dimanche 15 février 2015

Le Pacte du hob de Patricia Briggs

Année d'édition : 2014
Edition : milady
Nombre de pages : 354
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Haïe et redoutée, la magie avait disparu du pays. Elle s'en revient aujourd'hui, libérée des sortilèges des mages de sang. Et Aren sent croître son propre pouvoir, la " vue " qui lui révèle des instants du passé comme d'obscurs éclats d'avenir. Peut-elle s'en servir au profit de son village, que des maraudeurs menacent de piller et détruire ? Ils ont tué son mari et sa famille. Le peuple sauvage, fées, farfadets, spectres et gobelins, qui se manifeste à nouveau, peut-il lui venir en aide ? Et, surtout, le hob de la montagne acceptera-t-il de se mettre au service des villageois ? Ah ! c'est que l'assistance de cet être qui dit de nommer Caëfann a un prix, et qu'alors il faudra se résoudre à signer son pacte. Une fantasy émouvante où les petites gens, pris dans la tourmente de conflits qui les dépassent, doivent abandonner leurs préjugés pour survivre.

Mon avis :

Aren vient tout juste d'épouser Daryn, un fermier de son village plus jeune qu'elle. Tandis que ce dernier s'apprête à rejoindre le père et le frère de celle-ci, Aren a un mauvais pressentiment et lui demande d'être prudent. Car depuis quelques temps, la jeune femme a des visions très peu clairs, mais la magie est devenue interdite et elle ne doit surtout pas en parler sous peine de se faire tuer. Mais son époux ne reviendra pas, assassiné par des maraudeurs alors même que la fameuse montagne du Hob va se soulever, déclenchant la réssuréction de la magie que tous pensaient éteinte à jamais. Aren va devoir se trouver des alliés pour affronter ce mage de sang qui détruit tout sur son passage et avouer à tous qu'elle possède le don de la Vue, quitte à se faire haïr des habitants de son propre village.

Le pacte du Hob fut une lecture très sympathique et qui a su me divertir comme je m'y attendais. Déjà, je tiens à souligner la magnifique couverture proposée par Magali Villeneuve dont je savoure chaque fois le travail. Elle a su retranscrire Aren et Caëfann comme je me les imaginais, même si j'aurais pensé le Hob un peu plus petit. Le style de Patricia Briggs m'a plu, mais je dois bien avouer que je la préfère dans des romans de bit-lit plutôt qu'en fantasy. Ce roman fut sympathique et très divertissant, comme je le disais, mais il souffre d'être tout de même un peu léger. Il conviendra donc mieux à des débutants en fantasy light plutôt qu'à de gros lecteurs de fantasy qui n'y trouveront pas leur compte.

J'ai beaucoup aimé avoir une héroïne pour personnage principale, cela se fait quand même assez rare en fantasy classique qui privilégie des jeunes hommes, plutôt que des femmes d'une trentaine d'années. Aussi cela apporte tout de même une petite nouveauté qui fait plaisir. Surtout qu'Aren est un personnage agréable à suivre et qui évolue réellement au fur et à mesure de son aventure. Elle va devoir se surpasser, apprendre à utiliser et comprendre son don et surtout apprendre à défendre sa vie face à des ennemis tous plus différents les uns des autres. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les passages où elle se laisse légèrement entraîner dans les ténèbres, se cachant des autres.

L'autre point fort du roman c'est Caëfann, le hob. Un être magique et étrange qui va très vite prouver que le village d'Aren a besoin de lui et de ses compétences pour survivre aux maraudeurs et au mage de sang qui sévicent dans les environs. Il est plaisant, assez drôle et je ne m'attendais pas à cette évolution entre lui et Aren. Une bien belle surprise donc à ce niveau.

Malgré ce duo atypique, j'avoue avoir trouvé le roman très classique dans son traitement. C'est agréable à lire, mais pour les passionnés de fantasy, cela reste trop en surface, trop léger. Du coup, on reste sur notre faim et on aurait aimé en avoir davantage malgré toutes les créatures que l'auteur propose. Des mages de sang sanguinaires, des esprits, des terreux, des élémentaux, des berserkers, bref, un bestiaire intéressant qui auraient pu être un peu plus développé.

Au final, on a là un roman correct et qui plaira sans conteste aux lecteurs qui n'ont pas l'habitude de lire de la fantasy ou qui cherche un one-shot sympathique et agréable pour passer un bon moment de détente.


Je croque pleinement dans ce livre : bonne lecture!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!