mercredi 2 octobre 2013

Enfants de la paranoïa de Trevor Shane

Année d'édition : 2012
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 362
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Règle un : on ne tue pas les innocents
Règle deux : on ne tue pas les ennemis de moins de 18 ans
Depuis des siècles une guerre clandestine, ignorée du commun des mortels, oppose deux anciens clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal. Des deux côtés : des assassins endoctrinés et entraînés dès leur plus tendre enfance à haïr et détruire le camp adverse. Artistes de la dissimulation, ils maquillent leurs meurtres en actes de violences aléatoires : des affaires qui curieusement ne sont jamais résolues.
Joseph, vingt-cinq ans, est l'un de ces tueurs d'élite. Plongé dans la brutalité depuis sa naissance, il ne connaît qu'une réalité : tuer ou être tué. Mais lors d'une réunion dans le New Jersey, il tombe dans une embuscade tendue par un ennemi. Échappant de peu à ce piège mortel, Joseph se réfugie à Montréal où il rencontre Maria, une jeune innocente de dix-sept ans. Pour la première fois, son esprit froid et impitoyable chancelle. S'il veut sauver la femme qu'il aime, il doit abandonner la vie qu'il a toujours connue et les gens qui ont combattu à son côté. Osera-t-il transgresser les règles et protéger une autre vie que la sienne ?

Une seule vérité demeure : le premier à tuer est le dernier à survivre.




Joseph est un soldat. Il accomplit des missions pour son clan dans le but de venger les siens qui ont été tués par l'ennemi. Cette guerre dont il est un pion depuis ses dix-huit ans existe depuis tellement longtemps que pour beaucoup, ils ignorent la vraie raison de cet affrontement permanent. Seules trois règles régissent le bon déroulement de celle-ci : interdiction de tuer des innocents, des ennemis de moins de 18 ans ou d'avoir un enfant avant dix-huit ans. Joseph connait les règles, mais lorsqu'un contrat tourne mal et qu'il est sauvé in extrémis, il est envoyé au Canada pour éliminer une nouvelle cible.
Sur place, il fera la rencontre de Maria, une innocente dont il tombera amoureux, mais cet amour signera pour lui son arrêt de mort...

Enfants de la paranoïa est une excellente surprise. J'ai été captivée par ma lecture du début à la fin, sentant l'angoisse et l'émotion au fur et à mesure que le dénouement approchait. Ce roman est une drogue. Joseph nous fait découvrir une guerre violente, sans pitié qui n'épargne que les enfants. Une guerre dont on sait peu de choses, mais qui est pourtant bien là depuis des années au point que tous l'ont toujours vécu. On ignore même si Joseph est du bon côté puisque rien ne lui est expliqué ou alors si peu de choses qu'il fonce tête baissée.

Trevor Shane nous propose un univers difficile et sombre où l'on ne peut se fier à personne, pas même à ses amis. Vos parents et proches eux-mêmes ne sont pas fiables parce qu'ils sont tous des pions pour les gérants de cette guerre. Votre sort est entre leur main et c'est eux qui décident de votre vie. Pour le coup, nos soldats sont prisonniers d'événements qu'ils ne connaissent pas et le seul moyen pour eux de survivre c'est d'être dangereux et paranoïaques. Du coup, on sent Joseph constamment sur ses gardes, veillant tout le monde du coin de l'oeil pour éviter les mauvaises surprises. 

Nous suivons donc l'histoire de Joseph, son quotidien et ses rares moments de repos qu'il passe avec ses deux meilleurs amis, sans rien dire à personne puisque c'est trop dangereux pour eux. On ressent très vite la relation fusionnelle qu'il a avec Jared et Michael, mais dans leur univers, l'amitié n'est pas une chose acquise et Joseph va hélas vite s'en rendre compte. J'ai d'ailleurs plus apprécié Michael à Jared et au vu du déroulement du roman, je n'avais pas tort.

Je parlais plus haut de Joseph et de son tempérament plutôt calme et discret. C'est l'un de ses points forts en mission, mais lorsqu'il rencontre Maria, il change radicalement. La romance est belle, douce dans ce monde violent et je l'ai vraiment adoré. Maria a un sacré tempérament et elle va se montrer coriace et courageuse à un point qu'on n’imagine pas. Elle sera un pilier pour Joseph, mais surtout la cause de sa perte et peu à peu on sent le vent tourner pour notre couple, surtout lorsque Maria annonce à Joseph qu'elle est enceinte. À partir de là, mon coeur ne cessait de faire des bonds devant leur vie tumultueuse et le danger qui les suit.

Enfants de la paranoïa est un excellent premier tome qui m'a donné des frissons et je regrette une seule chose, c'est que le second tome ne sortira pas en France .

4 commentaires:

  1. Je ne lis que de bons commentaires sur ce roman... Faudrait bien que je finisse par me le procurer :-) Super avis en tout cas ! xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci froggy ! c'est juste dommage que la suite ne sera pas traduite :(

      Supprimer
  2. perso je l'avais beaucoup aimé mais ma partenaire Everbook avec qui j'ai fait une lecture commune ne l'avait pas aimé...

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!