dimanche 4 août 2013

Orgueil et Préjugés, abrégé de Jane Austen

Année d'édition : 2013
Edition : Blackmoon
Nombre de pages : 254
Public visé : tout public
Quatrième de couverture :
Mme Bennet a cinq filles et compte bien les marier toutes, ce qui n'est pas une tâche facile dans l'Angleterre du début du XIXe siècle. Non que les demoiselles Bennett soient laides, mais elles n'ont pas de fortune. Et cinq maris riches, ce n'est pas si facile à trouver. Surtout quand les filles en question s'en mêlent ; elles qui ont des préjugés, éprouvent des sentiments, et n'agissent pas forcément toujours pour trouver "un bon parti".

Mme Bennet cherche désespérément à marier ses cinq filles. Mais pas avec n'importe qui ! Il lui faut des jeunes hommes riches et présentables. Aussi lorsqu'un nouvel arrivant qui a toutes les caractéristiques qu'elle cherche arrive dans leur ville, vite, il lui faut présenter ses filles et espérer que l'une d'entre elles lui plaira. C'est d'ailleurs Jane qui très vite va se laisser charmer par le jeune homme, Mr Bingley. Elizabeth quant à elle va très vite ressentir une certaine antipathie pour le meilleur ami de ce dernier, Mr Darcy.


Orgueil et préjugés est un roman que je n'avais encore jamais pu lire. L'occasion s'est présentée et j'avoue avoir dévoré ce roman en moins de deux heures.

Au fond, j'ai vraiment aimé l'histoire, mais je n'ai pas vraiment pu m'attacher plus que ça aux nombreux personnages. La raison est simple, cela vient du texte abrégé. En effet, le roman m'a semblé être un résumé ou une version rapide comme si vous regardiez un film en accéléré. Normal puisqu'il s'agit d'une version abrégée, mais du coup, je pense que je suis passée à côté de beaucoup de choses.

C'est le genre parfait pour faire découvrir des classiques aux adolescents qui n'aiment pas forcément lire ou ont peut d'un roman trop dense, mais pour une lectrice comme moi, on reste sur notre faim et on en veut plus. Les dialogues sont rares et ne permettent pas de cibler réellement la personnalité des personnages. Les descriptions sont elles aussi trop minimes, du coup j'avais du mal à me représenter Mr Darcy par exemple. Ses répliques sont très rares tout comme celles d'Elizabeth alors qu'ils sont au centre du roman.

Malgré cela, je n'ai plus qu'une envie, foncer sur la version intégrale pour me sentir transporter par l'histoire d'Elizabeth et de ses soeurs et vibrer avec elle pour ce personnage taciturne et trop mystérieux qu'est Mr Darcy.

J'ai senti qu'Elizabeth était une jeune femme têtue et qui sait ce qu'elle veut. Sa relation avec Darcy débute sur de mauvaises bases, mais peu à peu, on les sent attirer l'un par l'autre, jusqu'à ce moment qui va un peu changer la donne !

Parce que l'histoire a su me capter et me charmer, même si forcément trop rapide du fait de ce format abrégé. Alors, je comprends l'engouement des lectrices pour ce roman, parce que je suis sure que lorsque j'aurais lu la version complète, je serais moi aussi sous le charme !

Ma note :


4 commentaires:

  1. Je compte le livre... en version complète :p

    RépondreSupprimer
  2. La version intégrale est nettement meilleure, quoique un peu difficile à lire quand on a pas l'habitude de lire des classiques. Par contre, je le recommande fortement car l'ironie de Jane Austen est vraiment délicieuse (et qu'un texte abrégé ne peut le rendre fidèlement).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ce qu'on m'a dit ^^ du coup je dois trouver la version intégrale :p

      Supprimer

Laisser une trace!