dimanche 17 août 2014

Nocturne: griffes et décrépitude de collectif

Année d'édition : 2014
Edition : nocturne
Nombre de pages : 92
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :

Sa férocité engendre le mal et anime son vieux corps disgracieux d’une pulsion sanguinaire. Les griffes en sont ses armes, la décrépitude en est son poison.
N’avez-vous jamais osé lacérer, ce corps saint qui, sous l’assaut de vos étroites griffes se flétrit jusqu’à son extrême atonie.
N’avez-vous jamais osé apposer votre griffe sur ce papyrus ardent, vendant votre âme décadente à ce pervers démon au mépris d’une gloire sans raison.



Griffes et décrépitude nous propose 8 nouvelles très différentes, mais toutes de qualités. Loin d'être gaies et légères, elles sont écrites dans le but de faire frémir le lecteur. Certaines sont néanmoins plus réussies que d'autres et auront davantage d'effets sur le lecteur. Le diable et la diva fait partie de celle qui marque le plus. L'histoire nous propose un pacte avec le diable qui tourne au cauchemar pour le diable qui voit une vieille femme complètement dépendante de ses pouvoirs au point qu'elle n'hésite pas à profiter de lui pour briller dans la société et devenir une diva que tous admirent. Elle d'Alice Ray est tout aussi captivante avec cette drôle de maison et surtout cet arbre menaçant qui semble en vouloir à notre héros au point de lui voler son énergie. La nouvelle est assez sombre et en fera frémir plus d'un.

La nuit du sabbat est d'un autre niveau. J'avais au départ du mal à voir où l'auteur voulait en venir et pourtant je dois bien avouer que j'ai grandement apprécié l'histoire surtout lorsque j'ai commencé à saisir ce que représenté ce rituel auquel participe notre héroïne qui a besoin d'un peu de vitalité. Repas froid est celle qui malgré son côté un peu gore m'a le plus fait sourire. J'ai trouvé l'histoire intelligente et bien pensé et la chute est plus que régalante avec un Ragnarok qui a vraiment l'air d'avoir les crocs !

La valse du chat nous donne un aperçu de ce que perçoivent ces animaux qu'on apprécie tant. Véritables gardiens, ils nous protègent de ces créatures tapies dans l'obscurité au péril de leur vie. Une histoire au final touchant. Et que dire de la nouvelle derrière la cicatrice ? C'est à elle que va ma préférence. Elle est la plus aboutie et celle dont le final surprend le plus. Sous fond d'histoire d'inceste et de pédophilie, l'auteur dépeint le portrait d'un homme un peu paranoïaque qui voit le mal partout depuis qu'il a subi des sévices de la part d'un vieil oncle. Voilà une nouvelle qui fait froid dans le dos !

Deux nouvelles seulement n'ont pas su me séduire : L'éveil est une nouvelle très particulière. Je me suis sentie assez perdue pendant la lecture, cherchant vraiment un fil auquel me rattraper pour comprendre ce qui se jouait sous mes yeux. Le constat fut le même pour Blandine et les Jags auquel je n'ai hélas pas su accrocher. Le style de ces deux nouvelles est agréable, mais la trame principale m'a complètement échappée. Dommage !

Au final, on a là un recueil de grande qualité et pour tous les goûts ! Un agréable moment de lecture à savourer !

Ma note : 4/5

http://www.avenuedelhorreur.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!