samedi 29 novembre 2014

Boys out ! de Rawia Arroum

Année d'édition : 2014
Edition : blackmoon
Nombre de pages : 320
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Depuis l’Éradication, le monde est gouverné par les femmes et pour les femmes uniquement. Les hommes n’ont plus le droit de cité. Tous sont bannis, ou bien traqués et placés en détention pour assurer leur seule fonction : la reproduction. Ensuite, systématiquement, ils sont éliminés. Comme toutes les jeunes filles de son âge, Lyra s’entraîne dur pour être capable d’affronter et de maîtriser les mâles qui rôdent encore. Jusqu’au jour où elle doit rencontrer un homme pour procréer à son tour…

Mon avis :

Lyra vit dans un univers étrange. Depuis un événement dramatique, tous les hommes sont devenus des parias. Traqués, ils sont ensuite faits prisonnier pour mieux être exécuté. Dès lors, les femmes sont les seules dirigeantes du monde et aucun homme ne se montre. Les rares survivants sont utilisés afin de procréer avec les filles qui viennent d'atteindre la majorité pour pouvoir continuer à faire exister les humains. Lorsque Lyra est convoquée afin de rencontrer son donneur, elle panique et comprend que tout va se jouer lors de ce rendez-vous qui l'effraye tant. Surtout quand le prisonnier se révèle être un jeune homme doux et gentil. Tout ce en quoi elle croyait pourrait bien disparaitre !

Boys out est un roman qui a remporté un certain succès auprès des lecteurs. Je peux comprendre pourquoi même si pour ma part je ne suis pas aussi enthousiaste. L'auteur que j'avais découvert via Féealy mage a bien évolué et cela se ressent dans son style. Il faut bien avouer que son nouveau roman n'a rien à voir avec Féealy mage et de bien des manières. Ici les dialogues sont assez réfléchis et l'héroïne même si certaines de ses réactions ne m'ont pas convaincue. L'histoire avance rapidement et on se retrouve très vite pris dans une spirale qui fait qu'on veut très vite découvrir comment Lyra va s'en sortir. C'est donc très addictif et c'est un bon point.

L'univers choisi par l'auteur est intéressant. Imaginez un peu que les femmes dominent et que les hommes ne sont que des « erreurs de la nature » et que du coup, ils sont traqués et tués ? Personnellement, voilà qui ne me plairait pas, mais la dystopie apporte une idée originale et qui est bien mise en place même si en fin de compte j'ai remarqué quelques problèmes. Les femmes continuent d'utiliser des armes masculines, elles continuent d'utiliser les hommes pour procréer avec les jeunes filles qui atteignent dix-huit ans pour que la race humaine ne s'éteigne pas.  Mais du coup, si les bébés garçons sont tués dès la naissance (en général), que les hommes sont tués une fois que la fille tombe enceinte, forcément arrivera un moment où il n'y aura plus du tout d'homme sur terre et donc la race humaine va s'éteindre. Ça donne un profond manque de crédibilité au roman puisque sans homme, pas de naissance. 

Autre problème selon moi, c'est l'utilisation du viol dans toute sa splendeur. Les femmes rejettent l'homme pour la souffrance qu'il leur a causé par le passé (viol et meurtre de jeunes filles) mais en fin de compte, elles font la même chose puisque les hommes faits prisonnier n'ont pas le choix de faire l'amour avec une jeune fille vierge de dix-huit ans et après ils sont exécutés... Personne n'est consentant dans l'histoire, ni les hommes, ni les filles puisque la plupart demande à être endormie pendant que le mec les besogne ! Personnellement, j'ai trouvé ça très choquant surtout pour un roman YA ! Le héros du roman, Loan agit de manière incohérente. Il accepte certaines choses pour ensuite les refuser, se montrant indigné lorsque ce n'est plus le moment.  Du coup, son personnage ne m'a pas tant branchée que ça. 

L'histoire avance rapidement et j'ai trouvé que peu à peu l'action disparaissait, déjà qu'il y en a très peu pour un roman dystopique. Le début place bien le décor, on comprend très vite ce qui se joue pour l'héroïne et j'aurais aimé qu'elle ne tombe pas sous le charme d'un homme aussi vite, dès un regard, alors que depuis son enfance elle leur voue une haine féroce puisqu'elle et les autres filles sont conditionnées pour haïr les hommes. La romance aurait pu arriver un peu plus tard, je pense pour rendre le tout beaucoup plus crédible.

En bref, je trouve que finalement, l'auteur s'en sort très bien. Il y a encore des détails à revoir, des petites incohérences, mais le roman est addictif et plaisant à lire, offrant une dystopie originale et dont le thème n'a pas encore été traité. J'ai quand même beaucoup aimé !
 
Ma note : 7,5/10

Autres romans de l'auteur :

http://lesvictimesdelouve.blogspot.fr/2012/08/feealy-mage-de-rawia-arroum.html
A savoir que le roman va avoir une prochaine réédition chez Michel Lafon et j'ai hâte de voir le résultat ! 

7 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé, mais je comprends ce qui a pu te gêner!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai quand même bien aimé malgré ces petites imperfections ^^

      Supprimer
  2. L'idée est intéressante et même si on nous sert beaucoup de dystopie en ce moment je trouve que celle ci change un peu! Je vais essayer de me le procurer je pense^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que c'est une dystopie vraiment atypique et qui sort de tout ce qu'on peut lire en général ^^ j'espère que tu aimeras, franchement je la recommande !

      Supprimer

Laisser une trace!