lundi 30 juin 2014

Violentilla de Corine M.

Année d'édition : 2014
Edition : rebelle
Nombre de pages : 245
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Entre ses problèmes de couple et la perte de son emploi, rien ne va plus dans la vie de Simon Fontane. Aussi, lorsqu’il décroche un poste de veilleur de nuit dans l’un des plus beaux musées antiques de sa ville, il pense enfin pouvoir prendre un nouveau départ avec Florian, son fils de huit ans. Pourtant, tout ne va pas se dérouler comme prévu… Parmi les statues de marbre, les amphores et autres vestiges du passé glorieux d’Arles, se trouve un objet bien singulier : le sarcophage des amants. Nuit après nuit, au cœur d’un été caniculaire, des phénomènes surnaturels commencent à se manifester dans le musée. Sur le fil du temps, entre le passé et le présent, Simon va sombrer peu à peu dans les dédales d’un étrange mystère, entraîné par une entité enchanteresse, la troublante Violentilla…

Simon se prépare à démarrer un nouveau travail : il sera le veilleur de nuit d'un musée, malgré un CV et des diplômes supérieurs à ce travail. En effet, Simon n'aspire plus qu'à une chose, se trouver un métier stable et calme et quitter sa compagne pour qui il n'éprouve plus que de la haine. Seul son fils est important désormais à ses yeux et il ne le cachera pas. Mais dès sa première nuit, Simon est témoin d'un phénomène étrange qui va le perturber. Témoin d'une apparition, il va peu à peu se retrouver plongé dans le passé d'une vestale nommée Violentilla. Et la femme ne va pas faire les choses à moitié puisqu'elle va s'en prendre directement à l'entourage de Simon.

Violentilla est à mes yeux une bonne lecture. J'ai de suite été charmée par la plume de Corine M. Le choix de la troisième personne est efficace puisque cela nous permet de découvrir au mieux le caractère de chaque personnage. Ainsi soit on adhère au tempérament de Simon qui est assez spécial, soit on le déteste pour son comportement parfois discutable. Pour ma part j'ai apprécié d'avoir un tel héros parce qu'il est plus proche de notre réalité que les héros trop parfaits que l'on trouve habituellement. Certes, Simon a des comportements agaçants, mais il n'en reste pas moins attachant surtout lorsqu'on découvre ce qu'il subit au quotidien. Une femme volage pour qui il ne ressent rien et qui fera en sorte de lui pourrir l'existence, un nouveau boulot qui démarre très fort et où l'une des hôtesses ne cessera de lui faire du charme et des flash-back pour le moins troublant d'une femme qu'il ne connait pas, on peut comprendre qu'au fur et à mesure il se renferme et devient désagréable avec ses proches.

Violentilla c'est avant tout un roman qui mélange fantastique/thriller et histoire avec le passé de notre vestale qui semble avoir des comptes à régler avec bon nombre des personnages du roman. Le mélange des genres fonctionne à merveille et on se retrouve pris au jeu impitoyable de cette femme dangereuse. Si nous lecteur connaissons la vérité, nos personnages doutent beaucoup et l'on se prend à espérer qu'ils finiront par comprendre qu'ils sont les pions d'une entité qu'ils ne peuvent maîtriser. On le ressent d'ailleurs beaucoup avec le fils de Simon qui devient une victime de Violentilla. Le jeune garçon en plein deuil commence à perdre peu à peu l'esprit surtout lorsqu'il évoque cette personne disparue et qui fut si chère à son coeur. On prend en pitié l'enfant qui n'a rien demandé et qui se retrouve être victime de ses parents qui se déchirent à longueur de temps devant lui. Cette dimension du roman est très bien mise en avant par l'auteur.

Le seul bémol à mon sens c'est la relation trop rapide entre Simon et Claire qui au final se termine très mal. L'homme semble au départ attiré par le physique de la jeune femme qui se sait jolie et qui en devient complètement addict. Elle n'hésitera pas à avoir un comportement de folle furieuse pour tenter de posséder Simon qu'elle considère comme son âme soeur. Dommage pour elle que l'homme finisse par succomber à la douce et timide Natacha, choix que j'ai beaucoup apprécié !

En bref, Violentilla est une chouette lecture malgré un personnage que je n'ai pas trop apprécié et qui je pense a été créé par l'auteur uniquement dans le but de pimenter la vie de Simon. L'on pourrait regretter que certains personnages ne soient pas davantage approfondis, mais l'on passe un excellent moment dès l'instant où on ne cherche pas à juger le héros qui subit énormément de pression du début à la fin.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!