lundi 23 décembre 2013

Mystic city de Théo Lawrence

Année d'édition : Janvier 2014
Edition : Pocket jeunesse
Nombre de pages :
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture : 
Aria Rose, la plus jeune héritière d’une des deux plus puissantes familles rivales de Mystic City, se retrouve promise à Thomas Foster, le fils des pires ennemis de ses parents. Leur union est sensée mettre fin à des décennies de vendetta politique, et réunir les habitants des Aeries, la classe dominante de la ville, contre les Mystiques bannis qui errent et fomentent dans ses bas-fonds.
Mais Aria ne se souvient pas être tombée amoureuse de Thomas ; de fait : elle se réveille un matin avec de grandes zones d’ombres dans sa mémoire. Et elle ne parvient pas à comprendre pourquoi ses parents auraient accepter de s’unir aux Foster en premier lieu. Quand Aria rencontre Hunter, un rebelle et séduisant Mystique des bas-fonds, elle commence à retrouver des bribes de souvenirs, et comprend qu’il détient la clé de son passé.
Les choix qu’elle sera amenée à faire sauveront ou condamneront la ville – et sa propre existence.




Aria Rose est l'héritière de l'une des plus puissantes familles des Hauteurs de Mystic City. La jeune femme est élevée entourée de richesse et d'insouciance, tandis que dans les Bas-Fonds, les pauvres et les mystiques meurent de faim et sont drainés pour permettre aux riches des Hauteurs de se protéger. Mais la jeune fille a perdu la mémoire après une overdose dont elle doute de la véracité. Fiancé à Thomas Foster, l'héritier de la famille ennemie de ses parents, la jeune femme commence à douter sur le bien fondée de cette relation. Lorsqu'en plus elle fait la connaissance de Hunter, un rebelle des bas-fonds, Aria tente par tous les moyens de retrouver la mémoire. Mais certaines choses doivent rester oubliées !

Mystic city est un roman troublant. La lecture s'est faite en demi-teinte, dans le sens où parfois je le lisais avec ennui et à d'autres, je ne pouvais plus le lâcher. Ce premier opus d'une saga de science-fiction jeunesse a de bons points, mais aussi de moins bons points.



L'auteur a choisi d'utiliser Aria en tant que narrateur pour nous plonger plus rapidement dans son monde et dans son quotidien. Du coup, et dès le début, on sait que quelque chose ne va pas concernant son overdose au « stic» une drogue très dangereuse. Car Aria ne semble pas être la jeune femme délurée et aussi insouciante que le laissent penser ses proches. La demoiselle semble en effet douter de la sincérité de ses propres parents concernant son overdose, puisqu'elle-même avoue ne pas prendre de drogue et n'avoir aucun souvenir de ce moment. On s'attache très vite à Aria qui est coriace et courageuse même si elle se voile au début beaucoup la face vis-à-vis de certaines personnes qui lui sont proches. J'ai trouvé l'évolution de sa relation avec Hunter touchante et réussie en général et l'on prend plaisir à suivre ce couple maudit, qui n’est pas sans rappeler Roméo et Juliette.



Concernant l'univers du roman, là aussi, j'ai été conquise. Mélange subtil de technologies et de magies, Mystic City est un bon roman de science-fiction qui trouvera très vite son public, fan de dystopie ou non. Les Hauteurs sont réservées à l'élite, aux riches qui n'ont aucun pouvoir magique et qui gouvernent en ne pensant qu'à eux et à leur famille. La pauvreté n'y existe pas et l'on saisit de suite à quel point la jeunesse y est insouciante et délurée. Drogue, alcool, soirée, tromperie, toute la jeunesse dans sa splendeur est décrite dans ces Hauteurs tandis que dans les bas-fonds, les rebelles et les mystiques se cachent et tentent de survivre. D'ailleurs, c'est une très bonne chose d'ajouter une touche de magie à cet univers déjà intéressant. Cela apporte une dose de piquant et évite de donner un côté trop déjà vu à l'intrigue. Passer au travers des murs, soigner les blessures, revêtir l'apparence de quelqu'un d'autres, voilà quelques exemples de pouvoirs que possèdent les mystiques et ils enchanteront bon nombre de lecteurs.



Maintenant, j'ai tout de même trouvé que quelques points me gênaient. Tout d'abord, le roman est beaucoup trop prévisible. Que ce soit la raison de la perte de la mémoire d'Aria, ou sa véritable histoire d'amour, on le sent venir à des lieux et la surprise n'est plus là. Il aurait été plus judicieux d'apporter une forte dose de suspense, pour nous éviter de nous dire que tout ça on l'a vu venir ! J'ai également trouvé certains personnages stéréotypés et trop excessifs dans leur comportement pour leur donner le mauvais rôle. Thomas par exemple a tout du beau garçon de bonne famille qui ne fait qu'agir dans l'intérêt de sa famille, et cela ne le gêne absolument pas. Un charisme d'huitre à mes yeux pour un personnage sans saveur. Même les parents d'Aria sont trop excessifs dans leur comportement vis-à-vis de leur fille. Cela les rend inhumains et peu crédibles à mes yeux. (Le sort du gondolier par exemple désigné au hasard et qui subit les foudres du paternel, j'ai trouvé ce passage inutile et de trop.)



Au final, je dirais que Mystic City reste un bon premier tome et qui pour une fois laisse disparaitre des personnages qui semblaient importants en vue d'une suite beaucoup plus mouvementée. Une histoire qui trouvera très vite ses lecteurs parce qu'elle possède de très bons ingrédients, même si elle souffre d'une certaine prévisibilité.

Ma note : 7.5/10

Commande sur Amazon
Commande sur Fnac



3 commentaires:

  1. Mais que va donner la suite ? Je vais attendre de voir ce que tu en penses pour savoir si je me jette à l'eau ou non !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je vois que vous êtes mordu(e) de lecture ;) Si le cœur vous en dit et si vous aimez découvrir de nouveaux univers, je vous invite à faire plus ample connaissance avec la romancière Marie Caron. Les chroniques littéraires qui ont vu le jour sur la toile comparent souvent son roman « Couleur Émeraude » avec les écrits de S.King (mystères au compte-goutte, etc...) Voici son site web : mariecaron.fr – Vous pouvez aussi découvrir le profil Amazon de l'auteur ici : http://www.amazon.fr/Marie-Caron/e/B00EDH2YBE/ref=ntt_dp_epwbk_0

    Je vous invite également à rejoindre la page Facebook de M. Caron. En effet, une offre destinée à tous les futurs fans qui likeront la page a été publiée très récemment. https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153518862225103&set=exp.10153518862340103.unitary&type=1&theater
    Marie.C offre les 2 premiers chapitres de son futur roman « Maintenant et à travers les temps ». C'est une offre limitée dans le temps, vous devriez sauter sur l'occasion ! ;) (et pourquoi pas, prévenir vos copinautes :P)

    En vous souhaitant d'agréables lectures,

    Bien à vous et bon surf sur les vagues littéraires. ;)
    Ps : Il est possible que vous n'appréciez pas ce genre de commentaire "coup de pub", vous pouvez le supprimer si vous le désirez. Il n'y a pas de mal.

    RépondreSupprimer
  3. La couv' est sublime! En plus, il a l'air plutôt pas mal! Peut être que je le lirai...

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!