jeudi 19 mars 2015

Les cités des anciens intégrale 1 de Robin Hobb

Année d'édition : 2014
Edition : pygmalion
Nombre de pages : 705
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Dans le Désert des Pluies, les serpents géants se sont enfermés dans leurs cocons, sous la supervision de la dragonne Tintaglia, pour en émerger, transformés à leur tour en dragons, et assurer la pérennité de leur race. Mais, trop vieux, trop affaiblis, ils ne donnent que des créatures difformes, inachevées, incapables de survivre seules sans l'aide des humains, qu'ils mettent tant à contribution pour les nourrir que les Marchands du Désert des Pluies décident de s'en débarrasser... Autour d'eux gravitent Thymara, jeune fille aux mains et aux pieds griffus et palmés, que ses parents n'auraient jamais dû laisser vivre ; Mise, prise entre un époux, riche Marchand qui la délaisse et la méprise, et sa passion des dragons ; et Leftrin, capitaine de vivenef à l'honnêteté élastique qui tombe sur une bille de bois-sorcier et choisit de la vendre au plus offrant malgré l'interdiction formelle qui pèse sur ce genre de commerce. A travers des aventures où se côtoient êtres humains et créatures fantastiques, nul écrivain ne maîtrise comme Robin Hobb, aujourd'hui, une palette aussi large et dense d'émotions.


Mon avis :

Les dragons ont presque disparus dans le Désert des Pluies, mais Tintaglia donne enfin naissance aux serpents qui deviendront à leur tour de magnifiques dragons. Mais les conditions différentes des dernières fois n'aident pas les serpents et beaucoup périssent. Les moins faibles parviennent à former le cocon qui deviendra leur habitat le temps que la transformation en dragon aboutisse. Hélas, à leur réveil, ils n'ont rien des dragons d'antan, difforme et faibles. Seuls, ils ne survivront pas, aussi les humains sont bien décidés au départ à les aider afin que Tintaglia continue de les protéger. Les jours et mois passent et les habitants du Désert des Pluies ne supportent plus les dragons qu'ils doivent nourrir et qui pour la plupart possèdent un mauvais caractère. Quand en plus Tintaglia ne revient plus ayant trouvé un nouveau dragon avec qui elle aura plus de chance de mettre de beaux dragons au monde, les habitants sont bien décidé à leur demander de partir. 

Robin Hobb est un auteur que je ne présenterais plus. A mes yeux, elle fait partie des meilleurs et chaque fois, me plonger dans l'un de ses récits me procurent des tas d'émotions. Cependant, même si les cités des anciens est très bons, je n'ai toutefois pas ressenti les mêmes choses que pour l'assassin royal, le soldat chaman ou encore le fou et l'assassin. Ce ne fut pas un coup de coeur peut-être parce que j'ai eu quelques difficultés avec la personnalité des dragons qui n'ont rien de comparable à ceux que l'on s'imagine. Cependant, les héros proposé dans cet univers sont tous marquant à leur manière et j'ai apprécié le voyage en leur compagnie.

Les dragons finalement ne sont pas ceux auquel on pense lorsqu'on découvre l'assassin royal. Ici ils sont déjà difformes, faibles et très hautains dans leur façon de se comporter avec les humains, ceux-là même qui les nourrissent pour ne pas qu'ils meurent de faim. Alors oui, on est un peu choqué du manque de sympathie de leur part devant les efforts fait par les humains, même si forcément on comprend aussi pourquoi ils leur en veulent. Sintara est d'ailleurs la dragonne qui se démarque le plus des autres. D'apparence, elle est pourtant tout aussi frêle que ses congénères, mais elle a une certaine prestance dans sa façon d'être et elle reste persuadée d'être une future reine. J'ai aimé la détester pour son caractère buté et autoritaire, une reine qui aura du caractère dès lors qu'elle parviendra enfin à s'envoler. Mais j'ai dans l'idée que plus tard, nos dragons vont changer avec certains humains voués à les accompagner pour trouver leur terre sacré, la capitale de la cité des anciens. 

J'ai quand même été bien séduite par l'idée de ces anciens et dragons qu'on découvre déjà dans une saga précédente et l'auteur a su utiliser cet univers d'excellente manière en y ajoutant des personnages atypiques et que j'ai adoré. Alise par exemple m'a conquise. Cette fille de marchande complètement obsédé par les dragons et les anciens va accepter un mariage sans amour, juste pour avoir la paix et pouvoir profiter de la richesse de son époux afin d'acheter tous les documents en lien avec ces créatures qu'elle adore. Même si elle espérait que son mariage prenne une autre tournure, surtout face à un Hest qui se comporte comme une brute et un goujat, Alise va toujours garder la tête haute et ses rêves. Jusqu'à ce jour où, n'en pouvant plus de voir son mari agir de la sorte, elle va exiger qu'il accepte de la laisser se rendre dans le désert des pluies afin qu'elle découvre les dragons. Hest est contre, mais devant la jeune femme et surtout face à leur contrat de mariage où il est stipulé qu'il l'y autorisera, il acceptera et la laissera donc se rendre loin en compagnie de Sédric, meilleur ami de Hest et proche d'Alise depuis son enfance. (c'est d'ailleurs un peu de sa faute à lui si Alise est malheureuse avec hest). Alise évolue réellement au fur et à mesure qu'elle réalise son rêve et on n'attend qu'une seule chose d'elle : qu'elle s'épanouisse en tant que femme.

Thymara est un autre personnage que j'ai adoré. Cette enfant vouée à la mort dès sa naissance de par sa différence physique avec les autres habitants du déserts. Pourvue de griffes, la jeune fille n'aura jamais le droit de se marier, son père aurait d'ailleurs dû la tuer à la naissance, mais il n'en avait pas le coeur et j'ai adoré la relation entre eux jusqu'à ce qu'elle décide d'accepter une offre d'emploi qui sera la seule pour laquelle elle peut envisager de se positionner : accompagner les dragons pour leur retrouver un meilleur endroit où vivre. La jeune fille est vive, douce, douée et c'est un plaisir de la suivre et de découvrir à quel point c'est inespéré pour elle de pouvoir enfin se montrer utile à la société qui l'a toujours mise de côté. J'ai aussi beaucoup aimé Tatou, un esclave qui s'est très vite lié d'amitié avec elle et ensemble ils vont entreprendre un long périple pour tenter de découvrir la capitale kelsingra, une ancienne cité des anciens. 

En bref, je ne vais pas revenir sur chacun des personnages, ils sont bien trop nombreux, mais je peux dire que la qualité de cette nouvelle série est bien là et qu'on prend plaisir à suivre nos dragons et les humains qui, sans ayant de lien apparent au départ, finissent par se réunir dans un même but. Une saga à suivre et que j'ai beaucoup aimé malgré une petite lenteur visible sur certains passages. 



Je croque pleinement dans ce livre : Très bonne lecture.

7 commentaires:

  1. tu me donne vraiment envie de lire mes deux tomes....
    d'après toi, (vu que tu viens de le lire),
    es-ce que je serais perdue si je les lisais; vu que je n'ai lu que le tome 1 de l'assassin royal ?

    P.S la couverture de ton livre est vraiment superbe ! ;-)

    P.P.S je m'ennuie un peu de quand tu notais tes livres selon ton appréciation...

    à bientôt,
    Louve Solitaire (^-^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que tu peux les lire, mais c'est vrai que c'est mieux de lire l'assassin royal puisque tu y apprendras des choses sur les anciens et les dragons ^^

      En fait je me suis rendue compte que noter un bouquin c'est trop subjectif ^^ du coup je préfère donner une phrase pour dire si c'est un bon livre ou non

      Supprimer
    2. je lirai donc les assassins avant ;-) ...merci...

      j'aime bien aussi tes petites phrases... ^^...

      à bientôt,
      Louve Solitaire (^-^)

      Supprimer
  2. Je ne suis pas trop de ce genre de roman en temps normal, mais je dois dire que j'aime bien la couverture! Il est plutôt tentant malgré tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que tu devrais aimer ^^ certes ce n'est pas trop ton genre de prédilection, mais il est top !

      Supprimer
  3. J'ai adoré la série j'ai apprécié de voir évolué tout les personnages. Mais j'ai été déçu de la fin que j'ai trouvé baclé. Mais bon dans l'ensemble ca va

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!