samedi 11 juillet 2015

La fille du train de Paula Hawkins

Année d'édition : 2015
Edition : Sonatine
Nombre de pages : 378 pages
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis :

Rachel est une femme un peu paumée. Alcoolique et dépressive, elle ne se remet toujours pas de son divorce avec Tom qui l'a quitté pour sa maîtresse Anna avec qui il a eu une petite fille. Rachel passe son temps dans le train pour se rendre à son travail et de là, elle aime imaginer la vie des gens qu'elle aperçoit par la fenêtre du train. Surtout la vie de ce couple qu'elle trouve si mignon et à qui elle donne des prénoms inventés : Jess et Jason. Ils semblent fou amoureux l'un de l'autre et heureux ensemble. Pour Rachel, ils sont une source de bonheur et elle ne peut s'empêcher de les admirer. Jusqu'à ce jour où elle découvre Jess en compagnie d'un autre homme. Rachel ne peut y croire, elle ne peut imaginer la douleur de Jason lorsqu'il découvrira qu'il a été trahi. 

Mais pire encore, Jess qui s'appelle en fait Mégan disparait ce même jour. Rachel comprend que sans le vouloir, elle est témoin de sa disparition puisqu'à force de l'avoir épié sans arrière pensée, elle connaît beaucoup de choses sur la jeune femme. Mais qui croira une femme alcoolique ?

J'avais très très envie de découvrir ce thriller dont je ne vois que d'excellentes notes. J'avoue n'avoir lu aucune critique, soucieuse comme toujours de le découvrir toute seule sans avoir dans la tête l'avis de quelqu'un qui a aimé ou non. Je savais juste que les avis étaient enthousiastes et forcément devant la couverture si mystérieuse et ce titre si étrange, j'étais fan dès le départ. Si le roman ne sera pas un gros coup de coeur, je dois bien avouer qu'il m'a fait passer un moment délicieux. Certes, l'identité du coupable n'est pas aussi bien caché que le pensait l'auteur, j'ai trouvé très vite qui pouvait avoir tué Megan, pourtant, j'avoue avoir été saisi par le talent de l'auteur de parvenir à dresser des portraits de femmes aussi saisissant. J'ai eu beaucoup de peine et de compassion pour tout ce qu'elles vont endurer toutes les trois. Parce qu'à mon sens, avant d'être un thriller, c'est un portrait de trois femmes différentes, mais finalement qui se ressemblent sans le savoir. 

Ce roman est raconté via trois points de vues différents: Rachel, la femme alcoolique et paumée qui n'a pas confiance en elle, Anna, la mère de famille qui n'a semble-t-il pas honte d'avoir volé le mari de quelqu'un d'autre et Megan, une jeune femme qui vit au jour le jour dans une extrême insouciance. J'ai aimé ces trois femmes même si parfois elles étaient agaçantes et agissaient de manière totalement en contradiction avec ma vision des choses, mais justement, voilà leur force : elles agissent comme elles le veulent. Elles sont elles et non nous le lecteur. Ce sont vraiment des femmes au caractère crédible et ce fut un plaisir d'apprendre à les connaître via cette enquête pour meurtre. C'est le portrait de ces femmes que j'ai le plus apprécié, ces destins croisés sans le vouloir où l'action de l'une régira le futur d'une autre.

On commence très vite avec Rachel, cette alcoolique complètement détruite par la liaison de son ex-mari et qui a fini par épouser cette dernière avec qui il a eu une petite fille. Comble de l'horreur, il vit toujours dans leur ancienne maison avec sa nouvelle épouse et semble avoir beaucoup d'influence autour de lui, surtout sur Rachel qui semble n'avoir jamais réussi à tourner la page de son ex-époux. Difficile donc pour elle d'avoir le moral et de ne pas se laisser aller, la pauvre ayant semble-t-il pris beaucoup de poids, incapable de se reprendre en main tant elle est accro à l'alcool. Elle vit en colocation avec une fille qu'elle connaît depuis le lycée, mais on ne peut pas vraiment les annoncer comme proches. Elles vivent un peu comme deux étrangères, Cathy essayant malgré tout d'aider Rachel a aller voir quelqu'un pour son addiction à l'alcool, mais rien n'y fait. Rachel qui prend le train pour donner un sens à sa vie, puisque de toute façon elle n'a plus de travail, plus d'époux, plus de maison. C'est un peu sa bouée de sauvetage ce train finalement, puisque c'est grâce à ce voyage quotidien qu'elle laisse son imagination travailler et se plaît à inventer des histoires aux gens qui l'entourent. Surtout son couple favori Jess et Jason. Lorsqu'elle comprend que la jeune femme trompe son époux, Rachel le prend personnellement puisqu'elle-même a souffert d'avoir été trompée par son ex. Et lorsqu'elle découvre que Megan a disparu, elle va tenter de trouver là un moyen de remonter la pente : découvrir ce qu'il est arrivé à la jeune femme et qui pouvait lui en vouloir. Qu'est-ce que j'ai souffert de lire l'histoire de Rachel. J'ai eu très mal au coeur pour cette femme réduite à vivre à travers les autres. Elle semble en plus cacher quelque chose que l'alcool lui a fait oublier et peu à peu on découvre le vrai calvaire qu'elle vit au quotidien. J'ai été très touchée par son histoire et son vécu. 

Megan est différente. Belle et insouciante, elle vit au jour le jour. Mariée à Tom, elle laisse à penser qu'elle est heureuse, mais Megan a un grand besoin affectif et peu à peu on découvre une facette détestable de sa personnalité frivole. Son besoin de chercher du réconfort masculin un peu partout agace bien vite, mais lorsqu'on découvre son passé et son histoire, l'on ne peut s'empêcher d'avoir mal au coeur pour elle. Ceci dit, sa façon de vivre est sujette à controverse et personnellement, j'ai eu du mal à accepter sa vision des choses. Elle se cherche toujours des excuses, c'est bien dommage qu'elle n'assume pas davantage ses actes. J'avoue que je ne l'ai pas vraiment apprécié même si fatalement elle subit un peu le revers de sa vie délurée, malgré elle.

Et enfin, Anna, la nouvelle épouse de Tom, celle pour qui ce dernier a trompé et quitté Rachel, offrant le plus beau des cadeaux qu'il soit : une petite fille à Anna, chose qu'il ne pouvait avoir avec Rachel, apparemment stérile. Anna m'a perturbée. Elle semble obsédée par Rachel et en même temps, elle lui voue une haine sans borne. On peut la comprendre, elle subit beaucoup de frayeurs tout au long du roman, mais j'ai eu la sensation qu'elle avait des œillères. Sa soumission à son mari m'a aussi bien souvent énervée. J'aurais voulu lui ouvrir les yeux sur ceux qui l'entourent, mais cela aurait été peine perdu !

Nous avons également les hommes et policiers qui enquêtent sur la disparition de Megan jusqu'à la découverte de son corps et là on réfléchit comme Rachel, on pose les indices sur une feuille soucieux de comprendre comment on a pu en arriver là. Le problème étant qu'avant la moitié du roman, je connaissais déjà le profil et du tueur et de son mobile. Alors forcément, je n'ai pas été étonnée par certaines révélations finales, mais certaines oui concernant Rachel. Comme elle reste dans un flou étrange, on ignore beaucoup de passages de sa vie d'avant. Elle-même semble ignorer certains de ses actes ne s'appuyant que sur les dires de son entourage. Pour moi, c'est elle l'héroïne de ce roman, le personnage qui se démarque. Certes, on peut lui reproche son voyeurisme malsain concernant Scott et Megan ou sa jalousie maladive concernant Anna et sa fille. Pourtant, la pauvre est celle qui subit le plus dans ce roman. Et c'est un drame qui va la réveiller.

Je n'en dirais pas plus, si ce n'est que j'ai passé un très bon moment de lecture. Cela aurait pu être un coup de coeur si la découverte du coupable m'avait étonnée ainsi que son mobile, mais ce fut un peu trop prévisible pour moi. De même, j'ai eu quelques difficultés avec Megan complètement différente des autres femmes avec son côté volage. Pourtant, je ne peux nier la qualité de ce roman. Et je recommande à tout le monde de se faire son propre avis ! Pour ma part, je ne suis absolument pas déçue de ce livre malgré les points négatifs !

Lecture commune avec Michou et Ferilou

Je croque pleinement dans ce livre : Très bonne lecture.


4 commentaires:

  1. Complètement d'accord avec toi ! Bon, sauf que moi c'était un livre audio, mais mon avis reste le même haha :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'ai jamais testé de livre audio et avec deux jeunes enfants, je pense pas que ce soit possible xD

      Supprimer
  2. Oh je viens de le finir, quelle claque ! j''ai hâte de voir le film.
    J'en parle ici !
    http://mademoiselleestcommetoutlemonde.blogspot.fr/2016/08/livre-la-fille-du-train-de-paula-hawkins.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou ! je vais aller voir ton avis ! merci de le partager =)

      Supprimer

Laisser une trace!