dimanche 14 juin 2015

Six ans déjà de Harlan Coben

Année d'édition : 2015
Edition : pocket
Nombre de pages : 368
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Depuis six ans, Jack tente d’oublier Natalie, la femme qui lui a brisé le cœur en épousant un autre homme, Todd. Quand il découvre l’avis de décès de ce dernier dans le journal, Jack ne résiste pas et décide de se rendre aux funérailles. Mais surprise, la veuve éplorée n’est pas Natalie ! Et le couple était marié depuis dix ans... Jack part à la recherche de son grand amour, mais leurs amis communs semblent tous avoir disparu ou avoir oublié son existence...

Mon avis :

Jack n'en croit pas ses yeux. Il est là dans une chapelle en train d'assister au mariage de la femme qu'il aime Nathalie. Cette dernière a fini par renoncer à leur couple, retrouvant son amour de jeunesse, Todd. Et pour ne rien arranger, elle a invité Jack à venir voir de ses yeux son mariage, lui demander en même temps de les laisser tranquille pour toujours. Jack accepte, le coeur brisé...
Six ans ont passé et Jack continue de penser à Nathalie. Lorsqu'il tombe par hasard sur la rubrique nécrologique du lycée où il est professeur, il découvre que Todd est mort, froidement abattu. N'y tenant plus, Jack décide de recontacter Nathalie pour lui exprimer toutes ses condoléances, même si égoïstement, il espère qu'elle lui retombe dans les bras. Seulement, c'est une autre femme qu'il découvre à l'enterrement de Todd et non Nathalie ! A-t-il divorcé entre temps ? Pourquoi personne ne connaît l'existence de Nathalie et du mariage qu'elle a eu avec Todd six ans auparavant ? Jack décide d'enquêter, sans se douter un seul instant du danger qui le guette à trop remuer certains secrets. 

Six ans déjà m'a beaucoup plu, mais en même temps, il m'a beaucoup déçue. Sentiment étrange donc pour cette lecture que j'ai dévoré parce que j'étais impatiente d'avoir le fin mot de l'histoire, même si pour le coup, j'ai trouvé trop de similitudes entre celui-ci et Ne le dis à personne, seul autre roman que j'ai déjà eu l'occasion de lire de cet auteur. Aussi, j'ai l'impression qu'Harlan Coben aime exploiter les mêmes ficelles, mais en changeant juste quelques éléments... Décevant finalement, parce que du coup l'effet de surprise n'est plus le même si on connait suffisamment l'auteur pour comprendre où il va nous mener. Et ce fut le cas, alors que, comme je le disais, je n'ai lu de lui que Ne le dis à personne

Le souci qui se pose, c'est que Six ans déjà reste terriblement addictif. En fait, on se prend de compassion, voire même de pitié pour Jack et l'amour qu'il porte à Nathalie au point de risquer sa vie et celle des autres pour la retrouver coûte que coûte. Jack qui pendant six longues années n'a cessé d'aimer cette femme qu'il n'a pourtant que peu connu (quelques mois de relations seulement). Alors oui au départ je me suis dis que c'était gros tout de même et finalement, je me suis prise au jeu, acceptant que Jack n'ait jamais refait sa vie. Tout comme dans Ne le dis à personne, le héros vit sans la femme qu'il aime à ses côtés. Ici, Nathalie a épousé son amour de jeunesse, du jour au lendemain, détruisant tous les espoirs de Jack de se réveiller jusqu'au bout à ses côtés. Un mariage très précipité, trop peut-être et voilà que mes soupçons étaient éveillés. 

Et voilà que Jack tombe sur la rubrique nécrologique de son établissement et il reconnait très vite Todd, même si ce dernier a bien changé depuis toutes ces années. Inquiet pour Nathalie il va tenter de la retrouver, mais ce n'est pas elle qui se présente comme la femme de Todd, mais une toute autre femme qui semble ne pas connaître Nathalie et refuse de croire que son époux ait épousé une autre femme alors qu'ils sont ensemble depuis des années. Jack découvre que Todd était médecin et étudiant dans la même université que celle où il donne des cours. Un enchaînement de découvertes vont ainsi le mettre en danger puisqu'il ne semble pas être le seul à vouloir retrouver Nathalie. 

J'ai plutôt bien aimé Jack et son ami Benedict. Ils sont fidèles l'un à l'autre toujours présent pour s'épauler dans les pires situations. Jack qui va toujours foncer tête baissée pour retrouver la femme de sa vie, certain qu'elle a besoin de lui et qu'elle a eu une bonne raison de lui faire croire qu'elle épousait Todd. Et c'est là que j'ai trouvé des similitudes avec Ne le dis à personne. Je ne vais pas les énumérer, sinon vous allez de suite comprendre les enjeux de l'intrigue, mais c'est dommage que l'auteur prenne le même schéma et change juste l'emballage pour nous faire croire que oui on va être étonné et ne jamais se douter de la suite des événements.
Finalement donc, on a un bon page-turner pour ceux qui ne connaissent pas ou très peu Harlan Coben et pour les autres on a un bon page-turner un peu décevant sur le pourquoi du comment où il est toujours question de meurtres, de secrets, de changement d'identités. 

A lire toutefois parce qu'il est rapide et sans prise de tête. Idéal pour cet été !

Je croque lègérement dans ce livre : De bonnes idées, certes, mais mal exploitées.

http://www.climaginaire.com/index.php/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!