dimanche 8 février 2015

Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle et Nécromancie de Georgia Caldera

Année d'édition : 2014
Edition : j'ai lu
Nombre de pages :541
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d’une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d’une main de fer. Et, une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête. Sa découverte du monde commence, très loin de ce qu’elle imaginait. La cour est pleine de danger, de rumeurs et de règles qu’elle ne maîtrise pas. Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan.

Mon avis :


Andraste est une jeune femme à l'apparence troublante et descendante d'une famille de sorcières. Dôtée d'une longue chevelure blonde pâle presque blanche et d'iris violet, elle ne peut en plus se permettre d'aller au soleil, sa peau ne le supportant pas. Elle vit donc recluse dans le covent familial, attendant le jour où celui à qui on promis sa main, décide de venir la chercher. Mais une lettre de la reine Victoria change la donne et exige sa venue au palais. Andraste est soulagée, mais sa tante beaucoup moins et utilise un sortilège pour cacher la couleur de sa chevelure et de ses yeux.

Accompagnée de sa sœur Ruth, elle se rend donc au palais où on l'invite à prendre des cours de nécromancie. Mais la jeune femme qui possède très peu de pouvoir pense qu'il s'agit d'une erreur et lorsqu'elle rencontre Thadeus dans des circonstances troublantes, elle comprend que ce qui se joue au palais va définir son futur. 
 
Victorian Fantasy avait un résumé accrocheur. Forcément la couverture joue aussi beaucoup en la faveur de l'ouvrage puisque je la trouve sublime. Et dès le début, j'ai été captivée ! Pourtant, il faut attendre un moment avant d'avoir de l'action pure et mouvementée, mais le style m'a directement mise dans le bain de l'univers. Pour en savourer chaque page !  

Georgia Caldera possède une plume sublime. La fluidité est faite de telle sorte qu'on a la sensation de lire quelque chose d'ensorcelant, bien dans le thème du roman. Les personnages se mettent en place doucement, et l'auteur nous propose plusieurs point de vue. On va donc découvrir un univers mélangeant magie et steampunk via Andraste, l'héroïne, Thadeus, le héros et Augustin, le prince. Trois personnages différents et liés finalement par la même fatalité, celle de ne pas être maîtres de leur destin. 
 
L'univers steampunk n'est, c'est vrai, pas assez détaillé. Ces animaux mi êtres-vivants, mi-machine sont intrigantes et ont des capacités nouvelles et différentes de leur véritable forme. J'aurais vraiment voulu en apprendre davantage et j'espère que la suite répondra à mes questions dans ce domaine et exploitera beaucoup plus les infimes possibilités qu'offrent ces nouvelles créatures ! La magie utilisée m'a beaucoup plu, puisqu'il s'agit de la nécromancie. Relever les morts et les utiliser comme bon nous semble, voilà un pouvoir effrayant, mais tentant ! Moi qui rafolle des morts-vivants, j'ai été servi surtout lors d'une certaine bataille qui les met en scène.
 
Des personnages, j'ai adoré Andraste et sa naïveté. Elle ignore beaucoup de choses de la vie puisqu'elle est restée enfermée au covent, sans jamais en sortir depuis son enfance. Alors forcément, lorsqu'elle arrive au royaume, elle ne fera que des erreurs et se mettra malgré elle sous les feux des projecteurs. D'abord, elle fera la connaissance de Thadeus et dès le départ on remarquera cette passion entre eux. D'ailleurs, ils sont un peu le némésis l'un de l'autre pour de nombreuses raisons, mais l'auteur parvient à ne pas trop en faire. Leur relation avance à son rythme, parsemé de moments difficiles, de passion, de haine, de désir et de dégoût. Voilà une romance que j'ai pour le coup adoré ! Surtout que Thadeus n'est pas un héros quelconque. Froid, agressif, taciturne il semble n'apprécier personne et souffrir de simplement être en vie. Alcoolique et débauché, lorsqu'il désire quelque chose, il n'y va pas par quatre chemin ! L'on pourrait lui reprocher son autorité naturel et le fait qu'il cherche toujours à tout contrôler. Un autre personnage m'a beaucoup intrigué c'est le prince, Augustin. Au premier abord, on ne peut s'empêcher de le détester pour finalement avoir pitié de lui et de son sort. Il n'agit pas par choix, au contraire et j'espère que dans le prochain opus son personnage sera plus développé !
 
Au final, on a là un excellent premier tome qui pose adroitement des bases solides en offrant de l'action, de la magie, de la romance et des personnages attachants et détestables en même temps. A lire !

Je croque dans ce livre à pleine dent : il m'a ensorcelé !



6 commentaires:

  1. Je me laisserai sûrement tentée, le steampunk est un genre que j'aimerais découvrir un peu plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce livre est donc parfait pour découvrir le steampunk car très léger ^^

      Supprimer
  2. Ah ! J'ai plusieurs livres de cette auteure dans ma PAL et ça me fait d'ailleurs pensé que je n'ai jamais terminé le 1er tome des "Larmes rouges"...Maintenant, le steampunk c'est vrai que c'est un genre que j'ai envie d'approfondir, donc pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le steampunk n'est pas assez développé dans ce roman, mais n'en demeure pas moins génial ^^

      Supprimer
  3. Réponses
    1. n'hésites pas à te laisser tenter ^^

      Supprimer

Laisser une trace!