où très vite elle a été forcé de se tenir, elle parvient enfin en Inde. Une fois là-bas, elle est sujette au somnambulisme ce qui va la conduire jusqu'à une vieille femme qui lui transmettra un manuscrit étrange et ancien.  
Judith au départ est étonnée par ce manuscrit surtout que dès lors qu'elle parvient à en lire certains passages, un esprit commence à lui rendre physique et à lui faire découvrir certains plaisirs dont elle ignorait l'existence puisqu'elle est toujours vierge... Ce qui va réellement la changer, c'est sa rencontre avec Devak, le maharaja du Raijapur...
Ce roman c'est un gros coup de coeur. Mon plus gros coup de coeur du mois. Une romance teintée de fantastique qui du début à la fin m'a prise aux tripes. De l'héroïne parfois trop têtue au Maharaja très attirant et viril, j'avoue avoir été complètement séduite par nos héros. Ajoutons à cela des paysages magnifiques et une Inde dangereuse, mais pourtant accueillante et voilà un roman qui aura su me convaincre de son efficacité, en partie grâce à la plume de l'auteur qui signe une romance sublime. 
Dès le début, j'ai aimé la plume de l'auteur qui nous raconte cette merveilleuse histoire sous le point de vue de Judith. Les descriptions sont belles, poétiques, de quoi nous faire voyager dans cette Inde ensorcelante. Le roman offre son lot d'action, d'émotions, de sensualité et de rebondissement, le tout sous fond d'histoire surnaturelle et de réincarnation. Et c'est là où l'auteur a tout bon : son histoire est époustouflante de beauté et d'émotions. J'ai très vite apprécié Judith, même si son côté très têtue peut vite agacer, à cette époque le protocole empêche les jeunes filles non mariées de s'imposer et de donner son avis. Pourtant, Judith va chaque fois aller à l'encontre des principes que ce soit envers ses compatriotes Anglais ou envers le protocole Indien. Elle n'en fera qu'à sa tête du début à la fin, se mettant dans des situations dangereuses où beaucoup souhaitent sa mort. 
Au départ, j'avais un peu de mal à voir le lien entre Judith, son voyage en Inde et le titre du roman. Ce n'est que lorsque la jeune fille entre en possession de ce manuscrit que sa vie prend un nouveau tournant. Un être immatériel semble venir la visiter chaque nuit pour lui offrir un moment de pure extase. Les scènes érotiques sont donc nombreuses, mais toujours traitées avec poésie sans tomber dans le vulgaire. Judith qui s'éveille à la sexualité et qui va peu à peu tomber sous le charme de cet être inconnu qui semble tant apprécier de venir lui rendre visite. Cela reste très mystique pendant un bon tiers du roman avant qu'enfin Judith ne fasse la connaissance de Devak, le Maharaja de la ville où elle se rend avec son oncle. Très vite, entre nos héros une passion s'installe. Passion qu'ils mettront du temps à laisser se consumer parce que leur condition ne leur permet pas de s'attacher l'un à l'autre où d'avoir une quelconque relation. 
Judith la farouche anglaise va donc tenter de dompter cet homme qui l'intrigue et dont elle apprendra peu à peu qu'il n'est ni plus ni moins que l'être mystique qui lui a rendu visite. Ce roman est donc clairement une romance, l'enjeu principal de l'intrigue étant basé sur la relation entre Judith et Devak, couple passionnel et fusionnel que tout oppose en fin de compte. Ils sont un peu le jour et la nuit et leur seul point commun, c'est le refus de se soumettre à l'autre et d'obéir aux ordres ou souhaits qu'il ou qu'elle fait. Parce que Devak est un souverain et forcément, il doit se tenir à une certaine étiquette, aussi fraterniser de la sorte avec une jeune femme Anglaise ne sera pas au goût de tout le monde, ce qu'aura du mal à comprendre notre héroïne.
Ajoutons à cela le manuscrit en lui-même qui fait découvrir à Judith des bribes du passé concernant la comtesse de Nur Jahan, une femme qui aura tout fait pour retrouver son âme soeur. L'histoire est sublime et jusqu'au bout on cherchera le rapport entre les faits relatés et l'histoire de Judith. Les explications choisies par l'auteur m'ont convaincue et je ne m'attendais absolument pas à de telles révélations. La surprise fut donc totale, jusqu'à la toute dernière page de l'épilogue qui n'aura eu de cesse de m'étonner dans le bon sens !
En bref, cette romance est divine, mystique et envoûtante. Moi qui ne suis pas une grande lectrice de romance, j'avoue que je ne lirais plus que cela si elles étaient toutes de ce niveau. Voilà une auteur qui m'aura fait voyager en Inde du début à la fin. Délicieuse lecture !

Je croque dans ce livre à pleines dents : il m'a ensorcelée !
 

http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/ 

3 commentaires:

  1. Ce roman m'attire beaucoup, je suis sûre qu'il me plairait ! joli blog et très chouette bannière au passage =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ! j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi ^^ c'est une chouette romance =)

      Supprimer
  2. J'avais déjà vu passer ce livre, mais après avoir lu ton avis, je veux le lire! :)

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!