jeudi 27 novembre 2014

Les ailes d'émeraude de Alexiane De Lys

Année d'édition : 2014
Edition : nouvelle plume
Nombre de pages : 704
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
À 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat dans lequel elle vit depuis ses 6 ans. Seule au monde, l’adolescente est lâchée dans la ville. Alors qu’elle vient de se faire violemment agressée par deux inconnus, elle fait la connaissance du mystérieux et séduisant Gabriel. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle fait partie des Myrnes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels…


Mon avis :

Cassiopée va avoir dix huit et si pour beaucoup la majorité ne signifie rien, ce n'est pas le cas de la jeune fille. En effet, elle doit désormais quitter l'orphelinat où elle a grandi depuis l'âge de six ans lorsque sa mère a eu un accident de voiture qui lui a coûté la vie. Cassiopée qui a toujours été différente des autres en raison de la couleur de ses yeux, va donc devoir apprendre à vivre à l'extérieur de l'orphelinat, se trouver un logement et gagner sa vie, comme tout le monde. Mais très vite, elle se rend compte que la vie est difficile et surtout dangereuse. Lorsqu'elle se fait agresser par des hommes qui souhaitent lui voler ce qu'elle possède, elle est secourue par un bel homme étrange qui se montre très froid avec elle. Elle est cependant très loin de se douter que sa vie va changer du tout au tout puisqu'elle n'est pas vraiment une humaine comme les autres.

Les ailes d'émeraude est un roman plutôt bien construit. Le style de l'auteur est agréable, on sent qu'il y a du boulot derrière et qu'elle a voulu peaufiner son roman. Chaque petit détail apporte quelque chose, de manière à ce qu'on se sente vraiment intégrer nous-mêmes dans la vie de Cass'. Seulement, quelques descriptions et détails sont peut-être de trop et certes, étoffent l'univers, mais donnent un roman au final peut-être trop dense. À mes yeux, il aurait peut-être été judicieux de le scinder en deux tomes parce que pour le coup, il s'y passe beaucoup trop de choses en fin de compte. 

L'univers proposait est intéressant et bien amené. Cassiopée se rend compte qu'elle n'est pas tout à fait humaine et elle va apprendre que deux peuples se vouent une guerre sans merci, les Narques soucieux d'anéantir l'humanité et les Myrmes qui au contraire protègent les Hommes. La féérie est donc exploitée pour expliquer les guerres qu'ont connues les Hommes. C'est un point intéressant et j'ai apprécié qu'il n'y ait en fin de compte pas trop de manichéisme. Les méchants ne sont pas totalement mauvais et les gentils ne sont pas foncièrement bons non plus chez les fées. L'intrigue est intéressante, même si on se doute trop tôt que Cass' est unique et possède quelque chose qui la rend attrayante aux yeux des autres. Je trouve que parfois l'auteur utilise trop la simplicité pour la sortir d'un mauvais pas et en fait trop une héroïne parfaite.

Là où j'ai eu plus de mal, c'est concernant les personnages et l'évolution entre eux. Gabriel est un personnage attirant, mais trop stéréotypé et j'ai parfois du mal à comprendre pourquoi il faut toujours que dans ce genre de roman, la jeune héroïne fasse succomber un homme plus âgé alors qu'elle est naïve et plutôt maladroite. Le couple Cass"/Gabriel n'a pas eu l'impact désiré sur moi, je trouvais qu'il n'allait pas du tout ensemble ! J'aurais préféré la voir avec Camille, même si le changement du personnage arrive comme un cheveu sur la soupe et n'est pas du tout crédible. 

Enfin, le dernier point qui m'a agacée, c'est l'humour de Cass'. Au début, c'était bien, ça donnait du peps à l'histoire, mais arrivé à la moitié du roman, on se sent lassée de toujours avoir les mêmes blagues qui ressortent où les mêmes scènes humoristiques (l'héroïne est portée comme un filet de pomme de terre sur l'épaule de Gab par exemple).

En bref, on a tout de même un très bon roman, il est addictif et bien écrit. L'auteur a peaufiné son univers de A à Z et pour son jeune âge, on ne peut qu'applaudir son talent !

Ma note : 8,5/10

2 commentaires:

  1. Celui-ci non plus ne me dit rien, malgré toutes les louanges. De toute façon, je crois que je ne suis pas très fées.

    RépondreSupprimer
  2. j'ai beaucoup aimé l'univers des Myrmes mais je regrette franchement le traitement trop "jeunesse" du roman... l'écriture manque vraiment de maturité et s'adresse à un public très jeune pour moi :(

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!