vendredi 13 mars 2015

I am a hero, tome 12 de Kengo Hanazawa

Année d'édition : 2014
Edition : Kana
Nombre de pages : 224
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : 
Hideo Suzuki, 35 ans, est un assistant de mangaka en manque de succès. Sa petite amie, Tetsuko, ne cesse de parler de son ex, un talentueux mangaka très en vue. Hideo est un homme craintif et souffre d'hallucinations : il parle avec un ami imaginaire... Cet homme est ce qu'on appelle un loser ! Tellement absorbé par sa médiocre vie, il ne remarque pas qu'il se passe des choses suspectes autour de lui... Tokyo va soudainement sombrer dans le chaos et être envahi d'humains qui n'en sont plus vraiment... Hideo va devoir se faire violence et se reprendre en main. Il en va de sa survie !!!

Mon avis :


Au sein du groupe de Tomabechi, on apprend à affronter les ZQN, nom donné aux humains contaminés et qui sont à détruire, car devenus des zombies se nourrissant de chair fraîche. Takashi continue de se faire une place, malgré l'effrayant Kurusu qui semble entendre des voix et être complètement fou. Tout semblait bien se dérouler lorsqu'un ZQN parvint à infiltrer la maison par la salle de bain où une fille se trouvait. Après l'avoir éliminé, la fille est placée en quarantaine pour s'assurer qu'elle ne soit pas contaminée. Mais elle finit par s'enfuir, transformant leur repère en zone sensible.

Je ne connaissais pas du tout cette série avant d'avoir cet opus entre les mains. Chose fort regrettable parce que je passais à côté d'une petite pépite dans l'univers que j'apprécie tant des zombies. Visuellement, je n'ai absolument rien à redire sur le design du manga. Tout est clair, sombre et les personnages même s'ils se ressemblent un peu tout au premier abord, finissent par se détacher les uns des autres. Chaque case est rempli de décors tout aussi sombre et même l'effet de la pluie est bluffante. Visuellement, donc j'ai complètement adhéré à ce manga.

L'intrigue est intéressante et forcément qui dit zombie, dit sang, meurtre, violence et survie et c'est un autre atout pour ce manga. Je n'ai pas encore saisi toute la complexité de l'intrigue surtout à cause de personnage troublant et dont je ne sais encore rien. Qui est celle étrange fille qui s'enfuit du logement après avoir vu un fantôme lui parler et lui dire qu'elle est en fait un homme ? Aucune idée et j'espère en savoir très vite plus.

Kurusu est le personnage le plus troublant qui soit. Il parle à des amis imaginaires, il agit sans qu'on ne sache pourquoi se plaisant à avoir un comportement déraisonnable et complètement fou. Il s'approche sans crainte des ZQN et ceux-ci semblent insensible à son odeur. Takashi est pour le moment peu présent et alors qu'on s'attend à le voir devenir un héros, l'auteur en a décidé tout autrement.

En bref, je découvre l'univers et je dois bien avouer qu'il me plairait d'en savoir davantage ! Une réussite bien que complexe si on ne le commence pas au début.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!