jeudi 20 février 2014

Seuls au monde, tome 2 de Emmy Laybourne

Année d'édition : 2014
Edition : black moon
Nombre de pages : 304
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Ils sont quatorze, ils ont entre cinq et dix-sept ans, et ils se sont réfugiés dans un centre commercial pour échapper à une catastrophe écologique. Ils ont appris à s’organiser pour rester en vie. Mais cette solution n’est pas éternelle. Et, le douzième jour, ils ont décidé de se séparer. Alors que Dean a préféré rester dans le magasin avec Astrid et trois autres enfants, son frère Alex a décidé de risquer le tout pour le tout. Il part avec le reste de la bande. Leur but : atteindre l’aéroport de Denver avant le départ du dernier avion, tenter de retrouver leurs parents, et laisser cet enfer derrière eux. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. Et ces deux semaines de cauchemar n’étaient en fait qu’un avant-goût de l’horreur tapie au-dehors…




Dean a décidé de rester au centre commercial avec Astrid, Chloé et les jumeaux afin de protéger les autres d'eux-mêmes. Tandis qu'ils attendent les secours, ils se sentent peu à peu abandonnés et seuls au monde. Alex, le frère de Dean ne l'a pas oublié et tente toujours de trouver du secours en se rendant à l'aéroport de Denver, là où des secours les attendent. Mais en chemin, ils feront la mauvaise rencontre d'un groupe d'adolescents qui aiment brutaliser les autres sans raison. Leur calvaire ne fera que commencer tandis que leur quête de trouver de l'aide va leur sembler impossible.



Ce second et dernier opus de Seuls au monde est un bijou. J'avais déjà adoré le précédent tome, mais une fois de plus, l'auteur nous embarque dans une histoire difficile, mouvementée et tellement triste, qu'on se sent forcé d'être captivé du début à la fin. Dean et Alex ont d'ailleurs bien mûri par rapport au début de leur aventure et on sent que tout ce qu'ils ont vécu, ça les a changés pour toujours. La seule chose que nos adolescents attendent désormais, c'est de trouver un lieu sur où ils pourront se sentir protéger de ce gaz qui change votre comportement selon votre groupe sanguin. Au choix vous pouvez être victimes d'hallucinations, avoir des cloques sur tout le corps, devenir un danger public ou ne plus pouvoir avoir d'enfants. Autant dire qu'on n'aimerait avoir aucun de ces quatre symptômes différents. 



C'est la survie qui prime une fois de plus dans cette suite avec certaines séquences très fortes en émotions. Le vol du bus avec le corps de Brayden est un passage particulièrement difficile et qui nous rend tristes et en colère devant la malchance que subissent les enfants. Alex et Dean vont tour à tour être victime des « cadets » ce groupe dangereux qui n'obéit qu'à une personne et qui n'a pas peur de tuer pour le plaisir. D'ailleurs, dès leur arrivée dans le centre commercial, Dean change radicalement et prend davantage confiance en lui. Il protège Astrid et les enfants en mettant sa propre vie en jeu, surtout depuis qu'il s'est rendu compte qu'Astrid l'appréciait. La romance est d'ailleurs tellement légère et touchante qu'on aimerait davantage les voir évoluer tous les deux. Astrid, cette pauvre fille qui se retrouve enceinte d'un garçon dont elle n'est même pas amoureuse et qui doit prendre des décisions difficiles en temps de crise m'a fait beaucoup de peine. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la relation qu'elle entretient avec les jumeaux qui se rendent bien vite compte de ce qui leur arrive. J'ai adoré les passages qui mettent en scène le centre commercial et jusqu'au bout j'ai retenu mon souffle !

S'il y a bien un personnage dont je suis complètement devenue fan, c'est Josie. Sa force de caractère et son tempérament vont lui jouer des tours, au point qu'elle va très vite être complètement sous l'influence du gaz et laisser toute sa colère et sa sauvagerie éclater. Pourtant on sent tout de même son humanité puisqu'elle va continuer à défendre et protéger ses amis, mais de loin. Je me demande vraiment le sort qui lui est réservé dans le prochain opus!



Cette saga possède vraiment quelque chose d'excellent. Il est d'une justesse incroyable, sans fioriture, sans faux-semblant et on vraiment peur pour nos héros qui sont bien jeunes. Leur sort n'est pas enviable et chaque coup dur est difficile à encaisser pour eux comme pour nous parce qu'on se sent concerné. Le roman se lit d'une traite, l'écriture y est soignée et fluide, au point qu'on ne souhaite plus le lâcher. Un bijou !

Commande amazon
Commande fnac


D'autres romans de l'auteur :

http://lesvictimesdelouve.blogspot.fr/2013/10/seuls-au-monde-tome-1-emmy-laybourne.html


1 commentaire:

  1. Je crois qu'il y a un autre tome. J'aime assez ses couvertures. Comme toi j'ai assez aimé, mais préféré le tome 1. Qui était à mon goux plus captivant. J'aurais voulu qu'il y ait plus d'apocalypse. J'aime bien l'auteur. Bref, un bon livre. De belles couverture. Une bonne saga.

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!