vendredi 12 décembre 2014

Go to hell d'Oxanna Hope

Année d'édition : 2014
Edition:  J'ai lu
Nombre de pages : 319
Public visé : adulte
Quatrième de couverture :
Cassie, 18 ans, n'est pas une adolescente comme les autres. D'une beauté envoûtante, elle est également dotée d'un pouvoir hors du commun. Sa rencontre avec son professeur de philosophie, un homme énigmatique et charmeur, va changer le cours de sa vie. Lui et son frère Seven ne mènent pas une vie aussi ordinaire qu'ils voudraient le faire croire. Eux aussi dissimulent un secret.


Mon avis :

Cassie est une jeune fille de dix-huit ans qui fuit son passé. Lorsqu'elle arrive à Fairfield, elle espère pouvoir souffler un peu et profiter de la vie sans avoir à craindre pour sa vie. Seulement, très vite, elle se fait repérer dans le lycée où elle vient d'arriver. En effet, Brian, un élève de sa classe tente à tout prix de devenir l'ami de la jeune fille et il n'hésitera pas à se montrer parfois lourd pour parvenir à attirer l'attention de Cassie. Seulement, il ignore que derrière cette beauté se cache un caractère volcanique et indomptable.

Go to hell avait un je ne sais quoi de tentant. J'avais envie d'un roman sombre avec des créatures effrayantes. Si l'univers est assez froid et que les monstres n'ont rien de sympathique, je dois bien avouer que je n'ai pas été convaincue par ce premier tome hélas. Les raisons sont multiples et je suis un peu déçue de ne pas avoir su apprécier ce roman dont les critiques sont généralement très positives. J'en arrive à me demander si j'ai bien lu le même roman que bon nombre de lecteurs !

Le style de l'auteur est assez fluide, et donc facile d'accès. Cependant, ce premier tome reste trop introductif et l'auteur va beaucoup trop vite dans son roman. J'ai trouvé qu'on avait très peu de descriptions que ce soit au niveau des personnages (Brian, Seven, Damian) et du coup, impossible de parvenir à avoir une petite image en tête de ce à quoi ils pouvaient ressembler. Même les rares personnages féminins du roman sont un peu juste là pour faire beaux. Tout l'intérêt se porte donc sur Cassie et Damian et ce pauvre Brian dont je ne vois pas en quoi il est important. L'auteur décide de le faire apparaitre dès le début et de le faire se rapprocher un peu de notre héroïne pour ensuite en faire un martyr pour Cassie au point qu'arrivé à la moitié, on ne l'évoque qu'à peine. Dans ce cas, quel intérêt de le faire ainsi apparaître aussi souvent dès le départ? Quel intérêt de le voir se faire agresser parce qu'il est ami avec Cassie, surtout si en fin de compte aucun des deux individus du départ ne réapparait par la suite ? Était-ce juste pour bien montrer que Cassie est surpuissante et qu'elle parvient à tabasser deux mecs balèzes tandis que son camarade de classe se fait lui passer un savon dans une ruelle sombre sans parvenir à se défendre ?

Certains choix de l'auteur donc m'ont semblé étranges et sans réel intérêt pour l'intrigue, qui en fait n'existe pas dans cet opus. Cassie arrive dans une nouvelle ville. Elle se fait repérer. Elle fuit quelqu'un ou quelque chose. Elle se fait une réputation en deux-trois jours. Elle rencontre Damian. Elle couche et se bat avec Damian tous les cinq pages. Elle se bat avec Damian contre des créatures, des Solth. Le roman se termine sur une note de désespoir. Voilà en gros comment résumer les différents événements de ce premier opus et moi, cela ne m'a pas suffi. Trop de mystères tuent le mystère. Cassie n'est pas humaine, on le découvre très vite, et elle fuit sa famille, mais ignore pourquoi et sa nature profonde. Son mentor, celui qui lui a tout appris semble la traquer pour la ramener chez elle, et s'il est aussi fort que ce qu'elle semble dire pourquoi est-elle toujours en fuite ? Voilà je me suis posée trop de questions pendant ma lecture et de voir que l'auteur privilégie des séquences peu importantes à des réponses en bonne et due forme, cela m'a énervée. 

Quand le roman prend un tournant plus romancé avec Cassie et Damian, j'espérais avoir quelque chose d'autre que ce que l'auteur propose parce que l'univers me semblait original et différent des romans de bit-lit actuel. Mais non. Tout est dans l'excès, trop même surtout concernant la relation de nos héros qui se foutent vraiment sur la tronche, au point que le héros se retrouve rempli de coups et blessures et ensuite quoi ? Il couche avec son bourreau... Je ne suis pas convaincue par ce couple pour beaucoup de raisons. Je n'ai pas été réceptive à leurs sentiments qui pour moi n'existent pas encore dans cet opus. 

Au final, c'est complètement loupé pour moi. J'espère vraiment que l'auteur apporte plus de profondeur à son univers et à ses personnages dans le second opus, parce que là j'avoue avoir détesté l'héroïne qui ne pense qu'à fumer ses clopes, à boxer tout le monde et à s'envoyer en l'air. Damian n'est pas mieux, sauf qu'au lieu de fumer, il préfère se saouler du matin au soir... en voilà un duo fait pour s'entendre, mais pour moi il manquait vraiment d'une intrigue plus poussée et de réponses. Dommage.

Ma note 4/10



1 commentaire:

  1. ouff... Voilà une chronique qui refroidit les ardeurs !! lol je ne sais pas pourquoi, en voyant le titre, j'ai confondu avec un autre livre car l'histoire ne me dit rien du tout, je ne l'ai pas lu celui-ci :) bon week end ;)

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!