dimanche 12 octobre 2014

Bone Season, Tome 1 saison d'os de Samantha Shannon

Année d'édition : 2014
Edition : j'ai lu
Nombre de pages :
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Année 2059. Plusieurs grandes villes du monde sont sous le contrôle d'une force de sécurité appelé Scion. A Londres, Paige Mahoney travaille pour le crime organisé, dans une cellule secrète connue sous le nom des Sept Sceaux (Seven Seals). Le travail qu'elle fait est inhabituel: elle pénètre, par effraction, l’esprit des gens pour y trouver des informations. Paige est une dreamwalker, une marcheuse de rêves, une clairvoyante très rare et, dans le monde de Scion, le simple fait qu’elle respire fait d'elle une traitresse.
Mais quand Paige est capturée et arrêtée, elle rencontre une puissance plus sinistre encore que Scion. A Oxford, la prison pour Voyants est séparée du reste de la ville, rayée de la carte il y a deux siècles et maintenant contrôlée par une race puissante et d'un autre monde. Ces créatures, les Rephaïm, ont compris l’intérêt des Voyants et souhaitent en faire des soldats pour leur armée.
Paige est affecté à un gardien Rephaite, Warden, qui va prendre soin d’elle et la former. Il est son maître. Son ennemi naturel. Mais si elle veut retrouver sa liberté, Paige devra comprendre comment fonctionne son esprit et quelles sont ses motivations profondes.

Mon avis :


Paige travaille pour le crime organisé à Londres sous les ordres de Jaxon, l'un des seigneurs-mimes de Londres. Sa capacité en fait quelqu'un d'unique et d'à part dans ce monde futuriste où certains clairvoyants sont très convoités du fait de leur compétence rare. C'est d'ailleurs le cas de Paige qui a toujours dû camoufler son affinité avec l'éther auprès des autres pour éviter d'être tué, surtout dans cette Londres peu accueillante où la société traque les gens comme elle. Car Paige s'infiltre dans le cerveau des gens pour récupérer des informations qu'elle transmet ensuite à son seigneur-mime (chef de gang). Mais lors d'une mission, elle tue par inadvertance un humain et en blesse un second. Dès lors, elle se retrouve envoyée dans une prison pour clairvoyants où la vie ne ressemble en rien à ce qu'elle a connu. Et lorsqu'elle devient l'esclave du gouverneur, Paige va se rendre compte que ses capacités vont au-delà de ce qu'elle imaginait.

Bone season, c'est un bijou à l'état pur. Tout m'a plu, tout m'a subjuguée, de l'écriture à l'histoire, en passant par les personnages. Samantha Shannon nous propose une dystopique originale et très difficile. Très peu de beaux moments sont à découvrir dans ce monde où la survie prime. Un futur violent, un peu raciste puisqu'on rejette les clairvoyants qui ont le malheur de naître avec des affinités avec l'éther. L'auteur propose de découvrir cet univers en se retrouvant dans la peau de l'héroïne Paige et avec elle, on va avoir le droit à un florilège d'événements tous plus difficiles à vivre les uns que les autres. Les descriptions sont soignées, intelligentes pour nous permettre de vraiment comprendre et l'utilisation de l'éther et son fonctionnement. Forcément, devant la complexité de l'univers et de l'énergie utilisée par l'auteur, ce roman ne s'adresse absolument pas à un jeune lectorat, mais davantage à des adultes. (Surtout que le roman est vraiment dense !) . 

Très vite, l'on apprend qu'il existe quatre groupes d'êtres vivants dans le roman. Les amaurotiques sont ceux qui ne possèdent aucune compétence, ce sont de simples humains qui tentent de survivre comme tout le monde, mais sont favorisés par la société, car non dangereux. Pourtant, certains se retrouvent à Shéol et deviennent des esclaves dont la vie importe peu tant qu'ils servent les Réphaïms, des êtres humanoïdes de l'Outremonde. Ces mêmes Réphaïms qui ont besoin de se nourrir de l'éther de nos clairvoyants, et peu importe de quelle manière. (Bien souvent de manière brutale). Les clairvoyants sont eux-mêmes divisés en sept groupes : les devins, les médiums, les augures, les sensoriels, les gardiens, les furies et les plus rares, les songeurs. Chaque groupe étant divisé à son tour en plusieurs classes selon les capacités d'un clairvoyant. Complexe n'est-ce pas ? Et pourtant tellement intéressants ! Quand on pense que l'auteur n'a que 22 ans et qu'elle signe là son premier roman (la même maison d'édition qui a donné sa chance à J.K.Rowling) on se dit que son avenir d'auteur est assuré, car clairement je suis conquise par cet univers et la plume.

Nous avons donc les humains, les clairvoyants (des humains ayant des affinités avec l'éther), des Réphaïms et enfin les Emims, des créatures bestiales et carnivores, principaux ennemis des Réphaïms. D'ailleurs si les Réphaïms kidnappent des clairvoyants c'est dans le but de se défendre contre les Emims. Chaque espèce se doit donc de survivre face aux autres et peu importe la manière. L'univers est donc très sombre, la lumière étant quasi inexistante pour notre héroïne qui va chaque fois devoir faire ses preuves. Lorsqu'elle arrive à Sheol, elle est très vite remarquée par le gouverneur Actarus, concubin de Nashira la chef de Sheol. Entre les deux une relation étrange s'installe. Paige éprouve beaucoup de haine pour l'homme et elle ne pourra s'empêcher de lui tenir tête et de ne pas jouer son jeu. Mais forcément, elle va se rendre compte qu'au contraire, il souhaite lui apprendre à maîtriser ses compétences et à tenir tête à Nashira. C'est d'ailleurs le seul Réphaïms qui se comporte bien avec ses esclaves. J'ai d'ailleurs trouvé le personnage très attirant ! Énigmatique, calme, troublant et ayant vraiment l'air très beau, Acturus a tous les atouts pour faire craquer notre héroïne. Mais aucune romance à l'horizon, cependant !

Bone Season n'a rien à envier aux autres dystopies, au contraire ! Il apporte enfin la touche de maturité que j'attendais tant et met de côté les sentiments amoureux pour se focaliser sur la survie. Et jusqu'aux dernières lignes, Paige fait preuve d'un courage et d'une maîtrise d'elle qui force le respect malgré tout ce qu'elle endure. C'est une héroïne qui n'a pas froid aux yeux, et qui pourtant se sait vulnérable dans ce milieu qui n'est pas fait pour ceux comme elle. Jusqu'au bout, elle ne changera pas d'avis et pourtant on peut sentir qu'avec Actarus quelque chose se forme lentement, très lentement. Et c'est encore l'un des points positifs de ce bijou : la romance n'est pas le centre de l'intrigue et ne prend pas toute la place, puisqu'on ne peut pas vraiment parler de romance, mais plutôt d'échanges de bons procédés puisque nos héros vont sans cesse se sauver la vie mutuellement, créant une certaine connexion.

J'ai encore tant de choses à dire sur l'univers, sur les personnages, mais je vous gâcherais le plaisir de la découverte. Aussi je n'aurais qu'une chose à vous dire : plongez sans retenue dans cet univers ensorcelant et cruellement étouffant ! 

En bref, c'est un bijou comme je n'en ai pas lu depuis longtemps et je vais devoir ronger mon frein en attendant la suite, en 2015 !


 

6 commentaires:

  1. Oh, là là ma belle "!!!! Tu me fais trop saliver là !!! Dommage que je ne puisse le sortir tout de suite de ma PAL... Espérons que ce soit bientôt :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui je te recommandes de vite le lire ! il est juste sensationnel !

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé ce 1er tome également. Je me demande pour quand est prévu la suite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. aucune idée, j'espère très bientôt ! *o*

      Supprimer
  3. Janvier 2016, les enfants, Janvier 2016...Mais oui, Bone Season est génialissime! Une petite pépite qui gagne à être connue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh faudra encore patienter alors sniff ! merci pour l'info en tout cas :D

      Supprimer

Laisser une trace!