lundi 10 juin 2013

Rebecca au Nom du Sang T1 de Julie Jacq

Année d'édition : 2012
Edition : Mélibée
Nombre de pages : 362
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :

Être damphire n est pas facile tous les jours. Surtout lorsque tout le monde vous voit comme un monstre. Mes parents veulent que je vive cachée pour me protéger. Trop têtue, j ai refusé. Cette période de ma vie est révolue. J ai quitté l Ariège pour étudier l histoire, ma grande passion, dans la plus prestigieuse université au Canada sans rien dire à personne. Mais voilà, en voulant fuir mon passé, les ennuis me sont tombés dessus à vitesse grand V. Là-bas, je suis tombée sur les seuls vampires qui travaillent pour Linus, le monstre qui est dans tous mes cauchemars. À côté de ça, une secte de vampire qui veut dominer le monde et me veut moi, au passage. Ajoutons une meute de loups et le compte est bon. Que demander de plus, peut-être vivre assez longtemps ? Ben là c est mal parti parce que je suis dans un sacré pétrin.



Sarah est une dhampir. Mi-vampire-mi-humaine elle a décidé de partir étudier loin de ses parents pour pouvoir s'isoler un peu et tenter de mettre le plus de distance entre elle et Linus, un vampire dont elle a très peur. Une fois au Canada, ses parents ignorent qu'elle s'est rendue là-bas, elle découvre la vie à l'université et le quotidien qu'elle offre. Sarah qui se fait désormais appeler Rebecca pour brouiller les pistes se rend bien vite compte qu'un autre étudiant est lui aussi un vampire. Et pas n'importe lequel.

Rebecca au nom du sang est un roman dont je ne garderais hélas pas un très bon souvenir. Le style de l'auteur est simpliste et les répétitions de mots sont trop nombreuses chose qui a tendance à vite me gêner. Par exemple, l'auteur utilise une surabondance d'auxiliaires et du coup rend ses phrases répétitives et assez lourdes. L'absence de vocabulaire aurait pu ne pas me troubler dans ma lecture, mais ça et là j'ai décelé un côté hachuré à la plume avec des phrases trop courtes, des tournures maladroites et des oublis de mots. Autant dire que le départ n'était pas très positif.

L'autre souci majeur c'est l'utilisation du narrateur. L'auteur n'a pas su se décider entre un narrateur interne et un narrateur omniscient et on passe du «  je » au « il » sans arrêt et sans que rien n'indique les changements. Je me suis donc beaucoup perdue entre les différents points de vue, donnant une trop grande lenteur au roman où en plus l'action se fait désirer.

L'héroïne qui a vingt-cinq ans agit comme une adolescente de quatorze ans à de nombreuses reprises dans son comportement avec ses amies et j'ai trouvé qu'elle était très molle, sans réelle saveur alors qu'elle est censée représenter un prédateur, puisqu'elle se nourrit de sang et a une nature plus forte que les humains, chose très peu mise en avant dans le roman.

À cela s'ajoute de nombreuses incohérences au niveau de l'intrigue où l'auteur désigne tantôt l'héroïne sous le nom de Rebecca, tantôt sous le nom de Sarah et à force avec les autres personnages dont il faut retenir le nom, j'étais vraiment perdue. Il y a également d'autres incohérences temporelles où l'héroïne explique que plusieurs mois ce sont écoulé, mais au final un personnage juste après explique qu'une seule semaine a passé depuis un incident, du coup j'ai complètement oublié tous mes repères de temps pendant ma lecture et c'est une chose que je n'apprécie pas, puisque j'aime savoir où j'en suis et ce qu'il se passe.

L'histoire se promettait intrigante et intéressante, mais j'ai ressenti l'effet inverse. Il est dit qu'une meute de loups s'en mêle, mais ils tardent à apparaître tout comme l'action à proprement parler. C'est un premier tome qui se centre trop sur les nouvelles amitiés de l'héroïne et pas assez sur sa nature. (Avec bon nombre d'éléments déjà trop présent en littérature YA)

Rebecca au nom du sang est donc un roman qui avait du potentiel, mais dont je pense il faut revoir la narration et raccorder le tout avec de la relecture et du travail pour le rendre aussi attirant que les romans de vampires sur le marché.

Ma note :





6 commentaires:

  1. Déjà en voyant la couverture et le résumé je n'étais pas hyper emballée par ce roman, mais en lisant ton avis je crois que je vais passer mon chemin sur ce roman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense surtout que l'auteur aurait du davantage développer le côté surnaturel et son style avant de publier ^^

      Supprimer
  2. De toute les personnes qui ont lu ce livre vous êtes la seule à ne pas l'avoir aimé et ne pas l'avoir compris. En premier lieu l'héroïne s'appelle Sarah et Rebecca. Elle se nomme Sarah lorsqu'elle vivait en Ariège pour être caché au yeux de la secte Vampire qui la recherche. Lorsqu'elle a quitté ses parents elle a décidé de prendre le nom de sa véritable mère. Rebecca Delaunay.
    Vous la trouvez molle et qu'elle réagi comme une gamine de 14 ans mais elle à passé le plus clair de son temps recluse dans une ferme isolé. Elle ne sait pas comment se comporter en public. Elle ne sait encore moins se comporter comme un vampire, surtout quand on est élevé dans le déni de sa véritable nature.
    Vous trouvez la narration molle. Qu'avez vous pensez de la saga Twilight qui question action, on cherche et pourtant à très bien marché.
    Avez vous réellement lu ce livre ou juste survolé les pages.
    J'ai lu les deux suites de ce livre qui sont très bien. Pour un premier ouvrage l'écrivain ne s'en est pas trop mal sorti. En auriez-vous fait autant?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,c'est le risque de ne pas aimer un ouvrage et j'ai lu ce roman qui ne m'a pas convaincue. Il y a une différence entre ne pas aimer et ne pas comprendre. Ce que j'ai compris, je ne l'ai pas aimé, et c'est mon droit. Peut-être que d'autres n'ont pas aimé, mais n'ont pas eu justement envie d'expliquer pourquoi leur avis est négatif. Si justement certaines choses ne sont pas comprises, c'est justement que l'auteur les explique mal à mon sens.

      Concernant Twilight, vous le verrez sur ce blog, je n'en suis pas une fan. Je ne lui trouve d'ailleurs aucune réelle qualité. J'aime davantage de profondeur dans les personnages et ce n'est pas Twilight à mon sens qui m'apportera tout ça, mais là c'est un autre sujet.

      C'est un premier ouvrage certes dont je n'ai pas lu les suites (qui ne sont pas encore paru chez la maison d'édition, du coup je pense que vous prenez cet avis très à coeur puisque vous connaissez l'auteur et donc peut-être est-ce un manque d'objectivité de votre part ? ) mais je ne dis pas en faire autant parce que je n'ai pas la prétention de vouloir être publié ou d'écrire tout simplement. Lire me suffit et si je n'aime pas, je le dis en expliquant le pourquoi du comment ( je vous invite à lire mon avis sur le nouveau Anne Rice par exemple).

      Supprimer
  3. Bonjour, pour répondre à votre question je ne connais pas l'auteur en particulier et je ne manque pas d'objectivité. J'ai l'esprit très large même. Et de tous les livres sur les vampire que j'ai lu et il y en a eu un certain nombre. Aucun auteur n'écrit et ne les décrit (les vampires) de la même façon. Chacun à son propre style.
    Et concernant votre blog je l'ai juste survolé et il ne me donne vraiment pas envie d'approfondir sa découverte. Encore moins de connaître vos avis sur des auteurs ou des livres que vous allez lu, franchement cela ne m'apportera rien.
    Vous donnez votre avis sur des livres mais vous dites même au personnes de ne carrément pas les lire. Qui n'est pas objectif là?
    Ce n'est pas parce que vous n'avez pas aimé un ouvrage que d'autre ne voudront pas le lire. Et ça c'est mon avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !
      Je me suis renseignée sur les autres avis concernant ce roman et je n'en ai trouvé aucun. Dire donc que beaucoup ont aimé, certes, mais où donc? Je n'ai rien trouvé sur ce roman excepté mon avis, du coup je ne peux vraiment dire qui l'a aimé ou non. J'ai moi aussi lu beaucoup de romans sur les vampires dont de très bons et de moins bons, c'est le risque des auteurs publié, de lire des avis négatifs et ce blog offre donc mon avis personnel sur la question. Si cela ne vous apporte rien de lire mes avis, pourquoi donc venir ainsi apporter un jugement sur mon avis? Quel est le but que vous recherchez à venir ainsi dénigré mes avis ?

      En aucun cas je dis aux lecteurs de ne pas lire cet ouvrage et j'explique pourquoi je n'ai pas aimé, liberté d'expression signifiant bien ce que cela veut dire . Du coup je trouve vos propos déplacé surtout pour un ouvrage dont hélas je n'ai pas vu un seul éloge sur la toile, ce qui me fait penser que vous êtes proches de l'auteur (et surtout la manière dont vous prenez à coeur cette chronique).

      Merci de votre message qui m'apporte beaucoup et si vous découvrez d'autres avis sur ce livre, n'hésitez pas à me les transmettre, j'ai eu beau chercher je n'ai pas pu en trouver.

      Au plaisir de vous relire !

      Supprimer

Laisser une trace!