mercredi 27 mai 2015

Le Voyage de Simon Morley de Jack Finney

Année d'édition : 2015
Edition : Denoël
Nombre de pages : 544
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Pour remonter dans le passé lointain, il n'est pas nécessaire d'utiliser une machine à voyager dans le temps. Il suffit de s'imprégner de l'époque dans laquelle on désire se rendre, de se dépouiller de toutes les pensées, comportements qui vous ancrent dans le présent, bref, de se conditionner mentalement et physiquement, pour être projeté dans le temps que l'on croyait perdu.
Telle est la théorie du Pr. Danzinger. Informé de ce projet, qui a secrètement l'aval et le soutien logistique du gouvernement américain, Simon Morley doute, hésite... Mais la médiocrité de son existence, la curiosité, et le mystère qui entoure le suicide d'un aïeul de son amie Kate, finissent par le décider. Installé dans un appartement du, Dakota , un vieil immeuble new-yorkais demeuré intact, il va s'y comporter comme un homme de la fin du XIXe, et un soir de neige, après des jours d'efforts et d'attente, le miracle se produit...
Récit conjuguant le témoignage écrit et visuel (de nombreux dessins et photos accompagnent le texte).

Mon avis :

Simon Morley est dessinateur. Plutôt commun et banal, il passe son temps entre le travail et sa petite amie Kate. Lorsqu'un homme l'interpelle sur son lieu de travail pour lui proposer de participer à une expérience secrète qui changera sa vision des choses, Simon est d'abord sceptique, puis il se laisse entraîner parce qu'il fait partie de ces rares personnes à avoir le profil type pour réussir l'expérience. Si au départ, tout reste flou pour Simon, le mystère finit par l'attirer et il accepte de se rendre à une adresse donnée pour découvrir ce que cache cette expérience. Simon apprend donc qu'il peut voyager dans le temps uniquement par le biais de la pensée et du conditionnement. Ainsi Simon accepte pour comprendre le suicide d'un parent de Kate.

Le voyage de Simon Morley est un roman spécial. J'en ai apprécié la lecture, mais je dois bien avoué que parfois je l'ai trouvé un peu trop lent. Ici, point d'actions, de rythme et de rebondissements. On prend le temps de découvrir Simon et l'expérience secrète. L'aventure ne commence véritablement qu'après une centaine de pages et forcément, il faut apprécier les romans lents et intimistes pour apprécier ce dernier. Le gros point fort du roman, c'est le voyage dans le temps qui n'a pas besoin de machine ou de choses très complexes. Juste un homme, une ambition et de bonnes conditions. Et ça, j'ai beaucoup aimé.

Simon va apprendre à voyager dans le temps, surtout au 19ème siècle. De nombreuses illustrations vont d'ailleurs nous permettre de mieux comprendre et imaginer les lieux où ils se rendent. Les descriptions représentent d'ailleurs 60 % du roman. Aussi un lecteur qui n'apprécie pas ce genre de roman va très vite perdre patience et n'appréciera pas la lecture comme il le faut. D'ailleurs pour ma part, j'ai apprécié ce roman, sans toutefois avoir un coup de coeur. On passe un bon moment, mais parfois il traîne et nous traîne avec lui dans de longues scènes sans grand intérêt si ce n'est développer au maximum les personnages et l'expérience qu'ils vont mener. 

Le voyage dans le passé en lui-même est très beau, j'ai adoré me promener dans ces rues d'antan en compagnie de Simon qui va donc faire de nombreuses rencontres. Il agit surtout en pensant aux réponses qu'il pourra apporter à sa compagne Kate, cette jeune femme délicieuse, intelligente et agréable pour lequel j'ai eu beaucoup d'affection pendant ma lecture, autant que l'auteur et c'est je pense voulu puisqu'on lit les mémoires de Simon et donc on est forcé d'apprécier les gens que lui apprécie puisqu'il dresse d'eux un portrait souvent flatteur.

Alors oui, ce roman est à portée de tous parce qu'il absolument pas complexe comme peuvent l'être beaucoup de roman de science-fiction. Tout le monde peut donc découvrir cette façon de voyager dans le temps sans avoir énormément d'expérience scientifique ou dans le registre de la SF. Mais la lenteur du roman et le fait qu'il soit très descriptif et qu'il ne se passe pas grand chose peuvent rebuter certains lecteurs. Pour ma part, j'ai aimé, mais j'aurais aimé quelque chose de plus nerveux et de moins lent. 


Je croque lègérement dans ce livre : Sympathique, mais finalement pas ma tasse de thé.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!